Convocation des électeurs aux sénatoriales : Le KMF-CNOE demande l’annulation auprès de la HCC

Le Palais d’Anosikely sera occupé par 18 sénateurs

Le KMF-CNOE a saisi la haute cour constitutionnelle pour attaquer le décret de convocation des électeurs en vue des sénatoriales. 

La société civile a émis une réserve concernant l’organisation des élections sénatoriales en décembre prochain. Le KMF-CNOE, oeuvrant dans les élections depuis des décennies, s’oppose à la tenue de ces consultations à la date du 11 décembre et saisit, à cet effet, selon son président national, la cour constitutionnelle pour « annuler le décret de convocation du collège électoral pour les élections sénatoriales ». Ce membre de la société civile a également déposé une requête pour « sursis à exécution » de ce décret auprès du conseil d’Etat, toujours selon Andoniaina Andriamalazaray. 

Elections pendantes. Le comité national d’observation des élections critique la constitution du collège électoral qui va élire les nouveaux sénateurs. Selon le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Tianarivelo Razafimahefa, ce collège sera formé par les maires et les conseillers communaux et municipaux déjà en place depuis 2019. Mais, le Cnoe, quant à lui, veut que les autres communes, dont les élections des dirigeants n’ont pas encore été bouclées en raison de l’annulation du scrutin ou des dossiers de contentieux toujours en instance, participent à ces élections sénatoriales. En effet, le KMF-CNOE estime qu’il faut d’abord régler les élections pendantes avant l’organisation des sénatoriales. Le 09 septembre dernier, ce membre de la société civile a déjà interpellé l’Etat sur ce sujet. Mais l’Etat n’a pas donné une suite favorable aux questions soulevées par le Cnoe. 

Victoire écrasante. La date du 11 décembre, proposée par la commission électorale, a été entérinée par le gouvernement. Cependant, le KMF-CNOE estime que la date du 11 décembre n’est pas opportune pour organiser les élections sénatoriales. « Tenir une élection à cette date viole les dispositions des textes en vigueur en matière électorale », a soutenu Andoniaina Andriamalazaray, président de cette organisation. Et s’il y a réellement « urgence » pour tenir les sénatoriales cette année, d’autres options peuvent être étudiées, poursuit-il. Pourtant, si le régime s’obstine à maintenir le cap, le Cnoe est sceptique pour un horizon politique apaisé. Tenir au forceps ces consultations pour élire les nouveaux membres du sénat peut emmener, sans aucun doute, à une victoire écrasante et sans appel du régime, analyse le président du KMF-CNOE. Mais « les scores de près de 100% en 1971 ou en 1989 aux élections ont conduit les régimes d’alors à une issue compliquée », soutient-il. 

Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

8 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Efa hita mivandravandra izao fa FAHARATSIAN-DOHAN’ny fitondràna io fifidianana io, dia
    ho hita eo koa ny adin’ny HCC na hanaraka ny FAHARATSIAN-DOHAN’ny fitondràna na mba
    hijoro amin’ny rariny sy hitsiny amin’izay.

  2. Ataovy eo izay tianareo f’angaha moa zahay mba afa-naôtra e.
    Mody asianareo formalité fotsiny fa na ny olona hipetraka eo aza ve tsy efa fantatra??? 🤭

  3. KMF-CNOE nanao politique foana nanomboka nijoroany Atao Rakotonirainy; observation des élection ve dia tsy ho politique? Ary nenjehin’ny fanjakana, lazaina fa mpanohitra foana nanomboka tamin’ny President Didier Ratsiraka, Ravalomanana, Rajaonarimampianina. Ka tsy mahagaga raha mbola mitohy izany amin’i President Rajoelina sy izay President mbola hifandimby

  4. iza no mamoaka ny lalana dia iza no mandika az, ts manaja azy! Ataoko fa ts ny vahoaka mintsy a.Mba mila saintsainina kely oo o.

  5. Ny zava-dehibe dia aoka ho ara-dalana ny zavatra izay atao atao, mila manara-dalana , fa ain’ny Firenena no hatrehina, fa tsy fahazoana SEZA, Ny ara-dalana mitondra filaminana sy fitoniana ary fampandrosoana.
    Ento ho eo amin’ny fanaraha-dalana i Madagaskara… raha ohatra tsy natao haraha ny LALANA dia foano dia avelao ho Fanjakan’ny baroa fa isika izao dia efa mirona tsikelikely mandeha any amin’ny Anarchie…….

  6. Tsy azoko, fa misy firy moa ireo fifidianana tsy vita sy nisy olana ireo ary aiza avy ? sao mba tokony mandinika ihiany ianareo societé civil ireo fa izany ve no tokony hanakanana ny asa eto amin,ny firenena. Sao kosa mba fomba entina hiarovana sy hitazomana ny teo aloha izao fa ?

  7. Efa misahato ny lalàna sy ny hevi-bahoaka anie izao ny mpitondra fa eo @ aloha izao ny hery sy fahefana. Tsy maharitra mandrakizay anefa io fa miova tsikelikely ny fifandanjan-kery.

  8. Elle fait de la politique cette entité de la société civile ? Tout comme ROHY l’hypocrisie dicte cette posture nauséabonde …

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.