Musique contemporaine : Le vazo miteny à la sauce Rybota

Bien étudiée, sans être barbante pour autant ! La musique de l’auteur de « Mana’zika » l’est. Malgré une singularité plus qu’évidente, le courant a toujours du mal à passer. Mais ce n’est pas pour décourager l’artiste. Oui, il fait partie de ces artistes de dernière génération qui peine à se trouver une place dans le monde musical. Du moins, jusqu’ici. En effet, ce sont les artistes qui évoluent dans le genre mafana qui ont la côte. Tandis que les autres montent difficilement les marches, eux se retrouvent sur le podium à la vitesse du coureur jamaïcain Ussain Bolt. Les autres par contre se disputent la dernière place. Rybota est cependant sûr d’une chose : il ne veut pas tomber dans le piège de la musique commerciale. Son but ? Faire perdurer son art dans le temps. Le chanteur évolue donc lentement mais sûrement. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il a choisi de s’entourer de très bons musiciens. On retrouve notamment Miora Rabarisoa à la batterie, Dovs au clavier et Joël Rabesolo à la guitare. Pour le live qu’il donnera ce soir au Pub Ambatonakanga, le jeune homme sera entouré de cette même équipe. Un rendez-vous qui promet puisque le répertoire ne sera pas seulement composé des titres de Rybota mais également des grands succès de ces chanteurs qu’il affectionne particulièrement. « Nous revisiterons les tubes de Jeneraly ou encore de Bekoto. Mais pas de la manière dont ils les chantent mais à notre manière. Oui, nous avons choisi le vazo miteny. Notre musique n’a pourtant rien à avoir avec celle de Princio ou encore de Samoela. Ma musique a une couleur beaucoup plus personnelle. En fait, j’ai surtout été influencé par Silo et Ricky. Je suis également un inconditionnel de musique africaine. Donc, on ressent beaucoup cette influence africaine dans ce que je fais », précise-t-il. Ce soir, attendez-vous donc à être surpris par Rybota… au Pub à partir de 21h.

Mahetsaka

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication