Lingots d’or saisis à Johannesburg : Valeur estimée à 17,5 milliards Ar.

L’enquête a été diligentée à la requête du Président de la République en personne

Le prix d’un lingot d’or, pesant entre 995 et 1 005 grammes et utilisé dans le cadre des cotations de bourse, est de 49 990 Euros.

En somme, c’est le cas de le dire, les 73,499 kilos interceptés par la Brigade Anti-Criminalité Sud-Africaine à Johannesburg sont estimés dans les 17,5 milliards d’ariary, au cours actuel du Franc Mofo Gasy même si on parle plutôt d’or. A l’image du nom de l’aéroport OR Tambo. Si la valeur de la marchandise n’est pas un mystère, des zones d’ombre entourent en revanche l’affaire. Au propre comme au figuré. A qui appartiennent ces lingots ? C’est la première question que bon nombre de gens se posent tout en étant sûr que le vrai propriétaire doit rouler sur l’or. En tout cas, ils n’appartiennent pas aux seconds couteaux qui viennent d’être mis à l’…ombre. Accentuant davantage l’énigme autour de cet or qui ne peut pas non plus appartenir à une prétendue société malienne car la marchandise de contrebande parce que prohibée, provient à priori de Madagascar quoique l’on ne sait pas si elle a été embarquée à Ivato ou à Toliara.

Mouvements. Les documents de vol devraient mentionner le poids respectif des bagages au départ des deux aéroports sauf s’ils n’ont pas été pesés ou si la balance était hors service. Le visionnage des caméras de surveillance devrait également permettre de vérifier les mouvements autour du Piper Aircraft PA 42-720. Un appareil qui n’a pas fait étrangement l’objet de saisie alors que c’est le moyen de transport de l’or convoyé en Afrique du Sud avec pour destination finale, Dubaï, quoique certaines sources avancent Singapour.

Enquête mixte. La compagnie privée et ses pilotes ne sont pas sans ignorer que seuls les aéroports d’Ivato et de Nosy Be sont ouverts aux vols internationaux. Pourquoi avoir effectué une « escale technique » à Toliara ? L’autre question qui se pose est de savoir qui a demandé l’autorisation du survol de l’espace aérien et de l’atterrissage sur le sol sud-africain ? Il n’est pas exclu que la « South African Authorities » soit citée à la barre lors du procès prévu demain à Johannesburg pour lever certaines zones d’ombre et savoir qui a fait quoi. Notamment en ce qui concerne les présumés faux documents utilisés dans ce vrai trafic préjudiciable à l’Etat malagasy. Raison pour laquelle, l’enquête mixte a été diligentée à la requête du Président de la République en personne. En attendant d’attraper les gros poissons qui restent dans leur cage d’or, le menu fretin dort en prison.

R.O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

9 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. · Edit

    Nous pouvons échapper le jugement de la terre mais le jugement d’en haut à la fin de notre vie, pas de corruption an! Alors la solution c’est la conversion , nous tous pas encore en retard.

  2. May ny endim-boanjon’i BITSOU fa ho tratra eto ny marina. Mbola aiza e !!!! Be ny ho manaraka eo

  3. Bonjour,
    Madagascar ne reverra jamais la couleur de son OR pillé et détourné tout comme les containers de bois de rose …

  4. on parle de Volamena (argent rouge) et non pas Pierre Bleue???

  5. Oui Rasoulou Madagascar était riche même après la colonisation c’est pourquoi le Général de Gaulle n’a jamais voulu abandonner malgré le non du haut plateau du referendum de 1958 , mais depuis la 2ème République MADA est mal parti avec un système communiste en recolonisant le pays d’ailleurs il a resté 22 ans au pouvoir ainsi les autres Présidents veulent instaurer le Royalistes et les richesses s’envolent à l’étranger avec leurs complicités .

  6. @ mariana

    DADANAREO enn Faravohitra ô !

  7. On voit bien ici la valeur des richesses de Madagascar dilapidées depuis la colonisation jusqu’à ce jour…Espérons que ces lingots d’or seriont conservés à la Banque Centrale de Madagascar et serviraient de garanties à nos emprunts internationaux et multi-nationaux futurs.

  8. Esy eee, misy olona izay tia volamena be t@ fahatanorany! Iza aza izy izay o?!

  9. On n’en saura rien….. Le pari est lancé..

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.