Inauguration de la statue de Zafy Albert : L’accès au « Kianjan’ny Demokrasia » limité à 200 personnes au maximum

Il faudra montrer patte blanche pour franchir le portail du jardin d’Ambohijatovo mardi.

Jour J-3 avant la célébration du troisième anniversaire de la disparition du « Père de la Démocratie » qui sera marquée par une stèle commémorative dans le jardin d’Ambohijatovo.

200 personnes. Pas une de plus mais une de moins ça va. L’accès au jardin d’Ambohijatovo sera numériquement limité lors de la cérémonie d’inauguration de la statue buste du professeur Zafy Albert qui aura lieu ce mardi 13 octobre à 10 heures sur invitation du Président de la République. A ce titre, la Présidence est chargée du dispatching des 100 invitations officielles, en particulier celles des anciens présidents Didier Ratsiraka et Marc Ravalomanana qui honoreront sans doute par leur présence effective, la mémoire de leur prédécesseur avec son « satroka penjy » et son expression « satria fa… ».

Rodobe. En revanche, la répartition des 100 autres invitations revient à Thérèse Zafy. Les invitations émanant de la veuve de l’ancien président ont été lancées hier et transmises à la Présidence pour des raisons de sécurité mais aussi en raison des mesures sanitaires dues à la Covid-19 qui justifient la limitation de l’assistance à 200 personnes au maximum, quand bien même pareil « numerus clausus » ne manquerait pas d’être vu sous un angle politique. Notamment par l’Opposition en général et le RMDM en particulier qui aurait projeté de faire un « Rodobe » au « Kianjan’ny Demokrasia », en profitant de la cérémonie d’inauguration du 13 octobre.

Nominatives. Quoique les prévisions météo du 13 octobre ne soient pas encore connues, le projet de « Rodobe » du RMDM est tombé à l’eau car, à l’instar des billets d’avion promo, les invitations ne sont ni transférables ni modifiables. Elles sont individuelles et nominatives pour ne citer que celle de Me Hanitra Razafimanantsoa. Ou encore celle de Norbert Ratsirahonana dont le nom ne figure pas dans la liste des invitations officielles alors que l’intéressé est un ancien ceci et ex-cela. Pour franchir mardi prochain le portail du « Kianjan’ny Demokrasia », il faudra montrer patte blanche. Voire orange diront certains refoulés à l’entrée dans la matinée, même s’ils pourront toujours se rattraper en assistant à l’expo sur la vie du président Zafy Albert et la série de conférences relatives à son parcours politique.

R.O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Par contre l’idée d’amener au fourneau et à la braise vers Iavoloha (Palais Présidentiel) le Peuple Malgache, Baiboly (Bible) à la main contre mitrailleuse, en 1991, était FBI (Fausse Bonne Idée).
    Par contre à la base, l’idée de déboulonner le vieux Ratsiraka, 22 ans au pouvoir, était parfaite, ça c’est exactement la Démocratie, et non pas la Dictature.
    Bravo Zafy et Andriamanjato!!!!
    Et Zafy il était devant la scène en 91, mais non pas dans la résidence Française en train de protéger son Q en 2009 comme l’autre.

  2. un petite commémoration dans l’entre-soi de la classe dirigeante…….le peuple s’en fout et se souvient du nom du chien du professeur Zafy Albert

  3. On espère que pour cette fois ci ce sera le vrai kianja pour la démocratie et sans idée de manœuvre pour ceuc qui sont au pouvoir

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.