26 juin 2020 : Andry Rajoelina conjugue le présent au passé recomposé et au futur

Andry et Mialy Rajoelina souhaitent inculquer le patriotisme à tous les « Zanaka Malagasy ».

Le Chef de l’Etat a choisi de formuler un discours rassembleur où il a surtout mis l’accent sur l’importance de l’unité et de la solidarité nationale.

« Fini la période du blocage du progrès, du diviser pour régner et de ceux qui ont l’habitude de mettre des bâtons dans les roues ». C’est ce qu’a déclaré hier le président Andry Rajoelina lors de son discours dans le cadre de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance de Madagascar. « Les 60 prochaines années vont être les années de l’émergence de Madagascar », a-t-il annoncé. En effet, le Chef de l’Etat a choisi la fête du 26 juin pour réaffirmer sa détermination à aller de l’avant et à prendre en considération l’histoire et le passé pour avancer. En quelque sorte, dans son discours d’anniversaire de l’indépendance nationale, « Zandry Kely » a choisi de conjuguer le présent au passé recomposé et au futur. Il a notamment rappelé les faits ayant marqué l’histoire de Madagascar depuis l’ère coloniale jusqu’à nos jours, pour se projeter vers l’avenir. En présentant un rappel historique de l’arrivée des colonisateurs en 1886 jusqu’à l’accession à l’indépendance en 1960, il attire l’attention de tout un chacun sur les luttes qu’ont menées nos ancêtres et leurs sacrifices ayant abouti à l’indépendance. En soixante ans d’indépendance, Madagascar n’est pas encore parvenu au développement souhaité. Il est donc important de tout mettre en œuvre pour changer cette réalité. « Le moment est venu pour changer le cours de l’histoire du pays », a-t-il annoncé.

Hache de guerre. En faisant référence aux nombreux projets inscrits dans son Plan Marshall, le Chef de l’Etat entend enterrer la hache de guerre de ces soixante années d’indépendance marquées par des crises cycliques ayant freiné le développement du pays. Il a donc lancé un appel à l’endroit de tous les Malagasy afin de s’unir et se donner la main pour que chacun apporte sa pierre à l’édifice. D’ailleurs, faisant preuve de sagesse et se positionnant en « Raiamandreny » qui ambitionne de diriger les chantiers de l’émergence de Madagascar, Andry Rajoelina a profité de cette cérémonie solennelle sur l’Avenue de l’indépendance d’Analakely pour remercier et rendre hommage aux efforts fournis par tous les anciens présidents qui se sont succédé au pays depuis 1960. Il a remercié particulièrement l’ex-président Didier Ratsiraka qui était présent hier.

Discours rassembleur. « Les soixante années à venir seront les années du développement et du progrès. Mais pour y parvenir, les Malagasy doivent s’unir », a-t-il martelé. En effet, pour ce 26 juin 2020, Andry Rajoelina a choisi de formuler un discours rassembleur où il a surtout mis l’accent sur un appel à l’unité et à la solidarité. « Pour rendre efficace la lutte contre la pauvreté, les Malagasy doivent s’exprimer d’une seule voix ». Et lui de déclarer au passage que « Madagascar n’appartient ni à une minorité ni à un groupe de personnes ». Une pique lancée à l’encontre de ceux qui contestent les projets lancés actuellement dans le cadre du Plan Emergence Madagascar. Selon le Chef de l’Etat, le changement que nous souhaitons apporter au pays nécessite un changement de mentalité, un changement de vision et un changement des méthodes de travail. Et lui d’exhorter au passage les Malagasy à se lever et à s’unir pour que chacun puisse apporter sa contribution aux chantiers de l’émergence. L’objectif est, selon ses dires, de parvenir à la souveraineté nationale, à la véritable indépendance économique et à l’autosuffisance alimentaire. Reste à savoir si les appels à l’unité et à la solidarité nationale lancés par le numéro Un d’Iavoloha seront entendus. Il convient de noter aussi qu’Andry Rajoelina n’a pas évoqué la question des Îles Eparses durant son discours du 26 juin 2020.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

18 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Mbola tsy azonareo foana ve ny zava-misy,voalohany aloha ny hoe faha -enimpolo taona ny Madagasikara, olona naka independance izany ny jerena sy zavatra hita anefa na ao aminy pejy facebook sy tweeter etc ny Andry Rajoelina, teny vazaha daholo ny zavatra apetrany ao? Izany ve no hoe mahaleo tena? Ny faharoa zara raha misy tombotsoa ho any Malagasy, na ireo manana diplaoma na tsia. Afaka tanisaina eto ny tsy voatanisa, raisoko ohatra ny kfc, ny ny hotel 5 étoîles ni inviter na olona izay hitany fa hoe manakaja? Ny olona nasaina taminy 26 Juin, ny teo ihany no teo. Iza no tena azo antsoina hoe olona manakaja eto an-tany? Ny olona manasa sy mitsinjo ny ory fa tsy ny olona fantatra sy hoe ministra etc sy anarana fantatra no asaina amin’izay hetsika atao sy mampaneno lakolosy hoe jereo fa nitondra vary sy savony sy menaka sy sakafo izahay…. Mila mibebaka sy mifona amin’Andriamanitra ny Presida sy izay mampaneno lakolosy rehetra hoe jereo izahay fa nanampy sy nitondra an’izao sy izao, mirehareha fa tsy mametrakan’Andriamanitra Voalohany indrindra aminy fitantanana ity Firenena ity. Ny olombelona no tanisaina sy isaorana sy andrandraina rehefa misy zavatra ataony. Zara raha Misaotra sy Midera an’Andriamanitra. Io aretina io anisany zavatra miseho sy mbola hisy sarotra noho io. Vizana eo ianareo izay hiady amin’Andriamanitra hoe anao izao sy izao hiady amin’io aretina io. Mamakia Baiboly sy manontania an’Andriamanitra

  2. Bravo Monsieur le Président , mais j’espère qu’on ne va pas attendre 60 ans pour voir le changement …

  3. Madagasikara mahaleo-tena…Madagasikara tsy mandohalika…Malheureusement ,aujourd’hui,pour que Madagascar survive encore, la France se sent obligée d’abonder le trésor public.
    La République Malgache quémande encore et encore ….
    Le gouvernement Malgache dépend encore de la France.
    L’ indépendance politique a été obtenue il y a 60 ans, mais le combat de l’autonomie éconoque reste encore un combat de longue haleine.

  4. Les imbéciles se reconnaîtront facilement à force de jouer au personnage pitre du Puy du fou ! RASENDRA n’est pas du tout rigolo avec ses complexes refoulés sur les enfants du PRM scolarisés en France ! C..il restera C..

  5. Il est rigolo ce Rabeharivelo ! Merci d’avoir quand même répondu même si vous aviez annoncé que vous ne répondriez pas aux imbéciles. Drôle de personnage va !

  6. La France vient d’octroyer un DON de 15 millions d’euros par le biais de l’AFD pour amortir les conséquences socio-économiques du covid 19 . Autre temps , autre mœurs ! La jeunesse actuelle se préoccupe plus de son avenir que de se louvoyer en permanence avec la colonisation et l’indépendance. Les « ayatollahs » de la haine anti-France devraient revoir leur copie car ils se trompent de contexte. Le nationalisme étriqué n’a plus sa place en 2020 face au défi de l’essor économique et de la lutte contre le chômage des jeunes . La mondialisation a radicalement changé la donne . Les fantasmes sur des visées impérialistes de La France relèvent de l’absurdité car ce pays a d’autres chats â fouetter comme la relance de son économie post pandémie ou la politique Européenne commune . Ce qui intéresse maintenant le peuple Malgache c’est de pouvoir sortir de cette pauvreté humiliante et de connaître le vrai développement. Les ressentis inextricables d’un passé à jamais révolu appartiennent aux pseudonationalistes !

  7. A tous les nationalistes de Madagascar, et qui aiment bien leur pays et qui est tout à leur honneur!!!
    Nous ne pouvons plus re-faire l’Histoire, mais je vous préviens que certains militaristes, et nostalgiques du colonialisme ne rêvent qu’une seule chose, que Madagascar tombe dans le tréfonds de la pauvreté, et demande le retour de Madagascar dans le giron et la protection de la France (et si possible Madagascar devient un département français ).
    Déjà pour changer la mentalité des anciens colons, et se mettre dans la droite ligne de la décolonisation, les De Gaulle, les Gaston Deferre, les Mendes France ont eu du mal à se faire entendre, et à convaincre les Francais de l’époque en 1958 à accepter d’abandonner l’Empire Français, Déjà, et tellement l’ idée de l’impérialisme et la Grandeur de la France était fortement inculquées dans la Société Française, et l’esprit de tout un Pays.
    Les Malgaches depuis 1944 ont eu du mal à imposer leur idée d’indépendance, les mouvements de décolonisation et nationalistes ont milité, les uns pour l’autonomie et l’auto-détermination (accord-cadre et accord de coopération de 1960), et les autres pour l’indépendance ( à l’exemple des action du MDRM).
    L’indépendance totale de Madagascar de 1960 est le fruit d’un combat acharné, et le droit de célébrer l’ anniversaire des 60 ans de cette liberté retrouvée, est mérité .

  8. @ RASENDRA
    Des amalgames insupportables et des raccourcis indignes résument vos commentaires . De toute façon on ne perd pas notre temps à répondre à des imbécilités et des insinuations qui correspondent certainement à votre personnalité . Si le Puy du fou vous pose problème allez vous faire voir au jardin d’Ambohijatovo pour dénoncer avec vos potes du Magro ce colisée du Rova! Et balayez devant votre porte d’abord avant de porter un jugement de valeur sur le choix du lieu d’éducation scolaire des autres qui relève ( je vous le rappelle! ) des libertés individuelles .Surtout vous oubliez que les enfants de l’actuel PRM étaient scolarisés en FRANCE ( tout le monde était au courant) bien avant qu’il soit élu démocratiquement à la tête du pays !! Alors n’essayez pas d’esquiver le constat clair et net de vos jalousies morbides .

  9. Je vois que beaucoup ne voit pas le soucis pour un dirigeant de faire vivre sa famille à l’extérieur. Ses enfants ne sont pas des étudiants (ou ne le sont pas encore). Il fait le choix de les faire vivre à l’extérieur depuis des années. Ce n’est pas une question de jalousie, c’est une question de vision et de confiance en la capacité de son pays à se développer vraiment, en partant de la base (santé, éducation). Si l’éducation nationale malagasy est dans cet état, c’est peut-être parce que le président ne se sent pas concerné par sa réussite. Sur les conseils de ses enfants, il préfère peut-être faire un Puy du Fou bis dans le rova que former des enseignants et ériger des écoles dignes de ce nom dans tout le pays ?

  10. · Edit

    Une réflexion par rapport à M. Rasendra.
    .
    Chaque pays a leur lycée, université, grande école., …
    Il y des diplômes plus reconnus par rapport à la classification de l’école, …
    .
    Un jeune qui sort d’un Sup de Co trouve un job sans avoir fini ses études,
    Un autre avec un DEA mettra un certain temps pour trouver un job.
    .
    un BAC+10 sorti de Fianarantsoa a moins de chance par rapport à quelqu’un sorti de Harvard, Oxford.
    .
    Dès fois il y a des diplômes qu’on ne peut pas obtenir dans certains pays,
    Soyons fier de nos compatriotes qui ont pu aller très loin.
    Chacun a leur chance dans cette vie (Niangaran’ny vitana)
    .
    J’ai des familles en France, USA, on leur donne automatiquement la nationalité pour qu’ils restent.
    .
    Rester à l’étranger ou retourner à Madagascar, c’est un choix très personnelle, indiscutable.
    .
    Que tous le jeunes Malagasy iront très haut.
    .
    Rakoto de Montpellier

  11. @ Rasendra

    Je suis naturalisé Français par mes qualifications et mon savoir-faire . Nous vivons dans un département Français et nous assumons notre choix . Vous croyez vraiment qu’on n’aime pas notre pays ? Nous sommes en pleine mondialisation . Les mentalités évoluent . Le plus important serait que le PRM actuel assure le développement du pays et si ce serait le cas où est le problème ? Le reste ce sont des détails inutiles malvenus qui relèvent de la frustration et de l’aigreur . Père Remi Ralbera disait toujours : les Malgaches sont champions du monde de la JAOUSIE !

  12. Marina tsy misy hivalozana daholo izay voalazan’ny namana Mateza ,ary mbola ampiako kely dia ny hoe ,misaotra an’ratsiraka ,vao teraka ialahy no teo amin’ny fitodrana ilay io ,ary vao nahazo karatra ialahy no niala izy ,koa hita ialahy fa tsy niaina ny fangirifirian’ny gasy tamin’izany .60taona ho avy ,hitondra fampandrosoana ??? fa manantena ny hijanona eo amin’ny firy taona hono ? ingahy zato no mamaritra izany sahady ,sa efa manomana sahady ny 2024 sy 2029 et encore encore haka tahaka an’ingahy ratsiraka ,indrisy fa misy fetrana ny zava drehetra ,koa mahaiza miaina ,fa ny tody tsy misy fa ny hatao no miverina .

  13. Depuis le jour où les visages pâles ont mis leurs pieds sur le sol de l’île, c’en est fini de son histoire vraiment malgache: herchez à quelle époque et faites les recoupements nécessaires pour arriver jusqu’en 2020. Et le même schéma a été appliqué partout où sont allés ces pâlots de face et pour vivre, les peuples ont été obligés de se soumettre à leur croix hypocrite et leurs militaires prêts à tuer au moindre tentative de rebelle. Si cette fausse idée d’indépendance persiste alors c’est vraiment malheureux pour les pauvres générations suivantes

  14. Miantso ny malagasy hiray hina sy andevina ny hache de guerre ???????

    Tsy avy aminay ny olana fa avy amin’là ra-DJ.
    Vao miteny kely izahay dia raha tsy any antanimora dia any tsiafahy.
    Ialahy no tokony handini-tena hoe nahoana ary aho no ratsy loha tahak’izao ? Nahoana ny
    mpiray tanindrazana amiko no ataoko man-enganiny tahak’izao ? Nahoana ary aho no tena
    mandainga-potaka isan-andro vaky izao ? Nahoana ary aho no tsy mihaino mihitsy ny
    fangatahan’ny olona ? Nahoana ary aho no manaiky andevozin’ny karàna sy ravatomanga.
    Nahoana ary aho no mahàna sy matahotra ny mpiray tanindrazana amiko. Nahoana ary no
    amidiko daholo ny fananam-pirenena toy ny volamena ny BDR ny Wisco…sns…
    Izany foana no ataon’là isanandro vaky dia milaza ialahy fa handevina ny hache de guerre ?

    Ajanony leisy ny lainga ry léry, ny fiatsarambelatsian-là omeo an’i mialy fa ny aty mahataty
    choc.

    Samy tsara.

  15. Le jour où la famille de Rajoelina habitera à Madagascar, où ses enfants seront scolarisés dans une université et lycée d’état malagasy, on voudra bien croire qu’il aime vraiment ce pays et aura le regard nécessaire pour son développement.

  16. 26 juin 1960 est très important pour Madagascar et les Malgaches, et le Général de Gaulle s’ était résigné à restituer l’indépendance à Madagscar suite au référendum, dominé par le « oui » à l’indépendanace, le choix des Malgaches était fait et l’avenir de Madagascar était déjà scéllé, on ne peut plus y revenir (désolé pour les anciens colons ici présents).
    L’ État-Nation de Madagascar semble résister en dépit de faiblesses structurelles anciennes et de problèmes internes plus récents, essentiellement liés à la situation économique, et l’Etat Malgache reste inébranlable depusi 60 ans, ces 60ans méritent d’être célébré.

  17. Réticent à donner la main aux compatriotes !!!!! peur qu’ils la vole ou qu’ils n’a mange !!!!!

  18. Enfin un discours qui prône l’intérêt général.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.