Miara-manonja : Vonison Andrianjato et Guy Maxime Ralaiseheno convoqués hier à Fiadanana

Ces deux animateurs de « Miara-manonja » interviennent toujours dans l’émission.

Les opposants refusent de se présenter devant la gendarmerie et soupçonnent un coup bas politique à leur encontre. 

Un autre membre du team « Miara-manonja » a été convoqué, hier, à la section de recherche criminelle de la gendarmerie de Fiadanana. Il s’agit de Guy Maxime Ralaiseheno. L’Etat, représenté par la direction de la législation et du contentieux de la primature, a porté plainte contre ce dernier pour « diffusion de fausse nouvelle et incitation à la haine contre le gouvernement ». Guy Maxime Ralaiseheno participe régulièrement à l’émission « Miara-manonja » depuis sa création en janvier dernier. Il est également un membre actif de l’opposition qui veut le départ du gouvernement.

Niveau. Mais l’ancien maire d’Ankaraobato Tanjombato ne s’est pas présenté à la gendarmerie. Comme son homologue Vonison Andrianjato, qui a été également convoqué, pour la seconde fois, hier, à Fiadanana. Les deux animateurs de « Miara-manonja » ont choisi ainsi de se soustraire à cette procédure de la gendarmerie. Cette démarche risque alors de les exposer à un autre niveau de procédure. Surtout pour le cas de Vonison Andrianjato qui a refusé, pour la seconde fois de se présenter à Fiadanana, et devient, depuis la semaine dernière, introuvable. Samedi dernier, Vonison Andrianjato est apparu dans une vidéo diffusée par l’émission « Miara-manonja » dont la prise a été faite dans la région Itasy.

Diaspora. L’étau va se resserrer autour de ces deux personnalités qui sont actuellement dans le collimateur de la gendarmerie. Ils appellent alors au soutien de leurs partisans qui se mobilisent de plus en plus, dans le pays comme à l’étranger. La plateforme RMDM Diaspora a, elle aussi, organisé une émission en ligne, dimanche dernier, pour amplifier les critiques contre le régime. L’émission a vu la participation des militants de l’opposition venus de quelques pays européens.

Tambatra. Dans l’autre camp, deux journalistes qui animent l’émission « Tambatra » ont été également appelés, hier, à se présenter devant les enquêteurs de la gendarmerie à Fiadanana. Mais, Soava Andriamarotafika et Jean Claude Andrianirina ont répondu à la convocation et se sont présentés à Fiadanana contrairement aux deux animateurs de « Miara-manonja ».

Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. un très beau film en tout cas! Toi content,moi content,pourquoi moi payer?

  2. Cinéma ahaha croyez vous qu’ils seront inquiétés le moins du monde ?? Tout ça pour se faire remarquer et pour se montrer égalitaire boofff

  3. Les deux derniers convoqués n’ont à rien à se reprocher, le fait qu’ils ont répondu aux convocations de la gendarmerie, mais les deux premiers savent qu’ils risquent gros. Seuls les illuminés plongent dans leurs lavages de cerveaux.

Poster un commentaire