Gouvernement. : Remaniement incontournable


Il y a d’autres maillons faibles dans le gouvernement.

De nouvelles recrues pourraient faire prochainement leur entrée dans l’équipe gouvernementale en ce mercato en plein Covid-19.

Depuis la formation le 24 janvier 2019 du premier gouvernement Ntsay de l’ère Rajoelina, 10 ministres ont été remerciés (au propre comme au figuré) en l‘espace de 18 mois. La première à partir fut la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, Félicitée Rejo Fienena en juillet 2019. Marie Thérèse Volahaingo devait à son tour, suite à l’ « Affaire Panier garni de 65.000 Ar », s’effacer devant Rijasoa Andriamanana le 29 janvier 2020. Celle-ci ne garda pas non plus très longtemps le… portefeuille de l’Education nationale à cause de l’histoire de « 8 milliards Ar. de bonbons sucettes » qui a entraîné son limogeage le 04 juin 2020.

7 ministres. D’autres ministres ont aussi quitté le gouvernement lors du remaniement du 29 janvier 2020. Ils sont au nombre de 7, en l’occurrence, Naina Andriantsitohaina qui déménagea du ministère des Affaires Etrangères à Anosy pour l’Hôtel de Ville de la Capitale. A cause des problèmes de délestage, Vonjy Andriamanga céda aussi le ministère de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures avant de passer plus tard de l’ombre à la… lumière avec son repêchage au poste de DG de la Jirama. La fuite de sujet au Bac 2019 a également coûté sa place de ministre de l’Enseignement Supérieur à Blanche Nirina Richard. Les autres partants étaient Julio Rakotonirina (Santé Publique) ; Jacques Randrianasolo (Justice) ; Roger Rafanomezantsoa (Sécurité Publique) ; Alexandre Georget (Environnement et Développement Durable).

Examens officiels. 6 mois après la recomposition de l’équipe gouvernementale, un remaniement dont l’ampleur dépend du Président de la République et du Premier ministre, s’avère incontournable voire imminent, surtout dans la perspective des examens officiels. En effet, à 1 mois de la date prévue pour la tenue du CEPE et à 1 mois et demi du début des épreuves du BEPC, l’intérim du ministère de l’Education nationale est toujours assuré par la ministre de l’Enseignement Supérieur Assoumacou Béatrice qui doit elle-même s’occuper de la préparation du Bac fixé au 5 octobre. C’est dire que la nomination de la remplaçante de Rijasoa Andriamanana est urgente.

Dîner d’adieu. Le remplacement de l’actuelle ministre de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la Femme est aussi d’actualité car, en plus du conflit d’intérêts que son mariage civil avec le diplomate américain Stuart Wilson a généré, elle va suivre, tôt ou tard, son mari dans son nouveau lieu d’affectation. Un dîner d’adieu à l’occasion du départ du Chargé d’Affaires américain s’est tenu avant-hier, d’après une publication sur Linkedin du Premier Conseiller auprès de l’Ambassade de France, Frédéric Joureau. Des ministrables potentiels commencent à circuler dans les allées du pouvoir pour succéder à Irmah Naharimamy à Ambohijatovo. En tout cas, sa remplaçante sera une descendante d’Eve qui sied mieux au poste mais aussi pour maintenir un tant soit peu la parité hommes – femmes au sein du gouvernement.

Débordé. Le ministre de la Santé Publique, le Pr Ahmad Ahmad risque aussi de faire les frais du prochain remaniement. Et ce, après son « initiative personnelle » de s’adresser aux chefs d’agence et institutions partenaires du développement sanitaire qui lui a valu un désaveu du gouvernement. Quoique le nom d’un(e) autre Professeur(e) très médiatique, commence à courir, l’actuel titulaire du poste bénéficie de la solidarité du corps médical mais aussi et surtout du soutien des natifs de la province de Mahajanga qui s’estiment être, à tort ou à raison, les mal aimés du pouvoir après l’éviction de Rijasoa Andriamanana qui est originaire du même Faritany. Ce qui a d’ailleurs amené le Premier ministre à souligner que l’interpellation du ministre de la Santé n’a aucun caractère tribal. Selon le communiqué du gouvernement, « le contenu de la lettre reflète l’état de débordement dans lequel se trouvent le ministre et son entourage ». Bon nombre d’observateurs se demandent si c’est seulement le ministre de la Santé qui est débordé. Une manière de laisser entendre qu’il y a d’autres maillons faibles dans le gouvernement. Lesquels sont également ou davantage en état de débordement si ce n’est pas l’Etat dans son ensemble qui est débordé. Et ce, face à la pandémie de Covid-19 qui constitue pour tous les ministres, un véritable …test. Positif pour les uns, négatif pour les autres.

R.O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

15 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. EKEKO ny tsikeranao ary miombon-kevitra aminao aho fa ity misy indro kely hoy ny mpandrafitra TSY MAINTSY HITAMBARANA NY 18 FOKO NY TENY MALAGASY IOMBONANA
    ARY TSY MAINTSY HAROVANA NY TENIM-PARITRA REHETRA

  2. Fa natao ho an’iza oa ty pejy ty e , fa toa 2 @ 11 no mahay teny gasy , hafa² ihany a !

  3. Mampalaelo fa 2 @ reo gasy 11 nanoratra no mahay teny gasy , ka ho entind’ireo 9 aiza ty Firenena ity e !!!! Sa tsy natao ho an’ny Gasy ty pejy ty ?

  4. La menace de notre pays se cristallise Le Centralisme avec le népotisme et ses apparentés tels que le clientélisme, l’ethnicisassions de l’Administration publique, l’usage de la presse et des réseaux sociaux pour écarter ceux qui refusent le partage inégal des biens mal acquis
    La solidarite du Gouvernement est en danger Celle de l’Unite Nationale n’est pas loin Retour a la case depart depuis 60 ans

    La menace de notre pays se cristallise Le Centralisme avec le népotisme et ses apparentés tels que le clientélisme, l’ethnicisassions de l’Administration publique, l’usage de la presse et des réseaux sociaux pour écarter ceux qui refusent le partage inégal des biens mal acquis
    La solidarité du Gouvernement est en danger Celle de l’Unité Nationale n’est pas loin Retour ā la case départ depuis 60 ans

  5. Ny vie privée ny olona iray tsy tokony afangaro @ asany.

    – tombana atao @ asany no itsarana ny olona fa tsy antony hafa.
    – mitovy tantana daholo ireo ministre rehetra , ny asany no itsarana azy .
    – Ny zava miseho sy hita no aoka ho tsaraina fa tsy ny olona na fiainany manoka

  6. À chaque présentation d’un nouveau Gouvernement le Président de la République a toujours tenu un langage clair et sans ambiguïté : chaque membre se voit assigné d’une mission bien déterminée liée à un contrat programme. L’évaluation de chaque département repose donc sur des critères objectifs, et des indicateurs vérifiables, quantifiables dénués de toutes considérations subjectives ou appréciations partianes oi spéculations sur les personnes .

  7. chaque ministre a un devoir qui lui est assigné, et on se demande s’il accomplit vraiment et atteint l’objectif fixé par le président et le premier.

    il y en a un président ici qui sait quoi faire pour le bien du peuple et la confiance a été placée en lui.

  8. Je crois que le Président et le PM savent ce qu’ils font.
    Il était dit qu’il y aura des evaluations aux Ministres et ainsi aux gouverneurs des Regions. Et on remercie ceux qui n’aboutissent leur fonction.
    Les Ministres ont accepté de servir le peuple, ainsi pour la bonne conduite.
    Le dernier mot appartient à leur chef hierarchique

  9. @rakoto

    Bodan’ny lohan’ialahy fa général Bombe mbola eo foana ka raha bé vinany ianareo mpomba
    an’i Ravalomanana sy Ilay osy mainty dia mahamay fa tsy 2009 intsony izao !

  10. Certes il a dit depuis le premier jour où le gouvernement a été fondé pour la première fois que les ministres jugés incapables seront remerciés. Mais dans le contexte actuel, est-ce vraiment le temps pour celà. Non, je pense pas, on a d’autre truc plus important que remanier

  11. · Edit

    Ce ne sont encore que des hypothèses par rapport à tout ce qui se passe alors on verra bien. Mais je pense juste que si changement il y a, c’est avant tout pour améliorer sans regarder la tête du client.

  12. Je vous en prie Mr Le Président , il faut se débarasser de RICHARD BAOMBA ,si vous voulez que le peuple vive dans la paix .BE VAVA FOTSINY FA TSISY ATAO INTSONY .Il ne sait plus quoi faire pour protèger le peuple .Cà suffit. .Il y a des milliers de Jeneraly des régions ,capable de le remplacer .Merci Mr le Président.

  13. 1 Gvmt de coalition, a mon avis.non seulement calmera les esprits.mais temoignera la responsabilite collective des politiciens de tout bord face a cet ennemi commun qui le covi-19.ce n’est juste que mon avis.

  14. On a le droit de rêver, certes, mais il faut être réaliste…., les copains d’abord!!… quoiqu’il en coûte au pays!!.. ceux qui nous dirigent ne sont que des « m’as-tu vu » , sans même savoir ce qu’est le pouvoir , ni la responsabilité.
    Les compétents et intègres existent bel et bien, mais ils ne font pas forcément partie de ceux qui se ruent avec des CV bidons « trompe-l’oeil ».

  15. La ministre de la communication , le ministre des sports et le ministre des mines sont plus que des maillons faibles mais le fruit d’une vraie erreur de casting . La première brille par ses logorrhées inconvenantes et médisantes , le second n’a pas sa place au gouvernement par ses boulets judiciaires et le dernier manque de poigne pour un ministère stratégique . Pour le ministre de la santé c’est un test grandeur nature pour le régime si le populisme va l’emporter sur la droiture exemplaire .

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.