Ministère de la Justice : Des magistrats vont passer en conseil de discipline

Le ministre de la Justice, Johnny Richard Andriamahefarivo, entend redorer le blason du ministère de la Justice.

Le ministre de tutelle estime qu’il faudrait redorer le blason du monde judiciaire. L’objectif étant de mettre en place une justice proche du peuple, intègre et respectueuse des valeurs humaines.

Le ministre de la Justice, Johnny Richard Andriamahefarivo, a déclaré en marge de l’atelier des greffiers qui s’est tenu hier matin, à l’ENMG Tsaralalàna qu’« effectivement il y a des brebis galeuses au sein du monde de la Justice, peut-être cela n’est pas connu de tout le monde, il y aurait des magistrats qui vont passer en Conseil de discipline (CODIS)… Des sanctions seront prises à l’encontre de ces magistrats, des greffiers et des agents pénitentiaires ». Et d’enchaîner «qu’actuellement, il y a des magistrats qui font l’objet d’enquête, il en est de même pour les greffiers… Je tiens à souligner que ce n’est pas par les attaques portées à l’encontre de ces brebis galeuses qui vont constituer un paramètre pour mesurer si l’on travaille ou non, mais plutôt par le biais des efforts collectifs afin de donner un nouvel élan au monde judiciaire à Madagascar ».

Evaluation. Le Garde des Sceaux  n’a pas manqué aussi de procéder à une évaluation  de ce qui a été fait depuis les huit mois qu’il a été à la tête de ce ministère, sans oublier pour autant de parler des perspectives d’avenir. Le ministre de la Justice a reconnu que « ces huit mois n’étaient pas de tout repos  malgré tout, c’est un poste qu’on a accepté, on doit l’assumer ». Dans la même foulée, il entend redorer le blason du monde judiciaire afin de restaurer la confiance que les gens ont envers la justice. Et c’est la raison de la tenue de cet atelier qui va durer 12 jours, a-t-il indiqué. Notons que les greffiers en chef sont au nombre de 50, et les greffiers et leurs collaborateurs directs qui ont suivi cet atelier. Faut-il rappeler que dès sa prise de fonction, le ministre de la Justice a mis en garde le personnel contre les mauvaises pratiques qui ont entaché l’image de la justice.

Toujours dans la journée d’hier, mais plutôt dans l’après-midi, l’ambassadeur de l’Inde à Madagascar, Abhay Kumar,  a rendu une visite de courtoisie au ministre de la Justice. Johnny Richard Andriamahefarivo. Il a été surtout question d’une coopération entre la justice malgache et indienne.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Il n’y a pas de véritable démocratie sans une justice indépendante financée à cette fin. La multiplication des vindictes populaires atteste de la défiance du peuple envers cette institution et du peu de considération qu’il lui porte. Le bon sens ne saurait mentir. Or, il n’y a par de sentiment ressenti sans réalité vécue. C’est par la restauration du lien de confiance au niveau local envers les victimes, l’attention portée aux affaires par les forces de police, l’instauration d’un juge de proximité et d’instance pour accélérer le règlement des procédures simples et la mise en oeuvre de sanctions effectives (l’exemple de l’efficacité des travaux d’intérêt général pour non respect des mesures sanitaires est à poursuivre judiciairement et à étendre). L’exemplarité vient toujours d’en haut. Les mauvais exemples aussi. Pourquoi en est-on arrivé là ? Chacun de ceux qui ont en charge l’intérêt général devrait méditer cette maxime : Servir et non se servir. Une noblesse d’esprit et non un bas intérêt.

  2. AMPITOMBOY NY KARAMAN’NY MPITSARA dia FOANA ny KOLIKOLY. Tokony hitovy amin’ny karaman-DRajoelina kosa kah

  3. Fotoana lany fotsiny izany fivoriana hanadio sy handamina ny fitsarana izany ,ny magistrats
    kely ery no hakarina codis sy ny sisa e ,efa ela tompoko no nandrenesanay izany ,fa raha mbola baiko avy any ambany no fomba entinareo miasa ,dia aza mamitaka sy miatsara velatsihy
    fa na ny mijery anareo ary maharikoriko .

  4. Bonne intention ??? C’est comme l’intention tous ses collèges avant lui. Ce ministère reste toujours le plus pourri de tous avec le MINTER.
    Si on veut vraiment assainir cette institution, il faudrait que le ministre de la justice serait élu par le suffrage universel direct, donc intouchable et influençable.
    Si on veut vraiment aller vers l’avant, il faudrait supprimer tous les privilèges des autorités comme les immunités…carburant…téléphone…service à domicile…gardiens etc…

  5. Svp faites attention aux fautes de français M. Dominique R., ça fait vraiment mal aux yeux de lire ça à la Une du Midi-Madagasikara.

  6. Bonne intention….. IL FAUT MAINTENANT PASSER CONCRETEMENT A L’ACTE… CES FAMEUX brebis galeuses doivent être DEMIS DE LEUR SOIT-DISANT DIPLÔME, et RADIés A VIE…

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.