Heavy metal : Nocturnal en concert ce vendredi à Océan 501

Ce sera une grande première pour le groupe Nocturnal.
Ce sera une grande première pour le groupe Nocturnal.

C’est un genre musical que les Tamataviens n’ont pas l’habitude de voir. Pour ceux qui ont envie de vibrer aux sons très rock de ce groupe, il n’y a pas à hésiter.

L’espace du restaurant Océan 501 sise à Salazamay Tamatave accueillera ce vendredi 20 juin le groupe Nocturnal. Le « heavy metal » sera roi ce soir là. « Nous avons trouvé nos racines et nos inspirations au grand port. Les six membres du groupe ont tout de suite ressenti une certaine complicité musicale dans le heavy et ont composé des morceaux tournant autour de la vie quotidienne des Malgaches », a affirmé Tahina le lead guitare du groupe . Ce dernier n’est pas un nouveau venu dans le monde du cabaret. Avec Angesca (lead vocal), David (lead guitare II et breaking vocal), Eric (realf guitare), Damasy (bass guitare – breaking vocal) et Alain (drums) vont reprendre des classiques du rock et aussi du hard rock pour l’occasion. Des adaptations des chansons hard internationales et malgaches sont aussi attendues durant le cabaret. C’est dire que des chansons incontournables et indémodables seront au programme lors de cette soirée unique. D’ailleurs, ils se sont inspirés entre autres d’Iron Maiden, Eric Clapton, Led Zepplin, Gun’s roses et ACDC. On s’attend à voir le public reprendre en chœur les grands tubes de ces monstres sacrés du rock. En outre, les compositions du groupe seront aussi de la partie. Les succès comme « Fanja », « taloha » et « rahoviana » sont déjà sur les lèvres des amateurs de bonne musique à Tamatave. Plus d’une dizaine de chansons sont actuellement en gestation en vue de la sortie du premier album du groupe. La culture rock dans tous ses états est très présente dans la vingtaine de compositions du groupe. « Tous les Tamataviens amateurs de rock sont attendus pour vibrer aux sons de nos guitares », a laissé entendre David’s l’autre lead guitare du groupe Nocturnal.

Jean – Claude STEVE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication