Ooga Chaka : Place au groove !

Ooga Chaka.
Ooga Chaka.

Ils sont à Madagascar pour initier les enfants défavorisés à la musique. Mais au-delà de leurs casquettes d’animateurs sociaux, ce sont avant tout des artistes qui ont le groove dans la peau. Le 13 juin, ils vont montrer de quoi ils sont capables.

Après les ateliers, la fête ! Pour clôturer son séjour à Madagascar, La fanfare Ooga Chaka va participer à l’un des évènements les plus marquants du jazz : le jazz@totohabato. Le 13 juin prochain, il investira également le Pub Ambatonakanga. Un moment qui s’annonce très haut en couleur. La formation, composée de dix musiciens, évolue en effet dans un monde très éclectique où se relayent jazz, funk et afrobeat. Cette fois-ci, le groupe ne jouera donc pas seulement un ou deux titres mais pourra s’étaler et montrer qu’ils maîtrisent non seulement l’humanitaire mais également et surtout la musique. Composée de dix jeunes, la fanfare Ooga Chaka développe un projet de solidarité internationale. « Chacun d’entre nous s’est senti concerné par l’éducation et la pauvreté dans des pays en voie de développement. C’est la raison pour laquelle nous avons investi trois pays en voie de développement, pour deux mois et demi chacun, auprès d’ONG locales. Notre principal objectif ? Contribuer à l’éducation et au développement des jeunes grâce à un outil éducatif créatif et récréatif : la musique ». La fanfare Ooga Chaka a été à Antsirabe depuis le 15 avril. Pendant neuf longues semaines, ils ont offert de leur temps et de leur bonne humeur aux enfants et donné un coup de pouce aux animateurs en donnant des ateliers musicaux, construction d’instruments de musique et préparation d’un spectacle avec les enfants. Le 13 mai, ils laisseront de côté leur casquette de travailleurs sociaux et feront parler le guitariste, le saxophoniste et l’accordéoniste en eux. Avis aux amateurs !
Mahetsaka

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication