Pandémie de Covid-19 : Menace de crise migratoire et de balkanisation du pays

La navigation sur le canal des Pangalanes est surveillée par les militaires.

La crise sanitaire risque de se transformer en une crise inter-régionale.

Frontières. Le mot est aujourd’hui lâché sauf qu’au lieu d’être une limite politique et juridique, il s’agit de barrière sanitaire visant à stopper la circulation du Covid-19 d’une région contaminée à une autre. Le but est de casser la chaîne de transmission du virus en érigeant, en quelque sorte, des zones-frontières surveillées militairement entre les régions limitrophes. C’est tout particulièrement le cas de la région Atsinanana où le nombre des cas confirmés augmente au fil des jours et où on a surtout enregistré les premiers décès dus au Coronavirus.

Boat people. C’est le sauve-qui-peut au sein de la population qui cherche tous les voies et moyens de fuir l’épicentre de la pandémie dans la Grande île. Avec la fermeture quasi-totale de la RN2 à la circulation des personnes, les fuyards se déplacent par monts et par vaux, parfois à travers la forêt quand ce n’est pas par voie maritime et/ou fluviale pour chercher refuge dans les régions voisines. Principalement vers l’Analanjirofo au Nord et le Vatovavy Fitovinany au Sud. Bon nombre de ces réfugiés sanitaires empruntent le canal des Pangalanes à bord d’embarcations de fortune qui rappellent les « boat people ».

Immigrés. Un déplacement parfois périlleux qui s’apparente également, toutes proportions gardées, à celui des immigrés africains vers l’Europe. Une crise migratoire qui pourrait s’aggraver avec le nombre sans cesse croissant des cas positifs à Toamasina où il n’est pas question de « quitter Ankatso pour se rendre à Ambohidempona ». Autrement dit, il ne s’agit pas de fuir le Grand port de l’Est pour aller dans une autre région covidée comme le Vakinankaratra ou l’Alaotra Mangoro, même si Analamanga est l’exception qui confirme la règle. En tout cas, la destination est surtout dictée par l’existence d’un point de chute qui est généralement d’ordre familial.

Effets collatéraux. Sur le plan politique, la mise en place de frontières sanitaires risque d’entraîner la balkanisation du pays, voire la sécession de certaines régions ou provinces épargnées par la pandémie. Il n’est pas exclu que les populations des zones non covidées se retranchent sur elles-mêmes et interdisent l’entrée sur leurs « territoires » jusqu’à la fin de la crise sanitaire qui commence à diviser les Malgaches censés pourtant faire preuve de solidarité et d’unité dans la guerre contre le Coronavirus dont les impacts socio-économiques, pour ne pas dire les effets secondaires ou collatéraux, n’épargneront aucune portion du pays. C’est à la mesure de l’état d’urgence sanitaire en vigueur sur toute l’étendue du territoire de la République de Madagascar qui reste « un Etat unitaire », malgré certaines tentatives sécessionnistes dans le passé.

R.O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. MIVANDRAVANDRA NIHITSY NY FAHARATSIANTOETRAN’ITY MILAZA AZY MPANAO GAZETY IZAY TSY MITONONA’ANARANA FA MIAFONA @ FANAFOHEZAN’ANARANA HOE « R.O »: NY VOAMBOLANA AMPIASAINY DIA « BALKANISATION » IZAY INIANY NY MAMPIASA AZY NA DIA TSY IZANY AZA NO MISY ETO! TORAK’IZANY NY « BOAT PEOPLE » KANEFA TSY MITOVY NY TANY VIETNAM MIHITSY NO MITRANGA ETO! TAHAK’IZANY KOA NY « IMMIGRES » @ SAMY GASY! NY TOKONY ASIANY RESAKA @ IZANY RAHA TE-HAMPIASA NY TENY « IMMIGRES » IZY DIA IREO KAOMORIANA MITADY HITSOAKA AVY ANY KAOMORO KA TE-HIDITRA ATY @TSIKA INY @MORONTSIRAKA AVRATRA ANDREFANA INY!! REHEFA KITOATOAN’OLONA TAHAK’IZAO DIA TSY MENDRIKA NY ANORATRA ARY MIAFONA MILAZA FA MPANAO GAZETY!!! HO AN-DRAKOT SY KOTOBEKIBO: EFA MIANDRY AZY NY HCJ HO AN’IREO MIHEVTRA FA TSY MATY MANOTA!!! TSY MAHAGAGA RAHA TSY METY MODY AN-TANINDRAZANA NY ANKAMAROANY ARY NY ETO EFA TORAK’OVITRA FA HO AVY NY ANJARANY!!!

  2. @Rakoto,
    tena mahazendana izy ty !!

  3. Manankarena i Madagasikara fa ireo mahay mangalatra no betsaka . Mba normal ve olona mangalatra 5 milliards dia 100 millions fotsiny no amandy asain’ny didimpitsarana alohany . Na ny trano be sy ireo 4×4 marobe tsy restituer-na @ fanjakana . Izao indray nofafan’ny Frantsay ny trosan’ny AIR MAD ,dia afa-maina ireo nitondra nangalatra rehetra tao aman-taonany . Ny Jeneraly mandray karama 5 millions ,fa raha vao mahazo toerana eo @ fitondrana dia lasa mandray karama 100 millions avec dix gardes de corps .Aiza izao ny fisamborana an’i MAHARANTE Jean du Diable nangalatra milliards dia lasa nandositra any Frantsa ? Polisy mangalatra 25 Euros tao Ivato miditra prison .Omena un milliard ny Zandary dia tonga dia hita i LAMA IZAY NOTADIAVINA NANDRITRAN’NY 20 ANS .Nefa ny DAHALO mitam-basy mampirohoro ny mponina eto TANA isandro isan’alina .Tsy voatanisa e! MAHAREZA.

  4. Amin’ny vaninandro toy izao no ilaina ,izany hatao hoe iray tsy mivaky ,trano atsimo sy avatra
    ka izay tsy mahalena hialofana,mpiray tanindrazana manavotra ny ainy dia hatosi bohotanana ,indrisy ramalagasy fa dia potika tanteraka ny fomba amam pahendrena nentin’paharazana hatramin’izay ,nahoana no potika ? nahoana no misy ankanavaka ? nahoana no tsy mifanampy intsony ? eny fa na dia ireo nantenaina hanavotra ary lasa mivadika ho mpisambotra fa hoe mandika lalàna .Inona no tena hoe fihavanana ? tsy mifanary na amin’ny ratsy na amin’ny tsara .Aoka samy handinika lalina ny tsirairay fa mandalo daholo isika rehetra eto ,fa any ankoatra ilay fiainana efa voasoratra ka eo no hisy ny fitsarana .

  5. C’est tout à fait normal si les régions « non covidées » réfusent l’accès aux nouveaux arrivants car le but est de stopper la propagation du virus, c’est aussi une manifestation de solidarité. D’ailleurs, les dirigeants devraient prendre des mesures en ce sens et ne pas se cacher tout le temps derrière l' »indicipline » de la population pour justifier son incompétence

  6. Ce mot » Balkanisation » est inapproprié à la situation dont ce journal utilise sauf s’il y a une arrière pensée politicienne. La mesure prise est pour la protection aussi bien pour la région contaminée que le reste du pays alors que chacun reste dans son rôle. Merci!!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.