Fonction publique : Un demi-millier d’agents de l’Etat indûment payés dont un ancien ministre

L’heure est à la bonne gouvernance de la gestion du personnel de l’Etat.

Autres temps autres mœurs, l’Etat prend une série d’actions pour mieux gérer la paie des fonctionnaires. Les irréguliers seront sanctionnés dès ce mois d’Octobre puisque leurs soldes seront suspendus. La mesure permettra à l’Etat de faire des milliards d’ariary d’économie.

Pour une meilleure gestion des fonds publics, le gouvernement multiplie les efforts en vue d’instaurer la bonne gouvernance administrative et financière dans la gestion du personnel de l’Etat.

Travaux de rapprochement

La situation irrégulière de centaines d’agents de l’Etat provoque une véritable hémorragie financière. Selon nos informations, on dénombre un demi-millier d’agents de l’Etat indûment payés, dont un ancien ministre. Par ailleurs, la situation de 7.000 agents reste encore à éclaircir. Anciens hauts employés de l’Etat dont les actes d’abrogation n’ont pas été mandatés, des directeurs retraités mais encore payés, hauts employés de l’Etat non identifiés, constituent autant d’irrégularités constatées dans les travaux de rapprochement effectués. Et si le gouvernement a décidé de frapper, c’est que les impacts financiers de ces irrégularités sont énormes. En effet, l’impact budgétaire annuel de ces agents indûment payés se chiffre en dizaine de milliards d’ariary. De ce fait, le gouvernement a décidé de réagir. Et ce, à travers des sanctions qui consistent notamment à suspendre les soldes des agents indûment payés à partir de ce mois d’octobre. Ils seront également traduits devant le conseil de discipline. La mesure permettra au gouvernement d’économiser un peu moins d’un milliard d’ariary par mois. Et les efforts ne s’arrêteront pas là puisque les institutions et ministères sont invités à clarifier la régularité administrative de 7.000 autres agents de l’Etat dont la situation est sujette à des doutes.

AUGURE

Cet assainissement se fait, rappelons-le à travers l’utilisation de l’Application Unique pour la Gestion Uniforme des Ressources Humaines de l’Etat (AUGURE), dont l’utilisation a été rendue obligatoire pour tous les ministères et institutions suite à une décision du Conseil des ministres en Avril dernier. En raison des problèmes rencontrés dans son application, le ministère de l’Economie et des Finances a décidé d’améliorer le système en y intégrant des réformes. On peut citer parmi elles la rédaction des cahiers de charges fonctionnels et techniques, la sécurisation de la base de données, le traitement de tous les projets d’actes administratifs, arrêtés ou contrat de travail et l’authentification des actes par QR Code. Avec cette version améliorée, le module « rapprochement » permettra au ministère employeur de gérer la mobilité de la gestion du personnel et de maîtriser les besoins des postes fonctionnels. Pour le ministère de l’Economie et des Finances, elle servira à contrôler les états de paie des agents de l’Etat, à gérer la masse salariale et l’effectif des agents de l’Etat et à assurer la gestion financière des postes fonctionnels et l’effectif des postes disponibles. Au niveau du ministère en charge de la Fonction publique, le module aidera à maîtriser la nomenclature des postes, à recenser physiquement les agents de l’Etat, et à planifier la Gestion Prévisionnelle des Effectifs, des Emplois et des Compétences (GPEEC). Un atelier de validation de réformes regroupant les Directeurs des Ressources Humaines des départements ministériels et Institutions se tient depuis le 14 octobre à la Salle de Conférence de la Direction Générale des Finances et des Affaires Générales à Andraharo. Il s’agit de la dernière étape avant l’entrée en fonction de cette version améliorée. Laquelle traduit les efforts de bonne gouvernance réalisés par le gouvernement pour une meilleure gestion des fonds publics.

R.Edmond

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. tokony appliquena @ finance de l’etat : dons, aides répartition, suivi io BD io fa tsy ny fonctionnaires fotsiny; apetrao eo koa ny transparence en générale fa tsy fonctionnaire ihany ok

  2. demi millier? = 500?? qui ont couter des millirds d ariary??? ( superieur a 1 milliarf??) . j avoue que j ai du mal a comprendre comment cela peut arriver a autant de milliard.. peut chacun ont toucher plusieurs milliers ou millions par tete??? un ministre qui touche autant, oui … mais un agent … c est pas possible

  3. le mal et grand c est une abime incommensurable et ceux depuis des dizaines d année complicité manque de contrôle incompétence ect.. ect.. ect.. et le peuple et le pays reste pauvre mais pas pour tout le monde……. suivait mon regard ….!!!!!!!

  4. Andry Rajoel a promis de ne pas touché salaire en 2009. Si c’était le cas ,il devrait être sanctionner sévèrement car indûment payer par l’état.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.