Miara-manonja : Prise de mesures en vue pour « incitation à la haine »

La préfecture maintient la vigilance dans la ville d’Antananarivo et annonce des mesures à l’encontre de l’émission « Miara-manonja ».

Des mesures seront prises à l’encontre de l’émission « Miara-manonja », a annoncé le préfet de police d’Antananarivo, Angelo Ravelonarivo. L’émission est accusée d’« incitation à la haine et trouble à l’ordre public », poursuit-il. Cette déclaration de la préfecture risque de réduire davantage la marge de manœuvre de l’émission et, par ricochet, de l’opposition qui a beaucoup misé sur l’influence de cette production pour mobiliser ses partisans. Samedi dernier, celle-ci a déjà subi les revers des moyens déployés par l’Etat qui la contraint d’avorter la mobilisation en vue de la tenue d’un rapport parlementaire sur la Place du 13 mai.

Critiques. Près de 3.000 éléments de l’état-major mixte opérationnel suffisamment équipés ont été mobilisés durant la journée de samedi. Un dispositif impressionnant qui a attiré la foudre des critiques les plus acerbes de l’opposition qui y voit une mesure digne d’une « dictature ». Pourtant, il s’agit de la mise en œuvre d’une « mesure légale dans le cadre de la police administrative » se défend le préfet de police d’Antananarivo. C’est « un acte préventif et non répressif », a soutenu Angelo Ravelonarivo pour répondre à l’accusation de l’opposition.

Nouvelle stratégie. Les autorités n’ont pas hésité à partager leur réjouissance après la journée de samedi dernier. « Aucun affrontement n’a eu lieu, ni une perte de vie humaine n’a été enregistrée », a affirmé le général Andry Rakotondrazaka, commandant de la circonscription régionale de la gendarmerie nationale à Antananarivo. Pourtant, dans le camp de l’opposition, on compte changer de fusil d’épaule après l’événement de samedi. Sur les ondes de « Miara-manonja », le député Fidèle Razara Piera a toujours rassuré ses partisans qu’une nouvelle stratégie sera adoptée pour « lutter contre la dictature qui s’installe ».

Consignes. L’opposition ne compte pas lâcher prise. Mais les députés restent toutefois silencieux sur les nouvelles options qu’ils tenteront pour essayer de tenir en haleine le régime. Samedi dernier, ils ont déjà appelé le ralliement de leurs partisans pour les « prochaines étapes » de leur démarche. « Il faut dès à présent suivre les consignes sur les ondes de Miara-manonja et les réseaux sociaux », a annoncé hier le député Fidèle Razara Piera. Quoiqu’il en soit, la manifestation politique sur le centre-ville « ne sera pas autorisée », a averti déjà le général Andry Rakotondrazaka.

Rija R. 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

8 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. @marc
    Hahitsiko ny tenin’ialahy satria ny teny vahiny tsy voafehy ary ny teny gasy tsy hain’ialahy .
    Tsy misy hidirako amin’izay ra 8 an’ialahy ,fa ny teniko dia mba hasio fifanajana satria tsy tokotaninareo ity gazety ity ka azonareo hanao vana izay tianareo ,raha tsy hoe actionnaire ao angaha ialahy dia hangina aho .

  2. heveriko fa mazavabe io lazain-dRakoto io. Mba jeneraly ihany,avelao izy hanao misy ho samborina na tonga dia sambory! Samy mahay vava ange na tambatra na miara-manonja!

  3. @ Marc
    Ekeko fa mahay tokoa ny sõlafanao noho izaho, fa raha ny fomba famalinao dia tsy azo isalasalana fa mahay lavitra noho ianao lay sõlafanao. Miverena mianatra any @ EPP MANARA-PENITRA rangahy fa manahirana ny miresaka aminao, amin’izay mba manara-penitra kokoa ny resakao.
    Inona moa no manahirana anao raha Ravalo no fidiko fa angaha izany fahotana???

  4. Mbola ho ela raha ny demokrasia eto Madagasikara. I Trump tamin’izy nanao propagandy nanaratsy firenena maro sy nilaza ny silamo sy ny meksikana ho mpampihorohoro sy mpamono olona. Fa navela izy satria izay no heviny ary ny amerikana dia nandany izay na dia misy fankahalana aza tao anatin’izany.

  5. @Bangakely

    Marary fo amin’izany eo tsy mahataty valin-kafatra ! Hay ve izany ianareo koa Sôlafa nahita fianarana ka tsy mahagaga raha milelaka amin’i Dada mpangalatra no mpamono olona . Ny alika keliny no babakoto mety hatao fitaovana  » hiara- manonja  » l! Endraso eo Paoly raha iny mivavaka amin’ny osy mainty iny no tafaverina ho filoha indray … Fair- play dadatoa a fa efa voadaka vody ny anareo !

  6. @ marc
    Efa lazaina impiry ianareo eo amin’ity sehatra ity ,mba hifanajana ,io dia miverina indray ,raha imbecile izy ,io manoratra io moa mba inona ???? ny solafanao mahay noho izy ,fa angaha mihevitra ianao fa ny solafa tsy mba nahita fianarana ,ny solafa tamin’ny andronao no tsy nianatra ;fa ny amin’izao mahay daholo tompoko.Koa na inona camp misy anareo na inona ,hasio fanajana ,eo no ahitana ny nianatra sy ny tsia .

  7. @ Rakoto

    Vous raisonnez comme un imbécile . Réfléchissez avant de dire de telles âneries . Même notre sôlafa est bien plus intelligent que vous . Surtout pas d’hypocrisie car vous roulez pour Ravalomanana et ses sbires …

  8. Ils jouent au « chat à la souris » et la population de Tana qui en subit les conséquences.
    L’opposition attire le régime dans un piège en simulant des actions que la force de l’ordre croit et ils se heurtaient à un bloc de pierre inerte et muet.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.