50 ans de musique : Fanja Andriamanantena… au Sunset Sunside !



Jacaranda
Fanja Andriamanantena va clore sa tournée française par un grand concert au Sunset Sunside.
Fanja Andriamanantena va clore sa tournée française par un grand concert au Sunset Sunside.

Elle a commencé sa tournée française au mois de décembre. Pour son cinquième et dernier concert, cette grande dame du jazz va se produire dans l’une des plus prestigieuses salles de jazz. Evènement qui entre dans le cadre de la célébration de son demi-siècle de musique.

Elle n’a pas encore fini de faire parler d’elle ! Après 50 ans dans le paysage musical, Fanja Andriamanantena est encore loin de tirer sa révérence. Cette année, celle que tout le monde appelle « Maman » célèbre son demi-siècle de scène. Elle célèbre déjà l’évènement avec ses fans en France. Depuis le mois de décembre, l’auteur de « Isika no miaraka, mozika tsotra izao » a multiplié les concerts : en Aix-en-Provence, Brétignysur-Orge, Paris… Et Elle va continuer dans ce sens. Le 10 janvier prochain, cette grande Dame du jazz va se produire au Sunset Sunside jazz club de Paris : l’une des plus prestigieuses salles destinées à ce genre musical. « C’est une grande première pour moi. En fait, les plus grands noms du jazz d’ici se produisent tous ici ». Autrement dit, elle a le  trac mais c’est un bon signe. « Heureusement, le groupe est déjà très homogène, donc je suis prête ». Pour l’occasion, Fanja sera accompagnée d’Enzo D’aversa au clavier, Rado Rakotorahalahy à la batterie, Bi Randriamasimanana à la guitare et Parany Ramaromisa à la basse. Pour les inconditionnels à Madagascar ? Elle prévoit diverses manifestations mais il faudrait patienter jusqu’au mois d’avril. D’ailleurs, cette attente n’est rien par rapport à ses 20 longues années d’absence.

Absence voulue. Durant 50 ans, dans la joie comme dans la peine, la musique de Fanja a toujours accompagné les mélomanes. Mais elle, par contre, n’a pas toujours été là. « Je suis montée sur scène pour la première fois en 1963. Ce fut dans le cadre d’une chronique musicale avec les frères Andriamanantena, Célestin et Georges. Une année plus tard, je faisais carrière solo. Mais il fut un temps où je devais choisir entre la musique et mon travail. De plus, à l’époque, une femme qui faisait carrière solo était un peu mal vue. J’ai donc choisi ma carrière. Et durant près d’une vingtaine d’années, j’étais absente de la scène ». Raison qui explique le peu d’albums à son actif, un record ! En effet, Fanja ne compte à son actif que trois albums. « En fait, j’aime plus composer et écrire pour les autres que pour moi. De plus, il faut beaucoup de temps pour un album ». Etant également une grande perfectionniste, la chanteuse ne laisse jamais rien au hasard. Ce qui explique pourquoi cet album attendu en décembre a pris beaucoup plus de temps que prévu. Il faudrait donc prendre son mal en patience.

Mahetsaka

Share This Post