Présidence de la République : Quatre directrices nouvellement nommées

Le président Andry Rajoelina décide de confier les postes stratégiques à la gente féminine.

Le président Andry Rajoelina renforce son staff. Un peu moins de trois ans après son accession au pouvoir, le TGV nomme quatre nouvelles directrices au sein de la Présidence de la République. Il s’agit de Bango Andriamasinoro, nommée Directrice en charge de la Coordination des Promesses présidentielles ; d’Anne Muriel Rahaingonjatovo, nommée Directrice en charge de la Coopération économique ; de Mercedes Ratsirahonana, nommée Directrice en charge des Événements de la République ; et de Marie Michelle Ratsivalaka, nommée Directrice en charge des Relations cultuelles et Communautaires. Le TGV décide de poursuivre sur sa lancée et de confier les postes stratégiques à la gente féminine. À deux ans de la fin de son mandat, le numéro Un d’Iavoloha renforce l’équipe qui assurera le suivi et l’évaluation de la réalisation des promesses présidentielles. Nul n’ignore en effet que lors des échéances électorales de 2023, l’actuel président sera jugé par les « velirano » réalisés. Bango Andriamasinoro viendra donc épauler Judith Benango. Cette dernière occupe déjà depuis plusieurs mois le poste de Coordonnateur des Promesses présidentielles au sein de la Présidence de la République. En ce moment, plusieurs projets sont en cours de réalisation au niveau des 119 districts. Pour ne citer que les EPP, lycées et CEG manarapenitra, les hôpitaux, les stades, les différentes routes nationales et les logements sociaux. La question serait aussi de savoir qu’en est-il de la collaboration de cette nouvelle direction avec la Direction Générale des Projets Présidentiels (DGPP) dirigée par Augustin Andriamananoro ? Qui va faire quoi au sein des départements responsables de la réalisation des promesses présidentielles qui concernent généralement les projets phares de ce premier quinquennat d’Andry Rajoelina ?

Reconnaissance. La présence d’Anne Muriel Rahaingonjatovo au sein du staff présidentiel sera certainement aussi un atout. Experte en communication et sortante de l’Ecole d’Etudes Politiques de Grenoble, elle a occupé le poste de Directrice de la Communication au sein du Groupe Filatex avant sa nomination à la Présidence. Un groupe leader dans le secteur des énergies renouvelables et de l’immobilier. Elle a suivi presque le même parcours qu’une autre nouvelle directrice, en la personne de Mercedes Ratsirahonana qui a également travaillé au sein du Groupe Filatex en tant que Directrice des Relations publiques avant sa nomination. Michelle Ratsivalaka, nommée à la tête de la Direction en charge des Relations cultuelles et Communautaires est donc désormais la doyenne au sein du staff du président. Âgée de 75 ans, et après avoir observé un long moment de silence politique, elle revient dans la gestion des affaires nationales. Michelle Ratsivalaka figure parmi les fidèles collaborateurs qui ont toujours été aux côtés du président Andry Rajoelina depuis son début dans la politique. Elle a même été adjointe au maire à l’époque où Andry Rajoelina était maire de la Commune urbaine d’Antananarivo. Cette nomination se présente comme une sorte de reconnaissance et de remerciement pour elle. Désormais donc, le staff du président Andry Rajoelina est composé en grande majorité de femmes. Les hommes occupant les postes de Directeur au niveau de la Présidence sont minoritaires. Depuis son élection, le chef de l’Etat a toujours favorisé la parité femme – homme dans la gestion des affaires publiques. Lors de la cérémonie de signature du projet Sahofika, ces directrices nouvellement nommées ont déjà été présentes parmi le staff de la Présidence.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire