Défilé militaire sous haute sécurité : Inspection des armes de tous les participants

Le maire de la capitale Naina Andriantsitohaina et Mamy Ravatomanga en train probablement d’avoir un aperçu du panorama du défilé de demain, du haut de la véranda de l’Hôtel de Ville

La célébration de la fête nationale sur l’Avenue de l’Indépendance fera demain l’objet de mesures de surveillance drastiques.

No man’s land. En plus de l’interdiction de la circulation aux véhicules et piétons, un important dispositif sécuritaire sera mis en place dans le périmètre d’Analakely. Il y aura presque autant d’éléments chargés de la sécurité que de participants au défilé sur l’Avenue de l’Indépendance. Sans parler des drones et autres caméras de vidéosurveillance chargés de balayer tout l’espace et dont les images seront visionnées en temps réel au niveau des différents centres de contrôle et/ou de commandement pour une réactivité rapide.

Protocole. Comme il est de règle, le service en charge de la sécurité présidentielle procédera à l’inspection préalable des armes de tous les participants au défilé, une fois la mise en place terminée à 7 heures du matin. Pareil protocole de visite ou de contrôle des armes ainsi que de saisie des munitions est une pratique courante comme  partout à travers le monde. Notamment après que des militaires aient retourné leurs fusils d’assaut contre le président égyptien Anouar el-Sadate lors d’un défilé au Caire le 06 octobre 1981.

Vitre blindée. Quatre décennies après, la crainte du syndrome Sadate continue de planer sur les défilés militaires. On se souvient que le 26 juin 2017, le président Hery Rajaonarimampianina était protégé par une vitre blindée au stade de Mahamasina. Son successeur Andry Rajoelina sera-t-il également derrière un espace vitré et blindé demain ? On attend aussi de voir s’il passera en revue la troupe à bord du command-car réservé pour l’occasion au chef suprême des forces armées. Avec ce que cela exige de mesures de sécurité contre d’éventuel sniper posté dans un des immeubles alentour ,dont les occupants ont été déjà recensés et listés.

Logo. En tout cas, toutes les mesures ont été et seront prises pour assurer la sécurité du président de la République qui ne s’attardera pas outre mesure sur le parvis de l’Hôtel de Ville. C’est pour cette raison d’ailleurs que la cérémonie de remise des drapeaux aux chefs d’Etat major des trois armes s’est tenue le lundi 22 juin dernier au RTS à Fiadanana et non le jour même du 26 juin sur l’Avenue de l’Indépendance, comme l’ont proposé certains chefs militaires qui voulaient marquer d’une pierre blanche le 60e anniversaire de l’Armée Malagasy. Pour le défilé de demain, les participants tourneront du côté de la tribune officielle, le …logo de leur cache-bouche qui est non seulement une mesure barrière contre le Covid-19, mais également un indicatif de leur corps d’armes respectif.

R. O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

25 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Soldi. Même le mien a été effacé.

  2. Salama aby tsika ato tompoko
    Ny hevitra tera-bary. Ny marina… Sao-takarina.
    Ho anao motondra anaram- bositra frantsay, sy maneho hevitra @ voa-mbolana sy fiteny frantsay nefa mitonona ho malagasy sy tena tia an’i Madagasikara, mankahala frantsay dia gaga ihany aho.
    Ekeko marindrano ny fihetsehamponao tia an’i Madagasikara, nefa ny maha zendana ahy dia Malagasy ianao, Malagasy no izaranao ny hevitra eto amin’ity trano Kala ity, nefa dia ny fitenin’ireo frantsay tena halanao no manavanana anao iresahana eto. Raha frantsay no iresahanao dia manaiky aho…Miala tsiny raha nanafintohina anao aho ary mirary soa ho anareo hatrany @ fifanakalozana hevitra ambony vavahady.

  3. · Edit

    Messieurs,
    .
    Je suis Malagasy, j’étai né à Madagascar. j’ai vu Tsiranana, Ratsiraka, ..Rajoelina, .. No comment.
    .
    C’est compliqué la situation actuelle, chacun à son point de vu, pour ou contre, efficace, arnaque, vol, … Pire on s’insulte entre nous Malagasy.
    .
    Par principe et par respect à mon pays, je reste muet ce 26 juin. Fête nationale.
    Commémoration des combats des mes ancêtres. Sacré.
    .
    Ry Tanindrazanay Malala,
    Rakoto de Montpellier

  4. Moi je dirais que tous ce qui me répondent ici ont peu ou prou eu des privilèges et des passe-droits pendant la colonisation et la néo-colonisation.
    Mais il ne faut pas oublier que la loi-cadre Deferre du 23/06/1956 crèe encore des inégalités pour 1voix contre 9 voix malgaches dans la reprèsentation coloniale.
    Sans parler des humilités comme quoi les Français s’intègrent mal dans la société Malgache où les terres arables seraient réservées exclusivement aux colons (« profiter des morts de 1947 pour enfoncer le clou »), les Français mangent entre eux, regardent le cinéma et le théatre entre eux, les Malgaches n’ont jamais eu de places dans la société coloniale (Ministère,Ecole, Universités etc etc … ), Jacques Rabemanjara était condamné à mort commué en peine à perpétuité, sans parler des instituteurs exclusivement français.
    Le PADESM est le produit de la culture coloniale, issu de la poltique de division et de la politique de race.
    Et nous n’oublions pas qu’actuellement en 2020, les farouches opposants au colonialisme essaient de déboulonner la statue de Galliéni dans le 7è arrondissement pour effacer cette barbarie de l’histoire de Madagscar.
    26 juin 1960 est très important pour Madagascar et les Malgaches, et le Général de Gaulle était résigné de restituer l’indépendance à Madagscar suite au référendum, dominé par le « oui » à l’indépendanace, le choix des Malgaches était fait et l’avenir de Maldagascar était déjà scéllé, on ne peut plus y revenir (désolé pour les anciens colons ici présents).
    L’ État-Nation de Madagascar semble résister en dépit de faiblesses structurelles anciennes et de problèmes internes plus récents, essentiellement liés à la situation économique, et l’Etat Malgache reste inébranlable depusi 60 ans, ces 60ans méritent d’être célébré.

  5. ?????????? B .
    ,??????????,mangovitsa.

  6. Izay fatra piahy hono mpamosavy ,ary izay fatra panidy fangalarina ,mpamosavy nalevina amoron dalana ireo ,ka matahotra ny valiktsak’iverina .Ambava omana ,am po mieritreritra .

  7. Le « négationnisme  » des luttes pour l’accession à l’indépendance est une ignominie historique et une insulte au sang versé par nos ainés . S’émanciper du pouvoir colonial brutal et dominateur était légitime par le concept de laisser au peuple à disposer d’eux-mêmes leur destin . C’est un droit international inaliénable . Il n’est plus question de ressasser les bienfaits de la colonisation pour ne pas tomber dans l’emprise outrageante d’un passé à jamais révolu . Le combat se tourne désormais vers le développement et d’annihiler cette pauvreté qui n’est pas une fatalité . L’apprentissage de la démocratie est à inculquer en permanence dans les mœurs politiques . La république demeurera unitaire et profondément attachée à la laïcité qui est une vertu de la conscience .L’état de droit et la bonne gouvernance avec la séparation des pouvoirs d’un régime semi-parlementaire seront le socle de la prospérité économique et de la justice sociale .Madagascar avec ses multiples richesses ne mérite pas après 60 ans d’indépendance d’être au 5ème rang des pays les plus pauvres au monde .

  8. « Indépendance »…vain mot! C’est une nouvelle dénomination voulue par les colons qui ont continué à perpétrer leurs méfaits mais selon la version gaulliste.Les futurs dirigeants de ces néo-colonies ont été et le sont toujours, imposées par renimalala selon le parti au pouvoir.Les malheureux combattants qui ont osé se rebeller en 1947, ont été sacrifiés surtout quand on pense à certains vendus malgaches à l’époque et hélas aujourd’hui encore.Indépendance, c’est le mot hypocrite qui permet aux néo-colons de faire semblant d’avoir bonne conscience tout en insistant à faire regretter aux néo colonies de ne pas avoir eu l’idée de rester DOM ou TOM, et aux malgaches de se dire qu’ils ont tenté, de par leurs aînés, de survivre dans ce monde de fous!

  9. oseriez vous encore bloquer mes commentaires?

  10. Je ne m’arrêterai pas de préciser que le mot « indépendance » est juste un autre mot décidé par les colons pour une autre gouvernance des pays colonisés, selon la version gaulliste: « rien que des mots…toujours des mots… »
    Dans le monde entier, les colons sont arrivés , via leurs prétendus explorateurs-chercheurs, leurs assassins de prêtres missionnaires et leurs croix et leurs militaires pour tuer les fortes têtes Puis, sans scrupule, ils osent dire qu’ils ont civilisé leurs colonies, avec les religions qui ont détruit partout le sacré, la fierté et coutumes des pays meurtris, ils persistent encore à ce jour hélas, à signifier que les colonisés leur sont redevables tant « les vendus malgré eux », par dizaines de millions en nombre, ont assimilé cette civilisation à l’opposé de la leur.Les futurs dirigeants des anciennes colonies, n’ont été et sont toujours nommés, par le pays néo-colon selon le parti politique au pouvoir.Nouvelle version de colonisation et nouvelles formes d’appauvrissement à outrance, et enrichissement sans fin de ceux déjà hyper nantis.Indépendance est juste un autre thème trompeur pour faire encore accroître le nombre de consuméristes indisciplinés

  11. Mety izany e! ?y zava-dehibe dia MBA TSY HIISY COUP d’ETAT NTSONY ETO Madagasikara. Porofon’ny fahamatorana izany satria efa mba 60 taona . Tsy dia mankasitraka loatra ny Filoha ANR manoloana ny hala-bato tamin’ny fifidianana sy ny coup d’état tamin’ny 2009. Amiko anefa dia ampy izay… Miandrasa fifidianana na vahiny na tompontany te-haka fahefan.

  12. Et il ne faut pas oublier aussi la barbarie dont faisait preuve les colons et l’Armée Française contre la rébellion de Moramanga en 1947 : Condamner quelqu’un à mort, le faire exécuter sans jugement, liquidation sommaire des partisans, dénonciation et corbeaux de certains des compatriotes, mise ne exil des dirigeants de MDRM, etc etc ….
    C »est pour vous dire que l’indépendance de 1960 méritre largement aux Malgaches.

  13. puisque nous dans le temps nous avons souffert des écriteaux aux cinémas ou aux théatres ou aux jardins publics : « Interdits pour les indigènes et les chiens »
    Donc l’indépendance pour nous les Malgaches: c’est très et très important
    Tellement nous étions HUMILIES dans notre âme et notre coeur

  14. Message adressé aux journalistes de MT.com

    C’est pour vous rappeler put1 de journalistes de MT que nous nous sommes battus pour cette foutue d’ indépendance et vous n’êtes même pas à la hauteur de mettre à la une le 60è anniversaire de notre lutte..allez vous faire fou… merci !
    l’important c’est de marquer cette 60è anniversaire de l’indépendance de Madagascar ainsi que de l’Armée Malgache.
    Il ne faut pas pas oublier les 100.000 vies humaines tuées lors de la rébellion de 1947 et de tous ceux qui se sont sacrifiés en mettant enpéril leur vie et leur cariière pour avoir cette foutue indépendance et qui mérite d’être célébré
    Espèce de co…..

  15. · Edit

    Tsara kokoa ra tany Iavoloha, Arivonimamo (BANA) na toby miaramila hafa no natao ilay izy fa de maty ny tsenanay mandritra ny 4 andro be zao. Rehefa olona vitsy ihany no hanatrika, halefa mivantana @ tv sy radio, tsy aleo ve mba natao any @ zay tsy hanimba zavatra firy? Ny fitadiavana efa mafy mbola voasakana koa ny kely ifandroritana.

  16. RY TANINDRAZANAY MALALA (HYMNE NATIONAL MADAGASCAR)—ARMEE POPULAIRE–1958
    Album :Armee Populaire ‎– Hymne National (1977)
    Label: Discomad ‎– 467 651
    Format: Vinyl, 7″, 45 RPM, EP (45 tours)
    Country Prod :Madagascar
    Genre: Brass & Military
    Feonkira : Norbert RAHARISOA
    Tononkira : Pasteur RAHAJASON
    (1960-2020 : Hoan’ny faha- 60 taonan’ ny fahaleovantena an’ i Madagasikara sy ny « Tafika Malagasy » )
    =======================
    https://www.youtube.com/watch?v=WTIT9kgc32c

  17. Mamy Ravatomanga il est responsable de quoi au sein de la CUA ? Il est mandaté pour superviser la sécurité du PRM à quel titre ? Sauf peut être de voir comment on va garer la cadillac rutilante avec une population dont 74% à moins de 2 dollars par jour et pour aider Gasycar à faire ombrage à Karenjy et Père Pedro ? Tout ce cirque n’honore pas l’ordre républicain avec ce temps de crise sanitaire !

  18. RY TANINDRAZANAY MALALA—Madagascar National Anthem—1958
    https://www.youtube.com/watch?v=0JWAx4-nt_M

  19. RY TANINDRAZANAY MALALA—Madagascar National Anthem—1958

    Feonkira : Norbert RAHARISOA
    Tononkira : Pasteur RAHAJASON
    (1960-2020 : Hoan’ny faha- 60 taonan’ ny fahaleovantena Malagasy)
    ===============
    Ry Tanindrazanay malala o!
    Ry Madagasikara soa
    Ny Fitiavanay anao tsy miala,
    Fa ho anao doria tokoa

    Tahionao ry Zanahary
    Ity Nosin-dRazanay ity
    Hiadana sy ho finaritra
    He! Sambatra tokoa izahay.

    Ry Tanindrazanay malala o!
    Irinay mba hanompoana anao
    Ny tena sy fo fanahy anananay,
    ‘Zay sarobidy sy mendrika tokoa

    Tahionao ry Zanahary
    Ity Nosin-dRazanay ity
    Hiadana sy ho finaritra
    He! Sambatra tokoa izahay.

    Ry Tanindrazanay malala o!
    Irinay mba hitahiana anao,
    Ka ilay Nahary izao tontolo izao
    No fototra ijoroan’ny satanao.

    Tahionao ry Zanahary
    Ity Nosin-dRazanay ity
    Hiadana sy ho finaritra
    He! Sambatra tokoa izahay.

  20. MADAGASIKARA TANINDRAZANAY—-Hira Faneva MDRM—1947
    A/C: Jacques Emma RAHAMEFY / RAHAMEFISON
    (1960-2020 : Hoan’ny faha- 60 taonan’ ny fahaleovantena an’i Madagsikara sy ny « Tafika Malagasy »)

    1. Madagasikara, Tanindrazanay
    Tany sarobidy masina sy soa
    Lova soa nomen’ny Razanay taloha
    Maty ho anao ny tena lazanay;

    Isan’andininy :
    Mitsangana ry tanora
    Mitsangana aza manana ahihahy
    ‘Zao no andro sady ora
    Mijoroa sahia tokoa ho lehilahy.

    2. Isika rehetra izao, akanga miara-dia
    Tsy azo kotabaina na ravana koa
    Ka hitomboan-dahy hiasa re satria
    Io no loharano fototry ny soa.

    3. Malagasy Ô Handeha hifankatia
    Ho mpiralahy tena iray tampo
    Ny mifankahala ataovy sanatria
    Tena iray tokoa, ny saina sy ny fo.

  21. Mpandinika et Umberto… précaution est prise contre le Covid et il s’agit de lutter sa propagation, la distance de sécurité est de mise d’où le minimum de participants…le nombre de participants n’est pas important….l’important c’est de marquer cette 60è anniversaire de l’indépendance de Madagascar ainsi que de l’Armée Malgache.
    Il ne faut pas pas oublier les 100.000 vies humaines tuées lors de la rébellion de 1947 et de tous ceux qui se sont sacrifiés en mettant en péril leur vie et leur cariière pour avoir cette foutue indépendance et qui mérite d’être célébrée.

  22. Mpandinika et Umberto… précaution est prise contre le Covid et il s’agit de lutter sa propagation, la distance de sécurité est de mise d’où le minimum de participants…le nombre de participants n’est pas important….l’important c’est de marquer cette 60è anniversaire de l’indépendance de Madagascar ainsi que de l’Armée Malgache.
    Il ne faut pas pas oublier les 100.000 vies humaines tuées lors de la rébellion de 1947 et de tous ceux qui se sont sacrifiés en mettant enpéril leur vie et leur cariière pour avoir cette foutue indépendance et qui mérite d’être célébré.

  23. Nanao ratsy angaha no.. mahana???..!!
    Inona koa izany défilé tsy azon’iza n’iza jerena izany???.. nefa Défilé natao hoa n’ny vahoaka sy ny firenena Iray manontolo???.. tsy aleo ve tsy atao rehefa izany..
    Tsy nisy ary tsy misy firenena eto an-tany nanao hoatry izany..

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.