Revendication des Iles éparses : Le Sénat français rejette l’option restitution

Sur 113 avis reçus dans le cadre de la consultation publique menée par le gouvernement français, seuls 14 ont demandé la restitution des îles éparses pour Madagascar. Aussi, le rapport d’information d’un groupe de parlementaire français du Sénat sur les îles éparses a évoqué que la « souveraineté française est évidente » sur ces îles revendiquées par Madagascar.

Face à la revendication des îles éparses par Madagascar, « l’utilisation du terme restitution paraît impropre » aux yeux  d’une délégation du groupe d’études du Sénat « Arctique, Antarctique et Terres australes », rattaché à la commission des lois du Sénat français, et qui ont effectué un déplacement dans les îles glorieuses, Europa, Juan de nova et Bassas da India. Un rapport d’information sur les questions de ces îles a été publié en juillet dernier par ce groupe de sénateurs français présidé par Christophe-André Frassa. « Il convient d’insister sur l’urgence de réaffirmer la souveraineté de la France sur ces îles », a évoqué ce rapport.

Vigilance. Les intérêts économiques et stratégiques de ces îles et la richesse de leur biodiversité unique au monde ne laissent pas insensibles ces parlementaires qui veulent que « les îles éparses méritent une plus grande attention de la France. Il convient de poursuivre une gestion vigilante, intense et intelligente de ces îles extraordinaires qui assurément constituent un patrimoine exceptionnel et essentiel à la gestion de l’évolution climatique et biologique en cours », a soutenu le groupe d’étude dans son rapport. « La souveraineté de la France est évidente, mais il convient de l’exercer avec la responsabilité, car c’est d’un bien commun de l’humanité qu’il s’agit », conclut-il.

Consultation publique. Le sénat français ne veut pas ainsi que ces îles soient restituées à Madagascar. Il renforce la position du gouvernement d’Emmanuel Macron qui veut, quant à lui, faire des îles glorieuses une « réserve naturelle nationale ». Dans ce cadre, une consultation publique a été menée par le ministère français de la Transition écologique et solidaire en mai dernier. 113 « commentaires » ont été reçus durant cette consultation qui a duré trois semaines dont seulement 14 avis veulent la restitution des îles glorieuses à Madagascar, a rapporté ce ministère français. 79 avis sont, en revanche, favorables à la création de « réserve naturelle nationale », tandis que 11 n’ont pas donné d’avis formalisé et 9 autres considérés comme nul, lit-on sur une publication du ministère de Barbara Pompili.

Commission mixte. Les négociations en bilatérale entre Madagascar et la France sur la souveraineté de ces îles sont actuellement en stand-by. En novembre 2019, la première rencontre d’experts mandatés par les deux pays, regroupés dans une commission mixte, a lancé les discussions sur cette question très sensible. Un second round de la réunion ne se profile pas encore à l’horizon, après la suspension des liaisons aériennes provoquée par la crise du coronavirus. Cependant, la France continue d’affirmer sa présence sur ces îles alors que les négociations sont en cours avec la partie malgache.  « Restées dans l’ombre des collectivités de l’Océan Indien jusqu’à une époque récente, elles représentent pourtant un atout considérable pour la France. Les enjeux liés à ces tout petits territoires sont en effet multiples et ont trait au maritime, à la place stratégique de la France, à l’écologie ou à la science », ont soutenu les sénateurs français du groupe d’étude dépêché sur ces îles. Et ces parlementaires sont convaincus que « les Malgaches ont parfaitement conscience qu’ils n’ont pas les moyens de sécuriser la zone ».

Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

17 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Atao inona fotsiny ary ireo tafika Malagasy natao hiaro ny sisintany. Ampiasao ny miaramila rehefa tsy mahomby ny négociation. Sa mavozo isika?

  2. Non à la cogestion, ny tenin’ny filoha no andrasanay sisa fa hiaraka izy na tsia dia mandroso hatrany izahay satria ADY MASINA io!!!
    FIRAISANKINAM-PIRENENA HOAN’NY NOSY MALAGASY👊🇲🇬
    VIVE MADAGASIKARA!!!

  3. est-ce que cette revendication serait le masque qui camoufle l’échec patent des différents systèmes politiques qui se succèdent…. les hommes politiques ne sont jamais affectés par la misère même si leurs décisions ont parfois entrainé des familles à la plus noire misère….on constate la descente lente et régulière du pays…

  4. Raha ny « FO » no miteny fa tsy ny « SAINA » dia lasa hanaonaofoana eto isika..Ny « fo » dia hanosika antsika hiady,ara-miaramila mihintsy,ka ny zanantsika(miaramila) no matimaty foana.(tantara argentine-angletera)
    Velom-panantenana isika tam fihaonana ANR-Macron ary samy nanantena valiny mahafa-po avant 26juin2019.
    Kinanjo,vo eny an-dàlana d hoy Macron hoe: »Ici c’est la France ».
    Voatery ny Filoha Malagasy nangataka « restitution ».
    Ny Frantsay dia tsy hanome antsika ireo nosy ireo,raha mandinika ny « situation géo-politique »amzao.Didin’ny be sandry no ady eo.
    Raha ny hevitro manokana(hevitra tera-bary,bdb no tsy hitovy amiko) d izao:
    « co-gestion ».Samy mahazo tombotsoa ny roa tonta.Any aoriana any,rehefa mivoatra ny « géo-politique »dia ireo taranaka any aoriana indray no mangataka.
    Mety hiteny ny sasany hoe « défaitiste »fa izay no « réalité »na « zavamisy amzao aloha.
    Hevitra ihany ny ahy,f’aza atao maha tezitra raha tsy mitovy.
    Misaotra

  5. @randrarol
    Toujours possible de rêver…..
    Toujours possible d’espérer……
    mais réaliser ses rêves et espérances déjà plus compliqués…..
    Et si Madagascar s’occupaient en priorité de sa population, ses pauvres, ses SDF, son environnement…..ect ect

  6. Dès que le pdt Macron a clamé haut et fort qu’ « ici c’est la france », à plusieurs reprises,j’ai invité,ici, notre assemblée nationale à voter une loi proclamant l’appartenance de ces iles à madagascar », d’inviter tous les malagasy à manifester et hisser des banderolles aux entrées de tous bureaux administratifs et privés ».Voilà que les parlememtaires français ont devancés les nôtres!Très humiliant pour nos parlementaires! En ce qui conserne la question de rapport de force et la déclaration des sénateurs français que « les malgaches ont parfaitement conscience qu’ils n’ont pas les moyens de sécuriser la zone »,est pure provocation.Si le pdt Rajoelina a pu s’acquérrir de matériels pour l’armée malagasy,cela signifie que l’on peut s’en approprier pour sécuriser nos côtes et les îles éparses,nous avons les moyens avec nos richesses minières tant convoitées par les étrangers mais délapidées par un mafia interne!Madagascar peut s’acquérir deux fois les matériels de guerre dont dispose la france si…on n’est pas frs

  7. · Edit

    Tsy hitako antony mbola anambatambazana any La France,zao no tokens hanehoana ny ambom-po,roahy haila Madagascar ary aza misy avela hiditra Madagascar ny Frantsay na iza na iza,tapahontanteraka fifandraisana aminy dia missy many eo aminy fitsarana iraisam-pirenena,rehefa tsy mety dia ampiharo ny ady aminy tafika roa tonta dia miantso vonjy aminy firenena hafa hanampy fa misy v0nona hanampy any Madagascar rehefa amp tiara fampiresahana sy fifandresendahatra

  8. Firy @ ireo mpitondra Ambony eto @ tsika moa no manana zom pirenena frantsay ? Ny miliardera 10 voalohany eto madagasikara Dia 9 sivy manana zompirenena frantsay daholo ka ny iray tsy izy de R8

  9. Les Iles éparses appartiennent aux patrimoines des pays de la région, c’est à dire à Madagascar et Maurice. La France n’a rien à y faire. On a déjà assez de problèmes avec Mayotte. Bon c’est vrai que sur les Ils Eparses c’est pas les tortues qui vont nous embêter…

  10. Vous n’avez pas encore compris disait Ratsiraka que c’est une question de rapport de force ? . La constitution Française est claire que leur président de la république doit passer par les deux chambres pour une question de souveraineté . La Françafrique est toujours ancré dans les petites cervelles des pro-Ravalomanana d’ailleurs le tyran et voleur d’Imerikasinina n’a jamais été reçu ni par BUSH ni MERKEL durant son mandat . On appelle ça  » DAKA VODY  » !

  11. La Messe est dite ! Passons à autre chose!
    Ne pas compter sur les actions de la communauté internationale ou type ONU ……… il y a qu’à voir :
    *l’annexion de la Crimée par la Russie
    *l’annexion du Tibet et autres territoires par la Chine
    *les territoires occupés Palestine/Israel
    ECT ECT….
    Le Monde est fait comme cela : paroles aux plus forts …..!!!!
    Peut être dans 100 ans ……….
    PS/ c’est quoi la position officielle de Madagascar sur les exemples précités ??

  12. Le Senat francais est tres conservateur et a le regard toujours tourne vers le passe revolu de la grandeur de la France coloniale Il appartient a la Communaute Internationale ONU Conseil de securite et UA de soutenir Madagascar dans ses droits a la souverainete territoriale La position du Senat francais ne fait pas autorite dans l’arene internationale Le Peuple francais est pour la decolonisation

  13. Ny ao masombika efa notambazan’ny mpangalatra vola be dia manaiky ny fitantanana iombonana. Efa nampirisiana koa izy ireo tsy hifandray @ Madagascar mikasika ireo nosy ireo. Efa manomboka ny fampiasambola hitrandrahana ny entona manakaiky ny nosy malagasy.
    Raha izao fisehon’javatra izao dia tsy handroso mihintsy ny fitakiana !

  14. Souveraineté des VOLEURS ..;

  15. Tsy ny Sénat Frantsay no masi-mandidy amin’ny Tanintsika … AZA MISY MANAIKY FA MPANGALATRA DAHOLO ZANY ry ZAREO… MAZAVA e … MPANGALATRA HTRAMIN’NY RAZAMBENY KA HATRANY amin’ny TARANANY FARAMANDIMBY

  16. Lasa mpisolo vava antsika vahoaka malagasy koa zany reo mpidongy tanin’olona ireo, aza dia mety miara miasa amin’ireo frantsay ireo intsony isika malagasy na ny fanampiana omeny aza dia aoka isika hijoro amin’ny maha malagasy antsika ary hasandrato avo dia avo indray izany hambo-po-pirenena nireharehavantsika izany.

  17. Esory ao Madagascar ny ambassade de France, tsy ilaina intsony ny fifandraisana amin’ny olona manaliaka ny vahoaka malagasy toy izany.
    Dingana iray efa vita tamin’ny andron-dRavalomanana ny tsy fanekena ny ambasadaoro
    frantsay teto,saingy notohizan-dRajao indray.
    Fotoana izao ny fandaozana ny Frantsa-afrika izay mampahantra hatrany ny firenena
    Afrikana maro. Tokony hiarin-doha hijery ny ho avy.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.