Musique tropicale : Fyah, une artiste aux multiples talents



Jacaranda

Les amateurs de ce genre musical l’ont découverte, il y a quelques années lors de la sortie de son grand succès « koushi-kousha ». Le clip tourné sur une belle plage a permis de découvrir une jeune femme épanouie et ayant le rythme dans la peau. Fyah, après cette entrée remarquée dans le paysage musical, a assis cette célébrité naissante en multipliant les apparitions publiques et en lui proposant des prestations de belle facture. Les morceaux ont été distillés à bon escient et aujourd’hui, elle passe à une nouvelle étape de sa carrière, en se préparant à sortir  son premier album.

Le parcours de Fyah est rectiligne. Elle avait commencé à faire du rap en 1999 avant d’intégrer une chorale où elle s’est fondue dans un moule plutôt classique. Dans ce milieu, elle a appris les bases du chant. En 2004, elle a sauté le pas et s’est lancée dans la musique tropicale. Elle y a évolué pas à pas, essayant d’imposer son cachet artistique. Ses admirateurs se sont multipliés. Dans le même temps, elle a élargi son horizon professionnel puisque avec l’aide d’un ami artiste installé à l’étranger, elle a mis en place un grand studio d’enregistrement aux 67ha. C’est là qu’elle a enregistré les morceaux de son premier album qui sortira le 20 avril lors d’une manifestation qu’elle organisera à Mahajanga, l’élection de Miss Ronde. Elle va y montrer une autre facette de son talent, celle de styliste. Fyah a décidé de franchir un nouveau pas. Elle veut montrer qu’elle est une artiste aux multiples talents.

Patrice RABEFYA1

Share This Post