Conjoncture politique : Le régime Rajoelina menacé de l’intérieur

Quelques parlementaires IRD continuent de mettre la pression sur le Chef de l’Etat dans le cadre d’un éventuel remaniement gouvernemental en vue.

Les mercenaires reprennent du service. Des nouveaux Bob Denard, bras armés du néocolonialisme, sévissent actuellement, particulièrement au niveau du continent africain. Après l’assassinat du président tchadien survenu au mois d’avril dernier, et du président haïtien qui a perdu la vie le 7 juillet dernier, suite à une attaque commando qui a fait irruption dans sa résidence privée, plusieurs pays africains ont décidé de renforcer la sécurité de leur président. Bon nombre d’observateurs estiment que le président Andry Rajoelina pourrait aussi être dans le collimateur de ces soldats appartenant à une « armée secrète », vu le contenu de sa politique étrangère mettant en avant la souveraineté nationale, et engendrée par la réclamation de la restitution des Îles Eparses. Pour l’heure, l’on ignore si la résidence de la famille présidentielle à Ambatobe est équipée d’une batterie anti-aérienne, comme ce fut le cas à l’époque de la résidence privée de l’ancien président Didier Ratsiraka à Ambodiatafana. Quoiqu’il en soit, bon nombre d’observateurs estiment que le numéro Un d’Iavoloha devrait prendre toutes les mesures nécessaires pour renforcer sa sécurité. Reste à savoir si le Chef de l’Etat a choisi de ne pas faire le déplacement à Tsiroanomandidy dimanche dernier pour assister à la messe de consécration de Monseigneur Gabriel Randrianantenaina, nouvel Evêque de Tsiroanomandidy, à cause de cette menace. 

Pression. Mais au vu de la conjoncture politique, le régime Rajoelina est surtout menacé de l’intérieur. En choisissant d’apporter un changement radical à la pratique politique, le TGV se heurte à de nombreux cas de frustrations au sein même de son propre état-major politique. Pour ne citer que le cas de quelques parlementaires IRD qui continuent de mettre la pression sur le Chef de l’Etat dans le cadre d’un éventuel remaniement gouvernemental en vue (voir article par ailleurs). En tout cas, un vent de contestation se fait sentir à l’interne. Dans les coulisses, la grande fête organisée le 7 juillet dernier à Toliara, lors de l’accueil de Siteny Randrianasoloniaiko, nouvellement élu président de l’Union africaine de Judo, fait polémique. Qui a payé le déplacement en jet privé de tous ces invités de marque ? C’est la question qui se pose. Mais pour l’heure, cette question reste sans réponse. Faut-il rappeler qu’outre le ministre Tinoka Roberto, les parlementaires et chefs d’institution connus et reconnus comme étant des ultras pro-régime, le Professeur Raymond Ranjeva, l’ancien Premier ministre Monja Roindefo, plusieurs grandes figures de l’opposition dont Roland Ratsiraka, ainsi que des leaders du HVM tels que Riana Andriamandavy VII et Milavonjy Philobert ont également assisté à cette fête. Plus d’un soupçonnent un dessous politique derrière cet évènement à Toliara. Des observateurs affirment que des politiciens seraient en train de mettre en place une nouvelle force politique en vue de présenter un candidat unique lors de la Présidentielle de 2023. Siteny Randrianasoloniaiko serait donc la personnalité choisie pour être le candidat de l’unité nationale qui sera soutenu par des politiciens de tout bord. Reste à savoir si ce dernier fera le poids contre l’actuel président Andry Rajoelina qui sera jugé par la réalisation de ses 13 Velirano lors de l’échéance des urnes prévue se tenir en 2023. Ayant déjà été victime des « Mpamadika palitao » en 2014, Andry Rajoelina doit faire très attention au choix de ses collaborateurs.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. soutenir AR

    Oui, Madagascar paie un lourd tribut à l’instabilité politique ! Que proposent les opposants et détracteurs de l’actuel président ? Pour parcourir régulièrement les actualités malgaches, je n’ai pas le souvenir d’avoir lu, vu et retenu quelque projet alternatif susceptible – de répondre aux réalités du quotidien malgache ( pauvreté – manque d’infrastructures – pénurie d’eau et d’électricité – insécurité grandissante – niveau incroyablement bas et inadéquation de l’enseignement – kere dans le sud – chômage de masse, d’où l’insécurité et la violence..[ la liste est longue…]) ,
    – et de baliser un avenir raisonnable aux quelques bientôt 50 millions d’habitants de l’île .
    Alors oui, « un tiens » valant mieux que « deux, tu l’auras », les Malagasy ont tout à gagner et même davantage encore…à marcher avec Andry Rajoelina …jusqu’à la fin de son mandat.
    Les exemples de pays frères (Burundi – Centre Afrique – Mali – République du Congo – Rwanda…) sont la preuve que l’union fait la force de même que la désunion est source de ruine , dans les coeurs et les corps des ménages et des nations .

  2. Pourquoi deja penser a 1 apres Rajoelina! Ne serzit pas mieux de le soutenir dbrd ds toutes ses actions!

  3. La France compte beaucoup d’espions et barbouzes à Madagascar. A Paris, la France est connue pour donner le baiser de la mort, Kadhafi, et autres. Il ne faut pas oublier, que dans un discours officiel, le Président Français a déclaré vouloir recolonniser l’Afrique pour lutter contre les influences anglaises, russe et chinoise. Les commandos français sont entraînés pour éliminer les personnalités gênante

  4. Bof paranoïa style Bokassa et les tontons macoutes pour perdurer au pouvoir .

  5. pour rappel : Médiapart , 27 janv 2019, publie un article intitulé « Afrique:Les raisons de l’assassinat de 22 présidents africains.
    7 juillet 2021, Jean Fils-Aimé ( docteur, historien) décrypte les raisons et/ou crimes de lèse-majesté qui pourraient justifier l’élimination physique et violente du président haïtien.
    Message !!!
    En Centre Afrique, au Mali, au Burundi …à Cuba, au Vénézuela…, en Syrie.., les présidents se sont mis sous la protection militaire et diplomatique de La Russie. De manière claire et sans ambiguïté. Oui, le pas de deux du président AR pourrait lui en coûter, comme à Kadhafi .
    Et le schisme franco-malgache [Îles Eparses] est une raison suffisante pour…
    Parce que la cartographie des ressources et richesses des pays sous-développés , établie par les colons, appartient aux colons . Et c’est de bonne guerre…dans un monde fini.

  6. N’oubliez pas que Khadaffi était très ami avec Sarko. Tout le monde connait la suite. Rajoelina est très ami avec Sarko, qui connait la suite ? La liste n’est ps exhaustive.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.