Intoxication alimentaire : 3 bébés décédés et 53 personnes hospitalisées

Pendant la période de saison sèche, la consommation de produits de mer à risque toxique est très dangereuse, selon le ministère de tutelle. 

A titre d’illustration,  « trois bébés sont décédés suite à l’allaitement de leurs mères intoxiquées et 43 personnes sont hospitalisées à Fénérive-Est en raison de la consommation de tortue verte marine qui est déjà interdite de pêche. Dix autres personnes sont également victimes d’intoxication alimentaire à Antalaha après avoir manger des sardines », a déclaré Bemanaja Etienne, le directeur général de la Pêche lors d’une conférence de presse hier à Ampandrianomby.  En fait, « nous lançons chaque année une sensibilisation à toute la population notamment celle qui vit dans les zones côtières qu’il y a une liste d’animaux marins à risque toxique que l’on ne doit ni pêcher, ni collecter , ni vendre, ni consommer pendant la saison chaude. Cette année, cette période chaude est avancée plus tôt  dû au changement climatique si d’habitude, c’est prévu vers le mois de décembre. Et cette mesure restrictive s’étend jusqu’au mois d’avril. Un arrêté ministériel sera d’ailleurs publié dans chaque région », a-t-il poursuivi. Parmi ces produits de pêche à risque toxique, on peut citer, entre autres, les poissons pélagiques, les requins, les sardines et les tortues de mer. « En outre, des contrôles seront renforcés au niveau de tous les marchés et les poissonneries. Des sanctions tel que le retrait des licences de vente et de collecte seront de ce fait appliquées aux commerçants en cas de découverte de ces produits de mer à risque toxique », a conclu le directeur général de la Pêche.   

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.