Arts de la scène : Plus si affinités avec Harivola et Cie



Jacaranda
 Judith Manantenasoa, Julie Iarisoa avec Harivola Rakotondrasoa.
Judith Manantenasoa, Julie Iarisoa avec Harivola Rakotondrasoa.

A l’IFM, les évènements se suivent mais ne se ressemblent jamais. Ce vendredi, Harivola Rakotondrasoa, jeune chorégraphe déjà connu dans le milieu artistique sera à l’affiche. Il sera néanmoins entouré de quelques uns de ses amis.

« Carte blanche à Harivola Rakotondrasoa » ! C’est ainsi que s’intitule l’évènement qui va se tenir à l’IFM ce vendredi. Evènement mis en scène par le chorégraphe mais qui verra cependant la participation de danseurs comme Faly, Patsy et Marco ou encore des figures déjà connues dans le milieu artistique comme Judith Manantenasoa et Julie Iarisoa. Pour que tout soit parfait, il fallait des artistes évoluant dans le milieu musical. Rolf et Imiangaly complètent ainsi l’équipe. Entre intrigue et émotion, l’histoire mettra en scène une bande d’inconnus, d’amis et de connaissances qui se retrouvent un soir de vendredi comme à leur habitude au Makoumba, le dernier lieu de rendez-vous à Tananarive. « Ensemble, ils dérivent doucement vers la nuit, à la lueur des néons. Les rôles sont distribués. Ils sont soumis à la loi de l’offre et de la demande. Des face-à-face pour négocier de nouvelles amitiés. Plus si affinités. Des tranches de vie à la recherche d’une suite possible. Le temps de cette nuit ou à jamais. Des corps se donnent le change. Des moments de répit pour des âmes en manque de poésie. Des questions sans réponses et des réponses sans questions. Mais au Makoumba, ils le savent, tout peut aussi basculer ». Harivola Rakotondrasoa, soulignons-le, n’en est  pas à sa première expérience. Il débute la danse il y a onze ans. En 2004, il intègre l’école de danse Rary. Depuis, il n’a cessé de participer à des festivals comme Itrôtra ou encore Mitsaka. En 2011, il rejoint le chorégraphe et danseur Junior Zafialison dans le projet Dihy, un programme de diffusion et de formation de danseurs. Depuis 2012, il est formateur en arts du cirque à l’Ecole de cirque Chapitô Metisy. Aujourd’hui, il trace son chemin, toujours dans le but de promouvoir la danse.

Mahetsaka

Share This Post