Lutte contre le Covid-19 : La solution injectable est différente du « Tambavy CVO » et d’un vaccin

Après le « Tambavy », le président de la République a lancé la piqûre.

Jamais deux sans un troisième protocole dans l’élaboration d’un traitement contre le Coronavirus.

La solution injectable dont les essais cliniques ont commencé à Antananarivo et Toamasina est différente du Covid-Organics. Comme son nom l’indique, le « Tambavy CVO » s’administre par voie orale. C’est un remède traditionnel amélioré produit par l’Institut Malgache de Recherches Appliquées (IMRA) et dont le brevet a été déposé récemment. En revanche, tel que le président de la République l’a annoncé, l’injection contre le Covid-19 est une association de deux médicaments déjà existants, élaborée conjointement par des scientifiques issus de la Grande Île, des Etats-Unis et de l’île Maurice…

Double principe. Le « tsindrona » ou piqûre n’a rien à voir avec les composants du Covid-Organics qui comprend deux formules : l’une préventive et l’autre curative. En tout cas, comme l’a souligné hier le Directeur des Etudes Juridiques (DEJ) auprès de la Présidence de la République, Sahondrarimalala Marie Michelle, les essais cliniques menés actuellement sont basés sur « le double principe du libre choix de traitement et de libre participation des patients ». La DEJ parle en connaissance de cause car ce docteur en médecine doublé d’un magistrat n’est pas sans savoir l’article 8 in fine de la Constitution qui dispose qu’ « Il est interdit de soumettre une personne sans son libre consentement à une expérience médicale ou scientifique ».

Feu vert. La solution injectable révélée par le chef de l’Etat est aussi « différente du CVO et d’un vaccin », comme l’a expliqué le professeur Luc Rakotovao, biologiste et investigateur principal ayant participé à l’élaboration de ce troisième protocole qui a reçu le feu vert du Comité scientifique et de l’Académie nationale de médecine regroupant des enseignants, responsables de clinique, médecins, réanimateurs, biologistes… Et qui a été d’ailleurs évoqué lors de la visioconférence entre le numéro Un malagasy et le DG de l’OMS. Le professeur Luc Rakotovao est une voix autorisée en la matière. C’est une figure connue et reconnue des téléspectateurs des stations « miara-manonja » comme son collègue, le professeur Vololontiana Marie Danielle, depuis le début de la lutte contre le Covid-19 pour laquelle on a découvert tour à tour le CVO puis la solution injectable. Sans exclure prochainement d’autres formes de médicaments et de traitements.

R.O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

11 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Inona no tena ilaina: hihezaka hitsabo, tsy hidirany virus @ vatan’olona, (ampihena ny charge virale) am-piandohany aretina, dieny mbola tsy marary mafy sa hanandrana karazana anti-viraux, dia izay mahazaka mihatrika respirateurs artificiels sy afa koa raha tsy izay dia maty aman’alina toy ny hita etsy sy eroa?
    Iza no masahy mamoaka ny voka-dratsiny Remdesivir na blalasivir satria tsy nisy fotoana nanaovana autopsie?
    Raha nolazaina hoe amboalohany ny ampiasaina ny hydoxychloroquine fa tsy dingana efa sempotra sy manaraka dia mor ahoa zy ny miteny fa manimba ny fô sy afa?
    Ny effets secondaires ny fanafody chimiques rehetra dia tsy hita hialana ka rehefa afaka mampihena izany sady mitsabo mora ara-bidy tsy izay ve no ilaina? Sa hiandry ny hoe valim-pikarohana dia matesa izay osa ihany?
    Mahagaga , mampathotra mihintsy ilay fisainam-bazaha tsy hiaro mba tsy haray fa handrasana grave vao taitra: maro ry Dr Doliprane Cortisone, toa izay mikaroka ny fototry ny fitarainany marary; @ izay miverimberina ny marary di amitombo ny consultations ary mampanankarena ny pharmacies.Voa « dôble » ny marary: very fahasalaman sy vola.

  2. Il y a ceux qui ne croient qu’en l’Occident et ses discours et qui sont encore colonisés dans leur tête
    et ceux qui croient à leur potentialité et font confiance à leurs élites

  3. Mankasitraka hatrany ny Serasera hataonao eto ny Tenako Atoa Rakotonirainy. Diversions hanaovana BIZINA no manjaka ao anatin’ny Ati-doha an’ireo Tsy Valahara no hanaovana Manipulations ny lohan’ny Malagasy. Indrisy Atoa Rakotoniaina maro tokoa ireo Malagasy tsy hafaka mitondra Fisainanana Havo lenta satria ny FAHANTRANA noho Vecteur Mamono sy Mitondra ny Fibakohin’ny Sainany aloha avy eo izay angamba vao hafaka Hamakafaka ny Fahafantarana ny Fototra ny Fahabadohana. Tena sarotra tokoa ny Mizara an’izany ny Androny Androany tsy ho kivy anefa isika hanao ny Adidy avy eo dia Hankihinina amin’ny AVO ny Tohiny.

  4. Aza dedeka mialoha e, mandihy tsy afa-tavony, entin’ny hatairana sy hamaizana dia miteniteny foana, aleo ho an’ny mana-pahaizana sy ireo nandalina momban’izany no hiteny sy hanazava, aoka oana hiaiky fa rehefa tsy DOMAINE-nao dia aza miteny na indrai-mbava aza fa alaovy ny manapahaizana manokana SPECIALISTE ho eo akaikinao , dia izy asaina manazava sy miteny amin’ny vahoaka dia ianao manatevina avy eo na manampy kely fa sy ianao no mahay izao rehetra izao dia hiborioka ny fandehanjavatra avy eo na any aoriana ka tsy mety…..ankatatra ihany ???

  5. hydroxychoroquine = scientifiquement sans aucun apport contre le covid , suite à résultat d’études approfondies internationales… consolidé par l’OMS , les risques d’effets secondaires effacent le peu d’apparent gain thérapeutique , d’ou REJET du marché du covid 19
    Plus de malade à l’ile Maurice ???
    0,5% de décès seulement à Nice sans hydroetc ….assez blaguer !!!
    Le climat moins froid ne semble pas étranger sur la prise moindre du virus
    MORALITE : pas de cocorico pour les poudres de perlimpinpin de tout genre (à base de quinine ou d’artemisia)
    Le covid 19 n’est pas le paludisme…
    Pauvres peuples africains , sans le sou prets à gober tout baratin contre un mal inconnu
    On peut aussi voir le sorcier au coin de la rue !!! tel Rajoelina ou Trump ….

  6. haoka reeeeeee ny loan’angidina e !!! pourquoi pas injecter aussi de l’eau de javel puisque Trump le préconise !!!!!!!!!!!

  7. Apres tout ca une jour les Malagasy feront justice mais pas avec le blabla….il’ya plus de coup coup a Mada que population! Reflechisez!

  8. Des guignols passés maître dans l’art de la manipulation et la transgression . On se demande bien si ce sont des scientifiques ou des spéculateurs de business florissant avec le CVO .Le retour en investissement c’est certainement leur crédo . Les normes et les standards internationaux sur les essais cliniques ils s’en tapent royalement . Et on ne vous parle pas de l’éthique avec des Malgaches pris pour des cobayes et les réglementations avec l’absence d’autorisation de mise sur le marché du CVO . Avec l’interdiction partout dans le monde de l’ hydroxychloroquine pour traiter le covid 19 à cause des risques de complications cardiaques graves et décès , on ne voit pas en quoi l’artemisia un antipaludéen aussi serait efficace contre ce coronavirus ! L’OMS peut toujours l’inclure avec les essais cliniques dans le cadre du «solidarity trial » mais tout concorde à dire que ce serait un fiasco et de l’argent jeté par la fenêtre.

  9. Quelle commerce lucrative derrière ce CVO…sans aucun essai clinique et observatoire digne de ce nom…que de business dont les conséquences sur les patients restent encore aléatoires…que de la propagande et que de fanatisme!!!Dommage pour l’artémésia qui méritait beaucoup plus que ces charabia(s)!!!

  10. Manaiky baikon’ilay DJ daholo na professeur agrégé na titulaire.Firenena very é !

  11. Des scientifiques issus de l’Île Maurice, et pendant ce temps, les Mauriciens n’utilisent que la protocole hydroxychloroquine chez eux et à part les 2 derniers nouveaux cas récemment rapatriés, il n’y a plus de malades.
    L’adoption de cette solution injectable semble bien être un aveu sur l’inefficacité du CVO

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.