RFC : Le dernier zébu d’or pour Ando Raminoson



Jacaranda
Ando Raminoson
Ando Raminoson

Le public s’est proclamé. Son choix s’est porté sur la réalisation d’Ando Raminoson. Une fiction de 15 mn mettant en scène les zébus. Œuvre qu’il a préparé depuis le début de l’année 2013.

À mi-chemin entre le mystique et le polar, « Ody vy » a conquis les cinéphiles malgaches. Ando Raminoson, avec sa fiction de 15mn a donc remporté le dernier zébu d’or pour le prix public. « Il va porter haut le flambeau de la jeune génération de réalisateurs malgaches. Il peut être fier de son travail. Mais personnellement, je pense que s’il peut encore réaliser deux ou trois courts métrages dans le genre de « Ody vy », il pourrait devenir encore meilleur et passer à l’étape suivante : le long métrage », a lancé Laza Razanajatovo quant à la consécration par le public de ce jeune réalisateur. Ando Raminososon pour sa part, se dit très fier d’avoir été sacré lauréat. « Depuis le temps que j’en vois sur la scène de l’IFM ! Je suis très fier d’avoir gagné ce prix que je dédie à mon équipe pour le merveilleux travail qu’elle a fait ».

Travail d’équipe. « Ody vy », c’est en effet le travail d’une équipe de 20 et non pas d’une seule personne. D’ailleurs, le décor a été créé et conçu par cette équipe. « Oui, l’histoire parle de dahalo mais tout a été tourné à Tana, pendant près de trois moisAvec mon premier film Darkanoïd, on m’a critiqué pour le manque d’identité malgache. J’ai donc pris en compte cette critique pour faire quelque chose propre à Madagascar ce qui, en même temps, me définit. J’ai donc choisi une histoire sur les dahalo pour son côté mystique, limite fantastique », précise le jeune réalisateur qui va bientôt s’envoler pour la France pour suivre un atelier de réalisation au festival off-court de Trouville. Les RFC, pour leur part, préparent déjà l’édition suivante.

Plus proche du public. « Nous projetons de multiplier les séances en plein air et organiser plus d’évènements où les réalisateurs auront la parole », a fait savoir le Directeur des RFC. Plus de 350 films, 125 participants au tkino, 40 films reçus dont 14 en compétition et 16 000 festivaliers. Le bilan de la 9e édition des RFC est positif. Denis Bisson, Directeur adjoint de l’IFM se dit d’ailleurs très impressionné par l’affluence des participants. Pour la dixième édition, Laza Razanajatovo et son équipe espèrent attirer encore plus de monde et de réalisateurs. Ça promet !
Mahetsaka

Share This Post