Portrait – Andry Zo Rakotomalala : Musicien, entomologue et animateur T.V

Dans la brousse lors de son projet de recherches
Dans la brousse lors de son projet de recherches

Un physique à la Harry Potter avec sa taille, son teint, ses cheveux et surtout ses lunettes ; une verve intarissable ; un humour qui ne laisse pas indifférent et surtout des neurones en ébullition en permanence. Voilà le portrait typique de Andry Zo Rakotomalala si on le définit en une seule phrase. Mais quand on côtoie ce jeune homme de 23 ans, on comprend ses motivations et sa hargne de vivre. Issu d’une fratrie de trois jeunes garçons, Andry, Rija et Rado il en est l’aîné, celui qui doit assurer et est très responsable. Et il a assuré. Bac en poche à 17 ans, Andry Zo Rakotomalala a suivi des études de Sciences naturelles  à Ankatso. Il en est à son année de présentation de mémoire de Diplôme d’Etudes Approfondies en ce moment « c’est pour bientôt ». Pour devenir entomologue. « J’aime la nature, j’aime les animaux et j’ai toujours voulu comprendre comment ils fonctionnent ». C’est d’ailleurs vrai car si vous discutez de coca cola par exemple avec lui, il pourra vous faire un exposé de bienfaits et des méfaits de ce produit en 2 minutes chrono. Toujours sur le qui-vive avec son hypersensibilité, il veut vraiment agir pour la faune et la flore à Madagascar. Il est le président de Joro, une association de jeunes chercheurs scientifiques qui travaille pour la protection de l’environnement. Mais il est aussi le président d’AJAC Association des Jeunes Animateurs culturels. Mettant l’action avec la conception, il est maintenant l’animateur de l’émission Voahary sur Kolo TV. « Il y a une super équipe qui travaille sur le projet. J’assume les recherches de sujets et parfois je présente avec Tsiky ». Mais souvent, il est seul sur plateau pour cette émission sur l’environnement tous les dimanche à 18h45. « Le sujet actuellement est travaillé avec le parc botanique et zoologique de Tsimbazaza. Nous parlons de faune et de flore pour que les Malgaches les comprennent, les aiment et en prennent soin. Pas trop de noms scientifiques mais les vraies valeurs de ces créatures mêmes ». Le scientifique ne s’est pas arrêté là à 23 ans. Son autre passion aussi le travaille. C’est la musique. Il joue de la guitare et il est le lead vocal et auteur compositeur de Layprinty Mozika. « Nofinofy kely » et « Hafatra » sont maintenant sur les ondes. Ils sont 6 dans le groupe. Un look semi-classe, du rock fusion comme style de musique, il est aussi très famille. Et la perte récente de sa grand-mère maternelle l’a vraiment touché. Fonceur, notre chercheur ne se laisse pas souvent surprendre. Sauf peut-être lors de la course de la solidarité féminine où avec son équipe Ny Tanàna, il a couru le plus court trajet de 350m « C’était une surprise. J’aime le sport mais là, c’était dur. Je ne me suis pas du tout préparé. Ce fut dur mais ce fut aussi de très bons moments de solidarité ». Il vise d’avoir sa propre société afin de faire développer Madagascar. Et au rythme où il travaille, ce ne sera pas pour longtemps.

Recueillis par Anny Andrianaivonirina

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication