Double évacuation sanitaire : Le ministre de la Défense Nationale et le gouverneur d’Analamanga à l’extérieur  

Léon Richard Rakotonirina et Hery Rasoamaromaka confient la direction de leurs départements respectifs à des intérimaires.

Des hauts responsables ont quitté l’île ces derniers jours pour se faire soigner. La propagation des nouveaux variants du coronavirus suscite, en revanche, des inquiétudes et devient préoccupante dans les îles sœurs.

Le ministre de la Défense Nationale, Léon Richard Rakotonirina, est actuellement à La Réunion pour des raisons de santé.  Il n’a pas assisté, mercredi, au conseil des ministres, mais son absence ne fait pas l’objet d’une communication officielle. Selon certaines sources, il aurait été évacué dans ce département français, déjà en alerte contre la pandémie, pour bénéficier des soins au sein d’un hôpital local. Mais le ministre de la Défense Nationale ne compte pas y rester longtemps pour indiquer que son état serait loin d’être inquiétant. Il pourrait alors rejoindre le pays aujourd’hui, indique une source. Hier, l’annonce de la mort de l’homme d’affaires indo-pakistanais, Riaz Barday, dans un hôpital de l’île, victime de l’épidémie, a fait le buzz.

Voyage. Mais, Léon Richard Rakotonirina n’est pas le seul haut responsable qui a été évacué à l’extérieur pour des raisons sanitaires. Le gouverneur d’Analamanga, Hery Rasoamaromaka, lui aussi, est actuellement à l’étranger à cause de son état de santé lequel ne fait, pourtant, aucune communication officielle. Et son déplacement semble être déjà programmé parce qu’il aurait déjà annoncé à son équipe son absence du pays qui a déjà duré quelques jours. Comme la région s’abstient à faire la lumière sur ce voyage du gouverneur, la motivation de son absence fait alors beaucoup de bruits. Quoiqu’il en soit, le gouverneur pourrait profiter de ce déplacement pour voir certains membres de sa famille qui vivent actuellement en Europe.

Au front. Alors que le ministre de la Défense Nationale et le gouverneur d’Analamanga ont choisi de se déplacer à l’extérieur pour résoudre leurs problèmes de santé, le Directeur général du bureau national de gestion des risques et des catastrophes, qui serait atteint du virus, quant à lui, suit des traitements dans le pays. Le général Elack Andriankaja et son équipe ont été sur le front pendant plusieurs mois, avec le personnel sanitaire, pour lutter contre la propagation du virus et sont, à cet effet, exposés au risque de contracter la maladie.

Restrictions. La pandémie risque de regagner du terrain. Depuis quelques semaines, on enregistre une hausse de contaminations dans certaines villes et le regain de la pandémie est redouté. A Mahajanga, où le nombre de cas positifs grimpe, l’Etat a décidé de renforcer les dispositifs de prévention, recommande le port de masque en public et le respect de la distanciation sociale. Ces restrictions ont été imposées pour empêcher une nouvelle flambée épidémique. A Nosy-Be, l’alerte a été déjà donnée depuis quelques semaines face à la montée des statistiques des contaminés par l’épidémie.

Explosion. La menace des nouveaux variants du virus, plus contagieux que la souche originelle, est déjà à quelques kilomètres des côtes malgaches. A La Réunion, les nouveaux variants représentent près de 50% des cas de contaminations recensés, selon la presse réunionnaise. Le premier cas de la nouvelle forme a été détecté, le 17 février dernier, d’un patient évacué des Comores pour suivre des traitements dans ce département français. Et à moins d’un mois de cette découverte, selon toujours la presse réunionnaise, « les variants sont donc devenus les souches de contamination majoritaire sur le territoire, provoquant une explosion du nombre de cas ».

Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

18 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Pauvres Malagazy…une honte ce gouvernement…ne la ratez pas les gars,votre prochaine révolution.
    Mettez tous ces salopards en prison ,et qu’ils n’en ressortent plus
    Et crees un gouvernement de salubrité nationale ,pour bien commencer votre vraie liberté.
    Michel

  2. Il n’ y a pas de médicaments en France contre le covid 19. Il se peut que les deux personnalités malgaches se jettent dans la gueule du loup. Il y a des Malgaches qui sont morts du covid en France alors qu’ils ne sont pas vieux.

  3. Citoyen français = Tourisme vaccinal = Lâches

  4. Aux ministres malgaches les évacuations sanitaires vers La Réunion ou vers la France, ex-puissance coloniale. Aux pauvres malgaches le breuvage bidon anti-Covid « Covid Organics » produit dans les usines appartenant au chef de l’Etat, Raojelina !
    Aux ministres, aux patrons malgaches, les soins pointus des CHU français, aux pauvres malgaches les hôpitaux lépreux et surpeuplés, dépourvus de médicaments de Madagascar !
    Notons qu’à l’occasion de ces « évasans » particuliers, le chef de l’Etat malgaches et ses ministres ont mis en sourdine leur discours nationaliste aux relents anti-français. A croire que les intérêts de leur caste prime sur leurs belles envolées vindicatives !
    En tout cas, si ces messieurs ne parviennent même pas à se faire soigner dans leur propre pays, c’est parce qu’ils ont tellement vidé les caisses de l’Etat qu’il ne reste même plus un ariary pour construire et équiper Madagascar en centres de soins dignes de ce nom.
    Alors, plus que du Coronavirus, Madagascar est victime des prédateurs qui dirigent le pays, qu’ils soient à la tête de l’Etat ou capitalistes des entreprises, malgaches ou étrangères.

  5. @ RAKOTO

    Hataovy avo lenta ny  » débat  » fa aza mirefarefa amin’ny tany raha ireo fanakianana bontolo sy fahankalana ireo no betsaka . Aza miteniteny foana manao fampitahana vilana fa ny an’i POL POT resaka  » génocide  » sa fitiavana hiteniteny fotsiny tsy ampy fahalalana ? Tandremo ny vava amin’ny resaka fivavahana sa fombanareo mpomba an’i Ravalomanana angamba ( alao io aro tava io ! ) no mamoaka PROTESTANTA sns … Izahay mahay mitsikera ny fitondrana rehefa hilaina fa tsy manao vava kiso misy sira toa anareo .

  6. Hoy ny fitenenana hoe ;aza mijery izay hataonay ,fa izay teninay no araho ,ary izay miseho ho be manohitra dia samborina ,darohina ,ary migadra .Tsy vao izao anie no nisy ny fitsaboana hataon’ny ambony sy ny mahitahita any ivelany e ,efa ela tompoko ,ary rehfa hanontaniana ry zareo dia hoe manana assurance izy miantoka azy ?????? Hamaranako azy dia AZA MIADY VINTANA AMIN ‘ NY AKOHO ?fa raha ho any an tsena loloavina izy ,fa ny kisoa roahina nefa iza no lafo vidy ????

  7. Ny mampalahelo mafy dia ny Présidente de l’Assemblée Nationale ,sy ny DG ny hopitaly miaramila dia KRISTIANA MPIANDRY PROTESTANTE ,nefa dia mijery fotsiny an’izao fitondrana mitanila eo @ MANANA sy ny MAHANTRA izao . Efa miteny foana aho hoe tandremo re sao hiafara @ izay efa niseho tany CAMBODGE ( POL POT ) . Be loatra ny tsy rariny eo @ manana sy ny mahantra. UniversitésI isakin’ny Région ,nefa aiza ny asa ? Ireo marobe nahavita fianarana aza izao tsy mahita asa. Mitandrema re Tompoko ,indrindra hoan’ireo izay vaovao mitady seza ,fa tsy azo lazaina lainga intsony ny vahoaka . Bâtiment hopitaly MANARAMPENITRA no natao ,fa tsy fitsaboana MANARAMPENITRA .Ao Toamasina aza ,ny mponina tsy mety mandeha ao MORAFENO ,fa izay tonga ao dia maty .Un mois hiany dia ho vita vacciny daholo ireo ngetroka MPITONDRA ireo fa jereo tsara anie .

  8. @ Bado

    Non l’émergence n’est pas la la conséquence du libre circulation virale dans la population mais de l’histoire naturelle du virus et des épidémies . Tout repose sur la structure du génome viral qui s’adapte à toutes les  » agressions  » comme le vaccin entr’autres en modulant ses protéines de surface nommées  » spike  » . Il n’ y a qu’à voir l’élaboration annuelle du vaccin contre la grippe . Les mutations se produiront toujours par milliers voire des dizaines de milliers mais la virulence et la contagiosité dépendent de leur adaptation à l’environnement humain précaire ou non . Peu importe s’il y a un variant Malgache mais ce qui est sûr c’est que le variant Sud Africain issu sorti de la population en déficit immunitaire par le HIV ou la drogue est l’hypothèse le plus probable et crédible pour expliquer la courbe exponentielle de l’épidémie à Madagascar . Ce variant est présent aux Comores et Majunga connait des mouvements réguliers de population avec ce pays . Tout comme Nosy Be dont les cas importés actuellement est le résultat de l’ouverture du tourisme . Sinon pourquoi on parle de variant Anglais majoritaire à 60% en France actuellement et non de variant Breton ou autre ?.

  9. En gros, il veulent nous faire comprendre que leurs evacuations sanitaires n’ont rien de grave mais c’est juste un contrôle de routine. C’est justement là le problème; Nôtre pays aurait-il une infrastructure sanitaire minable a tel point qu’un simple contrôle nécessite toujours un evasan qui est en plus couteux et qui est imputé aux contribuables? A quoi bon inaugurer des « zava-bita manara-penitra » parci parla alors que vous les dirigeants vous n’osez même pas y mettre le pied a moins que ce soit pour inaugurer? On n’a toujours pas compris aujourd’hui et on espère pas qu’un jour on ne comprendra quelque chôse qu’on regrettera

  10. Fa tsy nigaka CVO ngah ry zareo?

  11. Le système de santé Malagasy sera toujours déplorable car les dirigeants de ce pays, et quel que soit le régime au pouvoir, iront toujours se faire soigner à l’étranger. Ils se soignent en France après ils vont réclamer les îles éparses en retour🤣🤣🤣🤣🤣🤣 en faisant la guerre contre cette France à qui ils confient leur santé et leur vie, et ils sont dirigeants de Madagascar, qu’est ce qu’on peut espérer alors? Réfléchissez une minute!
    Il est certain qu’il y a un variant à Madagascar et ce variant peut être un variant malgache, je m’explique; les pays qui ont des variants sont des pays avec des dirigeants qui ont pris à la légère ce virus, Angleterre avec Boris Johnson, Brésil avec Bolsonaro, États Unis avec trump, le variant sud africain est plus lié au problème du ghetto, l’émergence du variant est liée à la libre et la facilité de circulation du virus et c’est le cas à Madagascar mais pour le savoir il faut une séquencage du génome du virus trouvé à Madagascar , ce procédé n’est pas faisable en Afrique en général, en France il n’y a que deux laboratoires qui le font Paris et Lyon, il en a plus en Angleterre.
    Vu l’âge des décédés à Mahajanga, il est quasi sûr que c’est un variant qui est présent sur le territoire, il faut l’identifier rapidement, et il faut LAISSER aux gens de se faire vacciner ou non.

  12. Les gouvernants sont tous des CONS, pauvre de toi VAHOAKA MAL..GACHIS, Ils braillent pour les hopitaux MANARAPENITRA et ils vont se faire faire soigner ailleurs une grande reconnaissance pour nos medecin aussi. je ne sais pas pour le ministre de la defense la raison de son evasan mais je crois que pour le gouverneur c’est pour une LIPOSUCCION car il est TROP GROS depuis qu’il fricote autour du pouvoir……..KKKKKKK

  13. A mon avis ils vont tous venir se faire vacciner …

  14. Au moins un ministre de la défense qui fait confiance à la médecine française et avec ca on ira faire la guerre pour défendre le pays de plus bradé des 4 étoiles

  15. Sans HONTE ni SCRUPULES,.., les « mpanara-penitra » ne veulent pas se faire soigner dans les hôpitaux qu’ils construisent pour le peuple… CQFD.. . .
    Tout à été fait pour que les gens restent des pauvres naïfs, utiles juste aux votes…
    Hélas…. .. 😷😢

  16. Mais pourquoi ils ne se soignent pas dans les hôpitaux locaux tellement MANARAPEUNITRCH ???? Et c’est encore le petit peuple « affamé » qui va payer leur facture de soins.
    C’est tellement pathétique !!!

  17. Voyage à l’extérieur ! C’est peut-être l’occasion de se faire vacciner. Mais aussi le risque d’attraper le virus ?

  18. Majunga n’est pas loin des Comores et des voyageurs de Nosy BE se retrouvent à Tana . Les variants sont là malgré les discours voir les mensonges du ministre de la santé . Les Malgaches sont privés du vaccin seul espoir contre la covid 19 et les dignitaires du régime ont le luxe de se soigner à l’extérieur . Autrement le CVO c’est pour le petit peuple mais au moindre souci de santé les dirigeants se cassent ailleurs ! C’est le changement tant scandé en 2009 …

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.