Antsirabe-ville : Un gendarme battu à mort dans un karaoké bar

Le groupement de la gendarmerie du Vakinankaratra est en deuil. Cette unité a perdu hier dans la matinée un de ses éléments. Il s’agit du gendarme principale hors classe (adjudant-chef) Radoniaina Jerison Rakotondranivo. Sa disparition s’avère être très douloureuse pour cette unité ainsi que pour la grande famille de la gendarmerie, étant donné les circonstances de son décès. Ce gradé a été victime de coups perpétrés par quelques individus dans un karaoké bar de la ville d’eaux, dans la nuit du mardi 13 octobre, soit avant-hier. Il intervenait alors dans une rixe survenue à cet endroit où son frère était impliqué. Cette nuit-là, un groupe de jeunes est venu chanter et boire dans ce lieu de détente. Après quelques consommations, ces individus ont commencé à vouloir se battre contre le gérant de la maison, qui est le frère cadet de la victime. Ayant senti que la situation dégénérait, le gendarme s’est précipité dans la salle pour venir à la rescousse de son frère. Arrivé sur place, il a tenté d’arranger la situation quand un des assaillants l’a sèchement assommé avec une bouteille. Blessé au crâne, au niveau de sa tempe, le gendarme s’est écroulé avant de s’évanouir. Surpris de la tournure de la situation, des riverains ont alors appelé la police tout en évacuant d’urgence le blessé au centre hospitalier de référence régionale d’Antsirabe. Sitôt débarquée sur les lieux, la police a immédiatement ouvert une enquête.Quatre personnes ont été arrêtées la nuit-même de l’acte. Elles ont été remises à la brigade territoriale de la gendarmerie d’Antsirabe pour la continuité de l’enquête. Le lendemain, deux autres suspects ont été interpellés. 

Décédé en cours de route. L’adjudant-chef Radoniaina Jerison Rakotondranivo était dans le coma quand il est arrivé à l’hôpital. Un état dans lequel il était durant toute la nuit malgré les soins intensifs que l’hôpital lui a administré. Raison pour laquelle son évacuation à Antananarivo a été décidée, hier matin. Malheureusement, il a succombé en cours de route, vers 7 heures du matin. Sa dépouille a alors été ramenée à sa famille à Mahazoarivo, dans la ville d’Antsirabe. Il sera inhumé dans son tombeau ancestral sis à Alakamisy Anativato, dans le district de Betafo. L’enquête continue au niveau du groupement de la gendarmerie du Vakinankaratra.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.