Covid-19 : Taux de guérison en légère hausse : 78%

Les dernières statistiques rapportées, hier, sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 à Madagascar.

5 décès de plus, 235 nouveaux cas et 461 guérisons ont été rapportés, hier, par le CCO avec une légère hausse du taux de guérison qui se situait à 78%.

A ce jour, 123 personnes ont encore succombé au Covid-19 à Madagascar, soit un taux de mortalité de 1,03%. Pour la seule journée d’hier, le CCO a annoncé 5 décès, dont 2 à Analamanga ; 1 dans le Boeny ; 1 dans le Vakinankaratra et 1 dans l’Analanjirofo. De même, 235 nouveaux cas ont été signalés dont 185 à Analamanga ; 1 dans le Vakinankaratra (Ambatolampy) ; 1 dans l’Itasy (Miarinarivo) ; 17 dans le Bongolava (Tsiroanomandidy) ; 1 dans l’Atsinanana (Toamsina) ; 16 dans la Haute Matsiatra ; 2 dans le Boeny ; 3 dans la régions Sofia (2 Antsohihy et 1 à Port Bergé) ; 1 dans la région DIANA (Ambanja) ; 2 dans l’Anosy ; 3 dans l’Atsimo Andrefana et 3 à localisation inconnue. Ces nouveaux cas d’hier ont été relevés parmi 887 tests dont 772 tests PCR et 115 tests geneXpert réalisés dans 7 régions. Le tableau récapitulatif indique un total 47.838 tests dont 44.805 tests PCR et 3.033 tests geneXpert réalisés depuis le début de l’épidémie.

Formes graves en baisse. Les formes graves sont actuellement au nombre de 79 dont 61 à Analamanga (30 au HJRB ; 2 au HJRA ; 1 à l’hôpital militaire ; 12 au CHU Anosiala ; 2 à l’hôpital de Fenoarivo et 4 au CTC-19 Mahamasina) ; 1 dans le Vakinankaratra (Antsirabe) ; 6 à Fianarantsoa ; 4 à Toliara et 7 dans le Boeny.

Par ailleurs, 461 guérisons ont été annoncées, hier, portant à 9.286 le nombre de personnes guéries du Covid-19 depuis le début de l’épidémie sur 11.895 cas confirmés, soit un taux de guérison d’environ 78%. Sur les 461 patients déclarés guéris, hier, 420 sont issus de la région Analamanga 420 dont 394 ont suivi leur traitement à domicile et 26 dans les hôpitaux et les centres de traitement (CTC-19) : 14 au CHU Anosiala ; 9 au HJRB ; 1 au CTC-19 Mahamasina ; 1 au CTC-19 Ivato. Le reste des patients guéris sont localisés dans les régions : 2 dans l’Atsimo Atsinanana ; 3 dans l’Atsinanana ; 3 dans l’Itasy (Arivonimamo) ; 4 dans le Vakinankaratra (Antsirabe) ; 1 dans la Haute Matsiatra (Fianarantsoa) ; 8 dans le Bongolava ; 11 dans le Boeny ; 1 dans l’Androy ; 5 dans le Betsiboka et 1 à Port Bergé, région Sofia.

Rappelons que tous ces chiffres ne tiennent compte que des cas ayant fait l’objet de tests PCR ou geneXpert. Force est de constater, cependant, que nombreux sont les patients qui, après avoir été reçus auprès des CSB II et des cabinets médicaux privés, entament un traitement car présentent des symptômes évocateurs du Covid-19. N’ayant jamais été testés, ils ne sont ainsi pas inclus dans ces statistiques. Les techniques de projections permettraient de les quantifier au plus près de la réalité.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

11 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Iny indray tsy haiko izay tena mahazo tombontsoa amin’iny. Angamba Ny olona akaiky dokotera sy hopitaly.
    Ny any ambanivohitra ataoko fa tsy mahalala na Ny fisian’izany fanampiana izany. Nefa Moa ampahafirin’ny mponina eto Madagasikara No mipetraka any ambanivohitra?
    Te MBA ahazo ampahiny angaha ianareo? Hatramin’izay Anie na fitondrana iza No teo na iza, nisy foana Ny mpanararaotra e! Iza No milaza azy Ho madio tanana ka sahy hitsangana hitoraka eo?

    Izay No mahatonga ahy niteny hoe, sotrosotroy Ny tambavy. Ireny artémésia ireny Anie azo ambolena fa tsy voatery vidiana e! Any Afrique misy projet manentana Ny olona hamboly fotony iray isan-tokantrano.

  2. @Farakely
    Par contre les aides/financement/dons extérieures en belles devises c’est surement MEILLEUR !!!

  3. Indrisy tsy resaka COVID fotsiny ity resaka fa lasa mifangaro politika.
    Izaho mihombonkevitra amin’i Soa.
    Izay resy lahatra amin’ny CVO tsy tokony Ho rabirabiana. Izay manan-katao afaka mividy sy mahita chloroquine sns, afaka manao izay koa. Ny Remdisivir fanafody Ébola koa mbola eo, ampiasaina any amin’ny firenena sasany. Betsaka Ny azo hisafidianana, Ny fanontaniana fotsiny Dia hoe: iza amin’ireo fanafody ireo Moa No tena mahasitrana? Ary hiandry Ho sempotra ve vao hitsabo tena?
    Ny fomba handehanana hamonjy dokotera sy hopitaly aza mananosarotra. Ny respirateur tsy misy amin’ny toerana rehetra.
    Tsy aleo ve misotro tambavy raha vao voa toy izay hiandry Ny aretina hiombo? Ireny tambavy ireny ihany No nitaizana antsika malagasy.
    Tsy hoe fanaratsiana Ny fitsaboana vazaha akory, fa izaho mihevitra FA misy olona manoratra eto, ngamba tsy Dia mahalala loatra Ny fiainanan’ny ankamaroan’ny olona any Madagasikara. Misy olona lanjaina entina mamonjy dokotera, misy koa entina sarety Andro maromaro vao mahita hôpitaly. Tsy misy hoe hiantso smbulance na hijery pharmacie. Noho izany Dia tsy maintsy misoroka MBA tsy hiombo Ny aretina.
    Ny torohevitro de izao: MBA Modus matetitetika mamangy tanindrazana, de rehefa Tonga any der MBA mandehana taxi-brousse na taxi-be, de miresadresaka amin’ny mponina amin’ny toerana andalovana, manontanintany Ny fombafomba hiainany sy ny olana misy eo aminy. Ho hitanareo fa hiova Ny fijerinareo. Satria tsy iray ihany Ny vahaolana fa isankarazany ary miankina amin’ny zava-misy / na zavatra tsy misy eo an-toerana.
    Ny fiainana any ambanivohitra tsy azo ampitoviana Amin Ny fiainana eny andrenivohitra.
    Aoka tsy hifanaratsy na hifampitsikira fa hifanohana hiatrika izao fahasahiranana andalovan’ny firenena izao. Vonjy Aina ka tsy azo andrasana fotsiny!

  4. tout cela finira plutôt bien! avec un taux de guérison supérieur à 99% puisque au bout du compte il faudra bien être guéri…. ou mort

  5. Ho an’i Carole
    Tsy terena hisotro ianao rehefa tsy resy lahatra. Fa ny olona resy lahatra sady manana porofo azo tsapain-tanana aza arabirabiana. Mahavoa anareo anie tsy ny CVO amin’ny maha CVO azy no jerenareo fa ny olona mpitondra amin’izao fotoana izao no tsy tianareo e.

  6. Je ne comprends pas toutes ces discussions. On dirait vous n’avez rien à faire et que vous vous ennuyez trop. Vu qu’ il n’y a pas ni médicaments ni vaccin pour lutter contre le COVID, la seule erreur qu’on puisse faire, c’est
    d’attendre er de ne rien faire.
    A Mon Avis, tous les moyens sont Bons.
    Même dans les pays Roches, les méthodes de traitement diffèrent d’un pays à l’autre, même d’un hôpital à l’autre. Et dans in pays comme Madagascar, où les médicaments ne sont PAS accessible dans toutes les régions, et même si on en trouve, ILS ne sont PAS à la portée de tout le Monde.
    Alors, pourquoi ne pas utiliser ce qu’on a, dans notre CAS le CVO, Au lieu de rêver de quelques Chose, dont on a PAS ou qui n »existe PAS Encore et qui nous ferait dépendre de l’extérieur?
    Arrêtons de penser que tout ce qui vient de l »extérieur EST meilleur. Pour être efficaces et durables, les aides doivent être adaptées à la Situation du pays.

  7. @ SOA

    Aza hadino manao bilan ny aty sy ny voa any aorina amin’ny fisotroanareo poisina CVO io ! Voalavo dimampolo ve dia lazainy fa tsy misy toxicité no mahomby ny CVO ! Tandremo fa manody ny mivarotra saka be loha amin’ny fahasalaman’ny vahoaka !

  8. Quoiqu’on dise, le CVO est très efficace. Tous les membres de ma famille ont bu. Nous habitons à Tanà. Nous sommes en bonne santé.

  9. Bonjour,

    Dans le monde entier:
    – 80% des personnes contaminées sont asymptomatiques , elle n’ont besoins d’aucun traitement ( comme celles mis en quarantaine au Foyer Canada à Toamasina ). elles étaient contaminées mais ne présentaient aucun signe clinique de la maladie.
    – Un peu plus de 15% des contaminées présentent des symptômes légers comme la perte d’odorat , la perte du goût , une petite fièvre , une grande fatigue …… elles se soignaient avec du paraceltamole et du repos
    – les restes c’est à dire moins de 5% présentent les cas graves qui nécessitaient une prise en charge lourde.

    Chez nous à Madagasikara , dès lors qu’une personne est contaminée , qu’elle soit asymptomatiques , qu’elle présente des signes cliniques légères sont traités ou des cas gaves, elles sont traitées .

    C’est bien 78 % de guérison mais encore loin des 80% + 15 % soit plus de 95% des personnes guéries dans le monde ! ( preuve à l’appuis que le CVO n’est ni un médicament contre le covid19 , ni une prévention ! )

    Certains vont certainement évoquer le nombre de personnes décèdées de cette maladie COMPARONS CE QUI EST COMPARABLE : Plus de 90% des décès liées au covid sont des personnes âgées de plus de 65 ans d’où le nombre élevé des victimes dans les grands pays ou pays avancés , dont la population est vieillissante , c’est loin d’être le cas à Madagasikara avec notre population jeune

  10. En conclusion: la population reste dans le flou et le brouillard sur la situation précise de la pandémie !!
    L’ensemble des parametres de la branche médicale privée est totalement ignorée dans les chiffres publiés.
    Cela ne profite qu’à alimenter l’autosatisfaction des gouvernants en criant à qui veut encore les entendre et les croire : « VOUS VOYEZ ! ON ES BON ET REACTIF »

  11. Du grand n’importe quoi ! On traite des gens qui sont non malades car ils sont testés positifs seulement et on les répertorie dans les statistiques des cas guéris . C’est normal qu’on a 78 % de guérisons et le pouvoir avec ses zélateurs se servent de ces résultats biaisés pour sa propagande du CVO . En plus on donne systématiquement un traitement comme le CVO ou la chloroquine+ azithromycine non validés comme efficaces contre le covid 19 pour des formes symptomatiques suspectes sans faire des tests donc au final on crée dans la nature des pseudo-guéris contaminateurs .

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.