Gouverneurs des régions : Vers le renvoi des mauvais élèves

Le maître d’Iavoloha a fixé une fourchette de notes pour les gouverneurs.

Pour certains gouvernorats, la réalité sur le terrain ne reflète pas les résultats escomptés.

 

« Ne perdez pas votre temps à répondre aux critiques. Laissez parler les opposants. Les critiques ne nous empêcheront pas d’avancer et à venir en aide à la population ». C’est ce qu’a déclaré samedi le président Andry Rajoelina. En effet, durant sa prise de parole lors de la cérémonie d’inauguration du site touristique Analamanga Park, le chef de l’Etat a appelé ses partisans, ainsi que les responsables étatiques, à se concentrer sur les actions de développement pour le bien de la population, et ignorer les attaques des réseaux sociaux. Andry Rajoelina a évoqué particulièrement le cas des gens de la Capitale qui, selon ses dires, perdent leur temps en critiques sur les réseaux sociaux. Et lui de noter au passage que les gens des autres régions ne font pas cela. « Quand je suis en déplacement dans les régions, les gens affichent clairement une reconnaissance envers les efforts que nous entreprenons pour développer le pays… Ce n’est pas étonnant si l’opposition fait cela. Son rôle c’est de critiquer », martèle-t-il. Le président de la République reconnaît toutefois que beaucoup reste à faire car bon nombre de Malgaches ne mangent pas à leur faim et nombreux sont ceux qui vivent dans la pauvreté. « C’est pour cela que nous ne ménageons pas nos efforts chaque jour pour mettre en œuvre les velirano et apporter le développement. Mais si on fait le bilan de nos actions, l’on peut affirmer que nous travaillons et nous avançons à grande vitesse pour venir en aide à la population », martèle le chef de l’Etat.

Bilan négatif. Les gouverneurs des régions sont aussi avertis. Le moment de l’évaluation arrive pour eux. À entendre le chef de l’Etat, le bilan est au-dessous de la moyenne pour certains d’entre eux. Il leur attribue un bilan négatif avec une note de 8/20. Le président Andry Rajoelina a toutefois annoncé que d’autres gouverneurs font très bien leur travail et obtiennent une note de 19/20. Parmi les gouverneurs bénéficiant la confiance du président Andry Rajoelina figure celui de la région SAVA qui aurait réussi à changer la réalité dans sa circonscription, en priorisant la construction de routes. En tout cas, à entendre le numéro Un d’Iavoloha, des sanctions vont tomber pour les gouverneurs défaillants. Les mauvais élèves risquent carrément le limogeage. Mais dans un premier temps, les gouverneurs qui échouent ne bénéficieront pas de budget additionnel. En revanche, pour ceux qui réussissent à l’évaluation, leur budget de fonctionnement sera revu à la hausse. En effet, actuellement, certains gouverneurs des régions font face à des contestations et des critiques. La réalité sur le terrain ne reflète pas forcément les résultats escomptés.

Subvention. En réponse à la demande d’aides financières du maire d’Ambalavao, le chef de l’Etat a annoncé qu’une réunion sera organisée incessamment, sous l’égide du Gouvernorat d’Analamanga, afin que les maires du district d’Atsimondrano puissent bénéficier du budget de 10 milliards d’ariary octroyé par l’Etat. « Avec cette initiative, votre subvention pourrait augmenter jusqu’à 400, 500 voire 1.000% », a-t-il annoncé. Tout en félicitant le maire de la commune d’Ambalavao qui a réussi à construire un nouveau bureau de la commune en utilisant ses fonds propres. Le président Andry Rajoelina a annoncé que l’État financera la construction de bureaux similaires pour les autres communes longeant la route nationale.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Belle initiative Monsieur le président

Poster un commentaire