Portrait : Les fils Rakotoarimiandry sur le chemin de leur père

Les deux frères (1er et 3e à partir de la gauche) courent souvent ensemble. Ici, ils sont 3es au relais lors des championnats de France cadets.
Les deux frères (1er et 3e à partir de la gauche) courent souvent ensemble. Ici, ils sont 3es au relais lors des championnats de France cadets.

Avotra Rakotoarimiandry, 1m73, 63 kg, tout nouveau vice-champion de France en 200 m en 21’94, médaillé de bronze en 60 m 6’’94 et Nomena Rakotoarimiandry 1m73, 68 kg, vice-champion de France en 400 m en 50’92 seront notre double portrait de ce jour. Avotra aura bientôt 18 ans le 11 septembre prochain. Et Nomena 16 ans le 20 décembre. Ils sont issus d’une fratrie de 3 frères et d’une sœur. Leur papa n’est autre que le champion de Madagascar et champion de France 2001 de 400 m haies Yvon Rakotoarimiandry. Comme si c’était dans les gènes, la maman aussi Holy Andriamandroso a tâté du 400 m et du 800 m avant d’être enceinte de Avotra. Ils ont commencé l’athlétisme vers l’âge de 15-16 ans mais avant c’était toujours le foot ou le foot américain. Un an après, ils sont déjà devenus champions de France de leurs catégories. Yvon a été contacté par les coaches comme quoi ses fils peuvent bien courir car ils sont rapides et athlétiques lors des sports scolaires « J’ai amorcé le morceau et ils ont continué tous seuls » nous a dit Yvon Rakotoarimiandry. Tous les deux courent pour le stade Sottevillais. Depuis, Avotra s’est illustré et a déjà été champion de France de 400 m en 2012. Tous les deux ont eu le titre de 4 x 100 m chez les cadets, Nomena ayant été surclassé. Au 400m haies, Avotra est tombé lors des championnats de France de 2013 et s’est classé 2e. Nomena aussi s’est spécialisé en 400 m haies et les 400 m et 200 m ne sont que passagers. Ils ont été sélectionnés en sports études en athlétisme « j’ai dit non car je préfère suivre de près leur évolution et les avoir à la maison. Le plus grand a déjà fait du basket en sports études dans l’équipe de Normandie et je n’ai pas aimé le fait qu’on lui a fait faire de la musculation à 14 ans ». Entraînés par Arnaud Duel, les deux frères foulent le tartan trois fois par semaine « ils peuvent encore aller loin s’ils mettent plus de temps à s’entraîner. Ici ?, ce n’est pas comme chez nous à Madagascar, après les courses, ils peuvent rester dans les stades jusqu’à 22heures. Cela reste allumé » Pour cette année, Avotra vise d’être en finale des championnats du monde juniors aux Etats Unis après avoir été n°1 en France et 12e junior mondial. Nomena vise d’aller aux jeux olympiques des Jeunes en Chine chez les cadets. Ils sont en contact avec la fédération malgache car ce sont toujours des Malgaches « on nous a proposé la nationalité mais il faut que nous voyions exactement ce qu’on gagne avec ». Mais de toutes les façons, ce sont bel et bien des Malgaches de sang et de cœur qui ont presque dépassé leur père en performance.

Anny Andrianaivonirina

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication