Variété : Feon’Ala retrouve son éclat

Feon’Ala a mis le feu au Piment Café. (Photo : Kelly)
Feon’Ala a mis le feu au Piment Café. (Photo : Kelly)

Mention spéciale pour Fanja et sa complice de scène. Sexy, sans être vulgaires pour autant, les nouvelles Feon’Ala ont assuré au Piment Café. Vendredi dernier, elles ont redonné vie aux grands succès de cette formation féminine créée par Charles Morin Pôty dans les années 80. Mariant douceur et technicité, audace et féminité, la troisième génération de chanteuse de cette formation féminine a magistralement interprété les « Modia modia », « Zovy mahery », « Manantena zaho »… La première génération elle-même n’aurait pas fait mieux. Evoluant dans de mondes musicaux divers et collaborant avec de nombreux artistes venus de différents horizons, Fanja a parfaitement su donner la petite touche qu’il fallait à ces titres qui avaient autrefois été sur toutes les lèvres. Avec sa belle et puissante voix, la jeune femme a montré qu’elle n’était aucunement une novice dans le monde musical. A ce rythme-là, Feon’Ala pourrait à nouveau reconquérir les mélomanes.
Mahetsaka

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication