CEPE 2021 : Les sujets d’examen à la portée des candidats

Les responsables donnent des directives sur le remplissage des feuilles d’examen.

La majorité des candidats ont trouvé les sujets d’examen du CEPE faciles.  Aucune anomalie majeure n’a été enregistrée sur tout le territoire national selon le ministère de l’Education nationale et la correction a déjà débuté hier.

Sourire aux lèvres. C’est ce qui s’affichait sur le visage de la majorité  des  candidats au CEPE à la sortie des salles. Le stress et le suspens de l’avant-examen se sont vite dissipés car bon nombre d’entre eux ont trouvé les sujets d’examen abordables. Notamment en Sciences de la Vie et de la Terre (SVT) où ils ont été amenés à détailler la structure d’un œuf. Pour le Tantara sy fanabeazana ary fampivelarana ny maha-olona,  ils n’ont trouvé aucune difficulté à répondre à la question concernant le Portugais qui a découvert Madagascar en 1500. « Nous avions déjà traité les questions concernant la colonisation en classe. Idem pour la proclamation de la République de Madagascar le 14 octobre 1958 » , se réjouit Mirana Holiarivelo , une candidate au CEG Alasora.  Des questions concernant les noms du président de l’Assemblée nationale et du Sénat ont été également posées aux candidats. Comme à l’accoutumée, le problème a été la bête noire des candidats bien qu’ils aient déjà traité plusieurs types de sujets en classe.

Absence. Malgré le froid et le brouillard dans la matinée, la majorité des candidats n’ont pas manqué à l’appel. Des absences ont été certes enregistrées dans les centres mais elles n’étaient pas nombreuses comparées à l’année dernière. Pour le CEG Alasora 24 candidats sur les 874  inscrits ont manqué à l’appel,  a fait savoir le chef de centre Soloniaina Fiononana Radira. Pour l’EPP Ambodin’Isotry ,  24 absents ont été signalés  sur les 771 inscrits dans ce centre, contre 23 sur les 2036 inscrits au CEG Antanimena. La collecte du registre des absents se poursuit encore auprès du ministère de l’Education nationale (MEN) mais pour la Cisco Tana-ville,  699 absents ont été enregistrés sur les 30 316 inscrits soit un taux d’absentéisme de 2,31%. Des duplicatas ont été délivrés aux candidats qui ont perdu ou oublié leurs convocations.

Calme. Dans l’ensemble, les épreuves se sont déroulées dans le calme et aucune anomalie majeure n’a été soulevée,  selon le numéro Un de l’Education nationale, le Dr Michelle Sahondrarimalala lors de sa descente à l’EPP Ambodin’Isotry. Le respect des mesures sanitaires est aussi de rigueur, selon toujours la ministre, notamment la mise en place des dispositifs de lavage des mains avec du savon ainsi que la distanciation physique d’au moins un mètre dans les salles.  Cet examen s’est également déroulé sous haute surveillance. Selon le ministère de la Sécurité publique, 68 policiers ont été mobilisés pour sécuriser cet examen pour la circonscription Tana ville. Comme chaque année, certains parents ont été observés aux alentours des centres d’examen jusqu’à la fin des épreuves pour soutenir leurs enfants.

Correction. C’est durant la descente du  Dr Michelle Sahondrarimalala à l’EPP Ambodin’Isotry qu’elle a annoncé  dans la foulée que la correction avait déjà débuté. Elle n’a donné aucune date précise concernant la publication des résultats mais elle a toutefois indiqué qu’ils seront connus d’ici peu. A rappeler que 546 365 candidats se sont inscrits à cet examen. Ils sont répartis dans 17 747 salles sur tout le territoire national.

Narindra Rakotobe 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire