Printemps des poètes : Une 16e édition où se rencontrent les formes et se croisent les genres !

Jacaranda
Carte blanche a été donnée à Henri Serge Rodin pour cette 16e édition du printemps des poètes.
Carte blanche a été donnée à Henri Serge Rodin pour cette 16e édition du printemps des poètes.

L’évènement prend cette année des allures de fête. De nombreux artistes, issus de différents horizons musicaux y participent cette année, le thème étant « La poésie, au cœur des arts ».

Les rapports entre la poésie et les autres arts ? Beaucoup plus qu’on ne se l’imagine. La poésie se trouve partout : dans la littérature, la musique, la danse… et selon Baudelaire, peut-être dans les nuages qui passent. Autrement dit, au cœur des arts, de tous les arts. Le thème choisi pour la 16e édition des Printemps des Poètes relate justement de ce lien indéfectible qui associe les poètes à leurs « alliés substantiels ». Plasticiens, musiciens, photographes… à travers « Régurgitations et réflexions » mettront en avant ce thème : « La poésie, au cœur des arts ».

Outre Serge Henri Rodin qui sera en quelque sorte le chef d’orchestre, de nombreux artistes issus de différents horizons artistiques vont également donner vie à la manifestation qui se tiendra à l’IFM ce matin. Étudiants en Médiation Culturelle mais également des artistes pluridisciplinaires tels que Andrian Ndzak, Manran, Robot romance Lazawell  Andriamiariseta, Le Rév’errant, Lezava Na Hassi, Garcia et Ihaja, Haga Tiana (Mamy Rajoelisolo), Ramihajamahefa, et Roy Rakoto participeront à la réalisation de ce spectacle vivant d’une heure et demie qui se veut être une invitation à la rencontre des formes et au croisement des genres car réunissant dans un même spectacle art scénique, art du langage, musique et chanson, chorégraphie, déambulation, art visuel, son et lumière….  « Il s’inscrit dans la continuité des précédents spectacles imaginés par Henri Serge Rodin.  Ce spectacle illustré par un récit iconique de 130 photographies est une tentative de réponses aux interrogations actuelles en art à Madagascar et veut questionner sur la société de l’information et les enjeux de la modernité ».
Mahetsaka

 

Blueline Air Fiber

Share This Post