AngAroA : Ça va envoyer du lourd !



Jacaranda

Dix ans que le groupe évolue sur la scène underground. Dix ans qu’ils vont marquer par la sortie d’un premier album. En attendant, ils vont retrouver leurs inconditionnels pour un live.

 

Power metal, black metal, death metal, et même du punk rock… ils ont touché à tout, histoire de trouver ce qui sera plus tard, leur signature. Tant que ça secoue et n’endort pas le public ! Mais il ne faut pas penser non plus que le groupe joue dans la facilité ou à tort et à travers.

Copie-de-angaroaL’aventure ? Elle débute en 2002, à l’initiative de deux amis d’enfance, Jimi et Tsanta. Soutenu par le père de ce dernier, ils décident de se lancer dans le monde professionnel. Pour un groupe de rock, il faut cependant que ça groove, que ça tape fort. Et avec seulement deux personnes, ce n’était pas faisable. En 2004, Tomi, Orad Manalina et Eric rejoignent l’équipe. Ce n’est que deux ans plus tard qu’une occasion se présente à Eric et ses amis, pour montrer de quel bois ils se chauffent. En 2006, ils partagent la scène avec deux autres groupes : The Mushrooms fever et Good for nothing. Un évènement qui leur sort du statut d’anonyme. Le groupe ne connaît pas pour autant la gloire. Elle est connue mais seulement sur la scène underground. Une situation à laquelle les membres vont remédier. Pour ses dix ans de scène, AngAroA prévoit en effet de franchir un plus grand pas et conquérir un autre public. Cette année, Jimi et ses compagnons de scène prévoient de sortir leur premier album. En attendant la sortie de cet opus, la formation donne rendez-vous à ses inconditionnels et à tous les amoureux du rock… au Pub Ambatonakanga le 25 janvier. L’occasion pour le quintette de donner un aperçu de son album. Bercés par AC/DC et Metallica dans leur adolescence, Jimi, Tsanta, Tomi, Orad et Eric vont consacrer une partie du live pour rendre hommage à leurs idoles. Outre leurs propres compositions, les titres phares des artistes mentionnés et ceux d’un grand nom du rock malgache : Doc Holiday, vont également composer le répertoire. Avis aux amateurs !

Mahetsaka

Share This Post