Week-end meurtrier: Six morts dans des accidents de moto à Tana et dans ses environs

Dans la ville, les citadins sont terrifiés en suivant les actualités. Du jamais vu, une série d’accidents mortels de moto se sont succédés faisant le buzz   sur les  réseaux sociaux. Des jeunes motards  ont perdu la vie ce week-end dans un grave accident  dans la Capitale  et  ses  environs. En l’ espace de deux jours seulement, on a enregistré six accidents mortels dans des endroits différents. A ne citer que c’est qui s’est passé à Ankadindramamy. L’incident s’est produit la nuit du vendredi vers 21 heures 30 sur la RN2 aux environs du quartier appelé Vatosoa. Le conducteur de la moto, un homme âgé d’une trentaine d’années connu dans le domaine de la mode et du mannequinat, a été éjecté de sa moto suite à un violent collision entre sa moto et une voiture sprinter. Il est mort sur le coup. Gravement blessée, la femme qu’il a transportée en double montée a été conduite à l’hôpital, mais son décès a été constaté quelques heures plus tard. Des témoins oculaires ont raconté qu’ils ont vu la moto rouler à vive allure avant d’entrer en face-à-face avec la ‘Sprinter’». Projetés par le choc, les deux motards ont été blessés. « 0n a essayé de sauver leur vie avant l’arrivée de la police, mais, malgré notre intervention, l’homme n’a pu être réanimé… ». Hier matin, une course entre deux taxis-be de la ligne reliant Ivato et la ville d’Antananarivo a provoqué un accident. L’un des taxis-be a percuté une moto qui avait une femme et un homme à son bord. Des blessés ont été constatés sur le lieu, une femme a trouvé la mort. Et la série continue, d’autres cas similaires se sont produits à Ambohitrimanjaka, Ankadimbahoaka, Andavamamba et sur la route digue vers Ivato. Tous sont mortels. Ce qui a porté à six le nombre des personnes décédées dans des accidents impliquant des deux-roues durant le week-end. Expliquant ce drame, la police nationale a affirmé dans son communiqué d’hier que « les accidents sont souvent provoqué par le manque de conscience des motocycles dont beaucoup ne connaissent même pas la code de la route. Certains d’entre eux ne possèdent même pas un permis de conduire, il y a aussi la négligence de leur auto-sécurité, et la prise de stupéfiants et/ou de l’alcool….». L’enquête de la police se poursuit, afin de connaître les circonstances entourant ces accidents.

Yv Sam

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.