Douanes : Le Sempidou maintient son projet de grève

Malgré l’annonce de grève de deux jours par le Sendikan’ny Mpiasan’ny Douane, l’administration douanière assure que tous les bureaux des douanes seront ouverts aujourd’hui. Pour sa part, la Préfecture de police d’Antananarivo n’autorise pas cette grève.

Herizo Andrianavalona, le président du Sendikan’ny Mpiasan’ny Douane (Sempidou) maintient son projet de grève prévu aujourd’hui et demain. Et ce malgré le fait que le préfet de police n’ait pas donné l’autorisation de manifester.

Grève contre une étude

Selon ce syndicaliste, « une autorisation du Préfet n’est pas requise dans la mesure où le mouvement ne prévoit pas une descente dans la rue ». Une grève contre une étude en somme car le Sempidou revendique notamment la suspension de l’étude sur les options de professionnalisation des administrations de mobilisation des recettes publiques. Cette étude qui motive ce projet de grève du Sempidou résulte en fait d’une assistance technique financée par la Banque Africaine de Développement dans le cadre du projet d’appui à la mobilisation des recettes. D’après nos informations, il n’y a pour le moment pas de décisions ou d’options adoptées dans le cadre de cette étude que le Sempidou demande pourtant de suspendre à travers ce projet de grève de deux jours. Ce syndicat évoque également comme motif de la grève, la solidarité envers les douaniers emprisonnés dans le cadre de l’accomplissement de leur travail.

Poursuite normale

On s’achemine en somme vers une grève non autorisée puisque la Préfecture de police d’Antananarivo n’a pas donné son aval à la tenue de la manifestation. Du côté du ministère de l’Economie et des Finances, le mot d’ordre est à la poursuite normale du service public. À cet effet, la ministre de l’Economie et des Finances, Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, a rencontré hier, les agents des douanes au cours d’une conférence en ligne. Une occasion notamment de s’entretenir sur les tenants et aboutissants de cette étude sur la professionnalisation des administrations de collecte des recettes publiques. Du côté de la Direction Générale des Douanes, l’on assure que tous les bureaux des douanes de Madagascar resteront ouverts et que les services seront assurés normalement. Une bonne nouvelle pour les usagers qui vont encore être servis, mais également et surtout pour les caisses de l’Etat qui ne seront pas pénalisées par une éventuelle suspension de travail.

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Misy maha marina an’io fitokonana io iany satria tena mahazo tsindry koa ireo matetika. Fa na izany aza, tena misy tsikombakomba koa ao. Maloto ny sehatra.
    Aleo handeha ny fanovana eh !

Poster un commentaire