Randrantelo, Melky, Rajao mianakavy : Concert gâché par un problème de sonorisation

Randrantelo a su faire preuve de professionnalisme malgré les problèmes de sonorisation.
Randrantelo a su faire preuve de professionnalisme malgré les problèmes de sonorisation.

Le concert qui s’est tenu à Antsahamanitra hier a laissé le public perplexe. Les artistes ont donné le meilleur d’eux-mêmes mais les problèmes de sonorisation ont gâché ce qui aurait dû être un grand moment de partage.

Bémol dans l’organisation ! Si les artistes ont assuré hier, la défaillance de la sonorisation, a quelque peu gâché le spectacle, rendant parfois le public agressif et inhospitalier. Heureusement, les artistes ont su faire preuve de professionnalisme. Accompagnées par les plus grands guitaristes connus dans le monde du folksong, Fara Kely, Fara Gloum et Lilie ont ainsi donné le meilleur d’elles-mêmes. Malgré des problèmes de micro et des effets Larsen tout au long de leur prestation, les trois jeunes femmes ont gardé la tête haute et interprété de manière magistrale tous ces titres avec lesquels elles ont conquis le public. Une offensive qui n’a pourtant pas séduit les spectateurs, restés passifs jusqu’au moment où elles ont sorti leur arme secrète : « Mpivaro-damba sa mpivaro-kena ». Une chanson qui a entraîné le public et l’a mis dans l’ambiance. Une euphorie qui sera vite gâchée par la venue d’un guest hors contexte. Inside, ce groupe de pop rock, subira alors le mécontentement de la foule et fut hué. Le meilleur reste encore heureusement à venir. Les Playboys viennent donc à la rescousse.
Pantalons « patte d’éléphant » de couleurs très vives, chemises fleuries et coiffures des années 60, les playboys investissent la scène et enchaînent avec des sketches aussi drôles les unes que les autres. L’ambiance est d’autant plus détendue quand Tsarafara se met à jouer de sa guitare et se glisse dans la peau d’un chanteur. Une représentation très appréciée et qui a remis le public d’aplomb. Les problèmes techniques ont cependant persisté tout au long du spectacle mais les artistes ont su faire preuve de professionnalisme… heureusement.
Mahetsaka

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication