Walking jazz : Place au « Men’s group » ce 21 novembre



Jacaranda
Sanda et Moka, deux des membres du « Men’s group ».
Sanda et Moka, deux des membres du « Men’s group ».

C’est le rendez-vous attendu par les amateurs de jazz qui y sont fidèles, tous les troisièmes jeudi de chaque mois. Ce 21 novembre, la scène walking jazz mettra en valeur les hommes, mais ce plateau masculin accueillera quand même une grande voix féminine pour compléter son registre très jazzy.

Les concerts de « Walking jazz » se suivent, mais prennent à chaque fois une forme différente. Le mois dernier, la gent féminine était en vedette avec la chanteuse Toky accompagnée de ses camarades du Mbelo quartet et la créatrice de mode Tafitia présentant ses modèles à l’hôtel du Louvres, cette fois, c’est une formation bien   masculine que l’on découvrira à la séance de jeudi prochain au restaurant Le Carré d’Antsahavola. C’est « Men’s group »,qui nous fera découvrir son univers artistique. Le groupe a ceci de particulier qu’il est composé de musiciens et de photographes. Qu’on en juge : il y aura le guitariste Sanda, le bassiste Mika, le pianiste Hery et le batteur Tsiaro. Le quartet bénéficiera de l’apport de Navale, la chanteuse d’Anaa quatuor au cours d’un set très spécial.  Les photographes Rija Solo et Bilal apporteront leur inspiration artistique avec leurs œuvres. Précisons que ces derniers pratiquent ce qu’on appelle « street photo », une forme de photographie urbaine, instantanée, improvisée, réaliste et humaniste à la fois. Le premier est photo journaliste et a cofondé l’agence Riva press qui a collaboré avec  plusieurs grandes publications étrangères. Le second a commencé la photo alors qu’il était correspondant de presse à Los Angeles. Il a aussi voyagé au Mexique et en Inde.

Patrice RABE

Share This Post