Pouvoir – Opposition : Le ton monte

Les échanges entre les deux camps deviennent de plus en plus virulents

La tension monte d’un cran sur la scène politique. Les échanges entre les partisans du pouvoir et les membres de l’opposition deviennent de plus en plus virulents, pendant ces derniers jours. Certaines figures des deux camps ont même perdu leur sang froid en public et ont oublié l’élégance dans leur manière de s’exprimer. Surtout sur les ondes, les interventions de certains leaders virent à des règlements de comptes personnels qui vont avec leur lot d’attaques ciblées. Et on laisse passer le débat sur les vrais sujets de fonds pour donner lieu à des confrontations futiles et violentes. Viennent, en plus, les comptes « fake » sur le réseau social Facebook qui polluent davantage ce débat, déjà au ras des pâquerettes. Les partisans de chaque camp, quant à eux, font le déballage sur la toile à propos de certaines figures des deux camps.

Attaques. L’opposition, quant à elle, poursuit la controversée émission quotidienne « miara-manonja » sur des chaînes partisanes et enfonce le régime. Cette production radiophonique est devenue un théâtre pour les leaders de l’opposition, tels que Vonison Andrianjato, Tabera Randriamanantsoa, Guy Maxime Ralaiseheno, et les députés du parti Tiako i Madagasikara, notamment le duo Hanitra Razafimanantsoa et Fidèle Razara Piera, pour lancer des attaques en règle contre le pouvoir en place. Mais leur ton est dur, touche dès fois des sujets d’ordre privé et ne peut laisser insensible le camp d’en face.

Troubles. Les députés de la majorité montent alors au créneau. Ils ont accusé ouvertement leurs collègues de l’opposition d’ « auteurs de diffusion de fausses nouvelles ». Ils appellent alors le bureau permanent à prendre sa responsabilité face à ces « dérives ». Un « rappel à l’ordre leur est nécessaire » a estimé le député élu à Miarinarivo, Fetra Rakotondrasoa. Ils craignent également que l’opposition mijote des « troubles ». Alors que, mardi dernier, le gouvernement a déjà mis en garde contre toute tentative de semer le trouble au pays, et promet, à cet effet, de mobiliser les forces de l’ordre si la situation dégénère.

Rapprochement. La tension est telle que d’autres formations politiques sortent en public pour appeler un « rapprochement entre les deux camps pour apaiser la situation ». Dans le camp de la majorité, on appelle également à ce que tout le monde garde son calme. « Le pays a besoin d’un climat apaisé», a défendu le député Andry Ratsivahiny, élu dans la circonscription d’Atsimondrano, qui a relayé l’appel du Premier ministre, mardi dernier. Mais cette intervention du chef du gouvernement n’a pas pu faire baisser le ton d’un cran. Les opposants ont, au contraire, vu d’un mauvais œil la sortie médiatique de Christian Ntsay, pour en faire une préoccupation lors de l’émission « miara-manonja », hier.

Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

15 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. La démocratie n’existe qu’à travers le respect du suffrage universel et des Hommes qui y concourent. Dans un système politique mature, le débat doit être libre et s’exercer sur des idées de fond et non des attaques ad-dominem de forme. Le linge sale se lave en famille et non dans la rue. Que ceux qui ont gouvernés précédemment fassent preuve de modestie car les difficultés présentes leur sont en partie imputables. Que ceux qui gouvernent aujourd’hui n’oublient pas qu’ils étaient opposants hier et qu’ils pourraient le redevenir demain si la population en décidait. Tous sont là pour servir au mieux leurs concitoyens. Et eux seuls seront jugés des résultats. Donc aux propositions et non aux combats de coqs. A bon entendeur….

  2. Ra amiko manokana aloha dia ho reraka fotsiny ny mpanao politika mivazavaza etsy sy eroa è. Fa amin’ny 2023 za no mitsara izay mitondra amin’izao na mbola azo fidina na tsia. Fa hatreto aloha izy dia mbola manorina hoan’ny vahoaka fa tsy hoan’izy mianakavy otrany sasany la izay no tsy mampitovy azy amin’ilay raiky lahy. Amin’ny 2023 mifankahita.

  3. Tena mahafinaritra be ny manaraka ny commentaires hataonareo rehetra eto ,ao ny milaza fa mamely io ao ny milaza fa tsy mamely io ,ny fifanajana amin’izany tsy misy intsony ,fa samy manao izay ho afany daholo ,mifanasa vangy ,tohizo e fa tena ho lasa lavitra ianareo rehetra,ary handroso tokoa i Madagascar

  4. Ravalo doit être mis en prison, point final.

  5. Miova arakaraky ny antoko politika tohanany ny fijerin’ny olona. Mampalahelo. Raha tim aho dia ratsy ny mapar. Raha mapar aho dia mainty ny tim. Nefa dia samy tsy minaja zao ihany reo, samy tsy misy mitondra hevitra vaovao marina fa dia variana mifanaratsy sy miady seza.
    Mbola tsy mety tonga saina ny gasy. Mbola ho very foana isika raha hiandry vaha olana avy @ mpanao politika.

  6. @ Carole et Tiana: eh bien, nous, on parle dans un langage correct, vous dans un langage propre à vous, comme toujours. Et est ce qu’il est question de Ravalomanana dans ce que j’ai écrit? Eh bien non!
    Ca ne sert rien de discuter avec des gens de votre espèce, viloma!

  7. @Raoera

    Ialahy indray aza manome lesona eto fa mazava be fa tontakely mpanohana an’i Ravalomanana mpangalatra raha tsy izany ve hanamarina ny mpanao trafic volamena 73,5 kg ka miaro mafy ny ACM miray tendro amin’ny mafia dia resaka feno fiantsaravelatsihy no hatao. Iza rangahy fakon’olona io no hilaza fa tsy mamely ny fitondrana eo raha ny ratsy no tohanana dia mirediredy avy nifoka môly angamba amin’ilay hoe  » the right man in the right place…?! « 

  8. Salama e, zahay aloha mihevitre sy mandika ny fitenenandratsy ny ankilany dia fanehoana mazava ny mahamaivana eo ain’ny lafiny rehetra (loha indrindra). Tsy momba na amin’iza na amin’iza hita mazava toy ny vay ankandrina fa mbola be ny tokony hatsarain’ny fitondrana e Sady tranondainga tsy manampaharoa.. raha tsy hanonona hafatsy ny afera volamena. Samia ho ela velona fa tampotampoka io afera dia voakilasy. Jereo anie e.. toy ny afera maloto rehetra teo aloha teo.
    Mahereza e. Ianao zay mitady hamaly io… Zahay aloha mahita fa tsy mamely io fitondrana io. Tsy mahalala ny priorites des priorites. Tsy miteny mihitdsy aho hoe tsy manao io tsia. Tena manao fa amin’ny teny vahiny dia hoe: ILS MARCHENT A COTE DE LEURS POMPES.

  9. Ny iray TSETSOKA ny ankilany MITRALLIEATA VAVA….. ka aleo ifanasa vangy eo. Ny mampalahelo dia ny vahoaka fa ny andry zalahy SEZA ihany.adala aloha ny Malagasy raha mbola mamerina an’I DEZY KAPOKA eo e
    Efa hita ny nataony . Ny alika no miverina @ loany…ka mahaiza mitandrina

  10. Mais il y a bien apaisement en ce moment, et tout le monde le sait.
    Euuuhhh, c’est quoi déjà « apaisement » aloha d’après vous ? Cela vient-il du mot « paix » comme fototeny ? Paix social, économique, politique, sécuritaire, etc.?

    Du coût, la « paix » se construit, mais ne vienne pas comme ça du vide. Et qui va construire cette « paix » (social, économique, politique, sécuritaire, etc). C’est pourquoi on vous a mis sur vos chaise nos ? Et sachez qu’il faut créer ces paix pour nous tous et surtout pour tous les ménages malagasy (au moins farafaha- alikamatiny pour ces gens qui vous ont élu avec toutes leurs espérence et confiance envers vous le temps de la propangandy … tsy mihomehy loza aho), pas pas du tout de la paix pour vos chaises et revenus respectives de source des contribuables …
    Mince, je viens d’apprendre de moi-même ce que veut dire « apaisement ».

    Et « empêchement », c’est quoi déjà fa efa miresaka eto ihany isika ?

  11. Pardonnons-nous les uns et les autres…….maitrisons-nous – memes……appliquons l’ethique du dialogue saine,
    dans la liberté d’éxpression…….et en gardant la dignité humaine…..et en disant la vérité…..

  12. @ Rodrick

     » Miara-manonja ry ikala alika a !  » ka i Dada no efa voadaka vody ho nofy raha tafaverina eo amin’ny fitondrana indray ! Mandrovitsihy mafy ny mpomba an’ilay mivavaka amin’ny osy mainty kanefa diska lôka !

  13. @mariana
    Efforcez-vous d’avoir une hygiène correcte dans tous les sens des mots car vous puez de la bouche et sous la ceinture comme cette avocailllone du TIM dans vos arguments . Ravalomanana est déjà dans les poubelles de l’histoire avec une majorité d’OSY MAINTY !

  14. D’accord avec « mariana ».
    J’ajoute: on ne peut plus parler de climat d’apaisement.
    Même si l’opposition ne mijote pas de « trouble » telle que le pouvoir insinue, on voit qu’il n’y a plus d’apaisement !
    Vary (le riz) presque innaccessible, kéré, attaques à main armée, meurtre parci parlà, le JIRAMA n’arrive plus à fournir régulièrement l’eau et l’électricité, etc..
    C’est ça le lot quotidien du petit peuple majoritaire !
    Alors quel apaisement !
    C’est ce « miara-manonja » qui va forcer ensuite le pouvoir à se concentrer vraiment sur les besoins de la population malgache, les besoins de la population étrangères et karàna sont tous déjà satisfaits

  15. La majorité n’est que de nom Monsieur. Et l’émission miara manonja n’est controversée que par ceux qui veulent bien le croire. Faites un peu un travail de vrai journaliste!
    Dites Monsieur, vous rêvez là?

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.