Donia 2014 : C’est parti pour une semaine de « Tsinjaka »

La liesse populaire lors du carnaval d’ouverture.
La liesse populaire lors du carnaval d’ouverture.

Coup d’envoi de la 21e édition du plus grand festival de la Grande Île hier dans l’île aux parfums. Rien n’a dérogé à la règle puisque l’euphorie a été au rendez-vous. Le grand carnaval qui a signé l’ouverture officielle de « Donia », littéralement la belle vie, a été une véritable liesse populaire. Le tout Nosy-Be a donné le meilleur pour faire honneur à l’événement. Prouvant encore une fois qu’outre l’événement proprement dit, Donia est une sorte d’identité culturelle pour les habitants de l’île aux parfums. Outre les artistes nationaux, ceux des îles sœurs, notamment des groupes venus de l’île Rodrigues, de Mayotte, du Gabon et des Comores animeront le stade d’Ambodivoanio. Mariette Rasoaseheno, la nouvelle présidente du comité d’organisation du festival donia (Cofestin) n’a pas manqué de saluer les efforts de ses collègues et des partenaires pour la tenue de l’événement durant ces 21 grandes années. « 21 ans est l’âge de la jeunesse pour une personne. Mais pour un festival, c’est déjà une marque de maturité. Il est rare, partout dans le monde, qu’un festival survive aussi longtemps. Je me permets ici de tirer mon chapeau à tous les acteurs de Donia », a-t-elle précisé durant son allocution. Sisca de son vrai nom Razafy Francisca, une star en devenir du salegy avec une touche reggae, clôturera le festival dimanche prochain. Son intervention est très attendue par le public local tant ses tubes sont maintenant sur toutes les lèvres.

Didi R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication