Silography : Authentique et sans complexe !

Silo, authentique et sans complexe.
Silo, authentique et sans complexe.

A travers son dernier album, Silo dévoile une autre facette de sa musique et de sa personnalité. Celle d’un Silo ouvert à tous les genres musicaux et d’un artiste plus rock et plus pop.

Inaccessible ! C’est l’image que la plupart des mélomanes avaient de lui. Un jugement que Silo a rectifié en laissant tomber le masque et en montrant son vrai visage : celui de la rockstar et d’un artiste ouvert et sans complexe. Depuis le début de l’année, le chanteur et multi-instrumentiste a donc commencé à mener sa campagne. C’est à Tanà que débute l’aventure. S’enchaînent ensuite les tournées à Antsirabe, Fianarantsoa, Diégo, Nosy-Be… Aujourd’hui, avec son équipe, l’artiste revient à Tana. Et cette fois, ce n’est plus pour convaincre ses inconditionnels de son « cool attitude » mais pour partager avec eux ses tubes nouvellement arrangés et revisités de manière plus rock et plus pop et présenter son album. Fruit de plusieurs années de travail et de collaboration.

De Rado Andriamanisa à Njakatiana. Le grand frère de Naty kaly ? Oui, c’est un musicien qui évolue, presque dans le même milieu que celui dans lequel il s’est fait connaître. Arison Vonjy ? Il a été le directeur artistique de ce chanteur depuis des années. La participation de l’un et de l’autre à son album sonne donc comme une évidence. Celle de Charles Kely, Régis Gizavo, Tiana Rainitelo, Mamy Razanamparany, Seheno, Mbolatiana, Jaky, Davis Franklin, Mafonja, Bim, Tony Rabeson ou encore Edouard Prabhu n’ont également rien de très particulier. Oui, ce sont de grandes figures de la musique malgache mais ils ont toujours fait partie de son monde. Mais quand on découvre sa collaboration avec Njakatiana, on est bluffé, complètement.  Prévu sortir il y a déjà quelques mois, l’opus n’a pas pourtant pas encore été mis en vente. « Il le sera à partir du 13 décembre », confirme Silo. Le vendredi 13 décembre, l’auteur de « Rimorimo », va en effet donner un grand concert au Ccesca. Entouré de Rolf à la basse et de Cédrick, à la batterie, il va sans aucun doute mettre le feu. « Il est certes vrai que l’album sera mis en vente le jour du concert et quelques-uns de mes collaborateurs seront là, en tant que guest. Cet évènement n’est pourtant pas destiné à la promotion de Silography. C’est un concert comme un autre où nous revisiterons tous ces titres déjà connus ». L’album sera d’autant plus vendu en édition limitée. Venir plus tôt est donc conseillé !

Mahetsaka

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication