Manifestation de l’opposition : 11 personnes arrêtées samedi, dont un commandant de la gendarmerie

Les militaires seront toujours présents à Analakely pendant la semaine.

Face à un effectif impressionnant de militaires et policiers, samedi dernier, les partisans de l’opposition ont choisi d’avorter la manifestation et les députés n’ont pas pu faire leur rapport sur la place du 13 mai.

Grosse déception dans les rangs des opposants qui ont tous fait marche arrière devant le déploiement des forces de l’ordre, samedi dernier. Le projet des députés de l’opposition de tenir une manifestation sur la place du 13 mai pour faire un rapport parlementaire a été avorté. On est loin, très loin, de la mobilisation lors du dernier rendez-vous donné à l’occasion du meeting à Imerinkasinina le 06 février dernier. Peu de personnes ont fait le déplacement malgré l’appel lancé par les leaders de l’opposition durant deux semaines sur les ondes de « Miara-manonja ». Ces derniers, en revanche, ont brillé par leur absence à Analakely. Ni députés, ni membres de la plateforme RMDM n’ont été aperçus aux environs d’Analakely et Ambohijatovo pendant la journée de samedi. L’ affrontement tant redouté n’a pas finalement eu lieu.

Parquet. Les forces de l’ordre ont affiché une fermeté. Le moindre partisan de l’opposition qui voulait insister pour faire irruption dans la zone verrouillée a été traqué. 11 personnes ont été arrêtées dont un commandant retraité de la gendarmerie. Elles seront déférées au parquet du tribunal d’Anosy aujourd’hui, confie une source. Et ces arrestations ont été vite dénoncées par l’opposition qui n’a pas tardé à réagir. Les députés du parti Tiako i Madagasikara, dans un communiqué publié dans l’après-midi de samedi, réclament la « libération immédiate » de leurs partisans. La branche de la plateforme RMDM en France, quant à elle, condamne « l’usage de la force contre les concitoyens ».

Vigilance. Les députés ne comptent pas abandonner même si l’événement de samedi dernier a fait pschitt. « Nous allons poursuivre la lutte, cette fois-ci, contre la dictature qui s’installe au pays », a martelé le communiqué du parti TIM. En tout cas, l’opposition continue de cogiter « nous n’allons plus faire un rapport parlementaire », a poursuivi le parti dans la missive. Dans le camp des autorités, on ne baisse pas non plus la vigilance. « Un dispositif important sera toujours maintenu » durant cette nouvelle semaine, a noté le préfet de police, Angelo Ravelonarivo. Et le gel des manifestations politiques est toujours maintenu.

Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

14 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Birmanie et Madagascar même combat pour les dictatures je comprends pas que l’on aide encore ces pays « Nous n’hésiterons pas à prendre de nouvelles mesures contre ceux qui commettent des actes de violence et répriment la volonté du peuple. Nous ne faiblirons pas dans notre soutien au peuple birman », a déclaré le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken.
    « Nous demandons à l’armée et à la police de cesser toute attaque contre les manifestants pacifiques, de libérer immédiatement toutes les personnes injustement détenues, de mettre fin aux attaques et aux intimidations contre les journalistes et les militants, et de rétablir le gouvernement démocratiquement élu », a déclaré le secrétaire d’Etat américain dans un communiqué.

  2. En voyant le comportement des uns et des autres, on sait qui cherche vraiment l’affrontement et la violence. Et on reproche quoi aux personnes arrêtés? avoir porté des vêtements rouges ou avoir voulu emprunter une voie publique?

  3. @tiana
    Hita mihintsy ialahy fa maivan doha (polystiréne ) fa iza no nilaza tamin’ialahy fa hiverina eo i ra8 ? ny depiote no mitolona ,miaraka amin’ny vahoaka ,fa i ra8 fatidran’ialahy ,manabe be kibo ao Faravohitra ,ireny no hatao symbole na guignols ohatran’ialahy .

  4. @razafy
    Le voleur et assassin se terre à Faravohitra . Il envoie au casse-pipe ses chiens enragés . Aucune chance pour cette pourriture de revenir un pouvoir . Le  » coup d’état  » a fait FLOP !

  5. Menace de coup d’Etat, pour justifier le déploiement des bras armes du Filou.,, Il caut mieux etre sourd que de ne pas entendre ca.
    Pendant ce temps, le Filou démontre son impuissance contre les dahalo les braqueurs, les violeurs , les trafiquants en tout gente. Comment ne pas sourire face au triomphalisme sans gloire des tenants de ce Filou

  6. Mampihomehy ahy ireto mpanohitra ireto izay mampiasa ny voambolana hoe DIDY JADONA, ndeha nge atao hoe izy ireo no nitondra teo ka nisy mpanohitra azy hanao toy ny ataony izao e, moa tsy toy izao koa ve ny fehitsika nataony hisakanana ny hetsik’izay hanohitra azy, moa tsy nisambotra koa ve izy raha nisy tsy nanaaraka ny lamim-pandaminana efa nanaovana filazana mialoha. Efa hita sy niainana ange izay niseho tamy andron’Atoa Ravalomanana e, fa tsy vaovao tamy izay efa nataony tsy akory ny olona e, jereo ireny fahasosoran’ny mpivarotra raha vao nahita niakanjo mena, tsy tian’ny olona ho helingelenina amy rotaka intsony ny fivelomany ny fivelomany , sady tsy tiany koa ny hangoronan’ny tiko ny varotra rehetra indray ao amy magro ary ny zava-pisotro sy ny vokatry ny ronono ao amy tiko toy ny teo aloha

  7. · Edit

    Misy ny atao hoe » la majorité silencieuse » izay olona miandrandra fitoniana manoloana ny asarotam-piainana. Aoka isika Malagasy mba hiandry fifidianana e. tsy hanaiky atao fitaovana ara-politika intsony. Ry zareo avy eo no mitaingina V8 fa enao ahoana??

  8. Toutes les Nations du monde ont leurs forces de l’ordre et MADAGASCAR n’en fait pas exception.
    Elles ne font que leur boulot en toute légalité. Elles ont leur commandement et leur articulation. Dire qu’elles sont des forces de répression n’est qu’un raisonnement qui ne peut aboutir qu’à une absurdité.
    Qu’on cesse de ridiculiser les gens avec des faux bonds, des dérobades des couardises, des promesses d’ivrognes, des discours de démagogues invétérés.
    Qu’ on cesse d’insulter le pays en cherchant à diffuser une image de ses citoyens comme des demeurés et des désœuvrés cupides.
    Qu’on cesse de mettre en mal les activités de tous les travailleurs en les mettant sous la tutelle d’une prise d’otages déguisée .
    Force est à la loi et les trublions avec leurs mercenaires politiques sous ses règles .

  9. Misaotra ny Mpitandro ny FILAMINANA nandray andraikitra ka nisoroka hatr@ farany ny mety nisian’ny sakoroka be sy korontana ka nahatonga ny FILAMINANA ho voatandro tsara t@ iny asabotsy teo iny. Alaviro ny mpanakorontana sy ny mpanongampanjakana fa tsy ahasoa ny Firenena mihitsy izany. Midera ny Fitondram-panjakana tarihin’ny Filoha Rajoelina aho nampanjaka hatrany ny Demokrasia ka nanomezany alàlana ireo MPANOHITRA MITETIKA HANONGAMPANJAKANA haneho ny heviny malalaka teny SOAMANDRAKIZAY!

    Tsetsatsetsa tsy aritra kely fotsiny ny ahy ity:

    Tsara ny manamarika fa efa t@ 2009 fotoana nandosiran’Atoa Marc Ravalomanana tany Afrika atsimo no efa nitabataba tao @ Magro ireo Mpanohitra ireo ary navela nalalaka fa tsy nosakanana, ary mbola nomena alàlana ihany koa hanao tatitra teny Soamandrakizay t@ asabotsy teo. Izany no manaporofo hatrany fa mandala ny demokrasia ny Fitondrana Rajoelina.

  10. Aiza ilay Raikalhy iny fa tsy sahy midina lohalaharana , misitsika ao Fravohitra ao mivavaka mafy amin’ilay osy mainty hoe hahomby ny tetika ratsy !

  11. Amusant de voir ceux d’aujourd’hui condamner le recours à la violence contre des concitoyens et parler de dictature quand eux mêmes hier utilisaient le recours à la force et se défendaient d’être dictatoriaux. Les seuls légitimes à dire « ça suffit » sont les forces de sécurité qui en ont assez d’être les boucs émissaires de ces politiciens avides de pouvoir alors que leur mission première est justement de garantir la sécurité des populations en toute équité quelque soient les opinions de chacun. L’exercice du pouvoir est un art difficile surtout en période de crise. Que chacun de ceux qui y aspirent respecte le vote populaire et arrête d’utiliser les insatisfaits à des fins d’intérêts partisans. Pourquoi, les gens ne souffrent-ils pas encore assez qu’il faille les appauvrir davantage ? Rajouter une crise sur une crise déjà dévastatrice n’est pas très républicain.

  12. Fermeté des forces de l’ordre, dit cet article face aux manifestations , pourtant ORPHELINS de leurs
     » leaders » absents (!!!),
    laissant ces manifestants seuls en première ligne…
    et persévérance annoncée quand même pour continuer la « lutte contre la dictature à Madagascar », comme le dit entre autres la « diaspora », de la Réunion, de France où d’ailleurs…
    Qu’est-ce que c’est la diaspora, tant citée ces derniers temps ?
    En tout cas, celle activiste qui s’agite sur ces questions de manifestations à Madagascar
    N’EST PAS du tout celle obtenant les LOUANGES du monde entier,
    telles dernièrement sur
    France tvinfo- Outre-mer – Réunion la première- du 21 février 2021:

     » La diaspora malgache à l’honneur, Farah Alibay aux commandes du robot PERSÉVÉRANCE arrivant sur la Planète Mars », le jeudi 18 février,
    faisant partie de L’ÉQUIPE DE LA N.A.S.A. États Unis d’Amérique.
    Une DIASPORA, qui elle,
    FAIT LA FIERTÉ DE MADAGASCAR, continue encore cette louange.

  13. Excursion, rapport parlementaire, puis maintenant lutte contre la dictature. C’est une tentative de coup d’État déguisée. Ce n’est pas ce dont le pays ni son économie vulnérable a besoin en ce moment. En tout cas, ils s’inspirent de la tactique de Rajoelina du temps du regime precedent. Les députés tentaient les motions de censure et de decheance afin de destabiliser le regime, retardant grandement la signature des conventions avec les bailleurs. Le résultat en était que le président Hery, perçu comme un président au bilan très pauvre, avait échoué au premier tour des dernières élections présidentielles.
    D’un autre point de vue, ils savent que la population est si pauvre et manipulable qu’ils n’hésitent pas, eux qui revendiquent être des mpanorina fa tsy mpandrava, a saisir l’opportunité et ce trois ans avant la fin du mandat du président Rajoelina. Alors Président, soulagez la population. Arrêtez la propagande, vous êtes deja au pouvoir. Quelle potion magique avez-vous besoin qu’on vous administre pour le réaliser? Ce n’est plus le temps des annonces ni des maquettes. Faites en sorte que les malgaches mangent a leur faim et vous aurez un deuxième mandat pour construire les Miami, Tanamasoandro et autres.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.