Portrait : Melissa, sportive accomplie



Jacaranda

Sportive, fille de sportive et sœur de sportifs… Melissa ne vit que pour cela. D’ailleurs, ses amies disent qu’elle est malade si elle ne fait pas de sport. « C’est vrai, nous a-t-elle dit. J’en ai besoin ». Melissa Rambony, volleyeuse de Stef’Auto adore le sport. Volleyeuse accomplie, elle a toujours porté haut les couleurs de Madagascar dans les rencontres internationales. A la récente coupe de clubs champions de l’Océan en volley-ball, elle a raflé les titres de meilleure attaquante, meilleure contreuse et meilleure joueuse.

La fille de la célèbre basketteuse Bao Monique est aussi célèbre en sport que sa maman de basketteuse pour ne pas dire qu’elle est en train de dépasser la mère « C’est peut-être un don de la famille ? Mais il faut dire aussi qu’on doit s’entraîner pour avoir des résultats ». Elles se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Sa maman l’encourage en tout. D’ailleurs c’est son plus. Bao Monique en tant qu’internationale de basket-ball a plus d’une corde à son arc et sait conseiller sa fille. Melissa, 22 ans, 62 kg et 173 cm possède une allure et un teint à faire pâlir un mannequin. Elle suit des études de gestion en 1re année à l’université de Toamasina. Elle fait partie d’une fratrie de 4 enfants : sa grande sœur de 31 ans joue au basket à la Renaissance Toamasina, son frère de 24 ans est coéquipier de SBT Antsirabe. Melissa, elle joue pour le STEF’AUTO au volley et pour le JCSA Ambohimanarina pour le basket. Elle excelle dans les deux. Mais elle a encore un petit penchant pour le volley « j’ai des meilleurs résultats en volley. Le basket-ball me permet d’avoir de l’endurance. Les deux disciplines sont complémentaires». Mais elle est consciente que le sport ne constitue pas tout. Comme toute jeune fille, elle adore sortir avec ses amies, la musique, danser. Mais n’oublie jamais de s’entraîner six fois par semaine et de jouer en match contre les garçons tous les dimanches.

Anny Andrianaivonirina

Share This Post