Wake up Madagascar 2014 : Charles Kely, Jaojoby, Razia Said et Claudine Saramba en Amérique !



Jacaranda
Charles Kely est de nouveau sur la route, avec Jaojoby.
Charles Kely est de nouveau sur la route, avec Jaojoby.

Charles Kely et Cie reprennent les choses là où ils les ont laissées. Deux ans après la 1re édition, ils sillonnent à nouveau l’Amérique.

Et de deux pour Charles Kely ! Après une première édition à succès en 2012, le guitariste revient sur la route de « Wake up Madagascar » avec de nouveaux compagnons. Chicago, Montréal, Toronto, San Francisco, Washington, New York, Madison… Du 4 au 31 juillet, il va faire le tour des festivals et des grands rendez-vous musicaux avec une nouvelle équipe composée de quatre têtes d’affiche dont Jaojoby, Razia Said, Claudine Zafinera (Saramba) et bien sûr Charles Kely lui-même. « Jackson, Vavy Roseliane, Claudia, Lucas Jaojoby, Raledey et Radaonandrasana Augustin et Harvey Write nous accompagneront à la guitare, au chœur et à la danse, à la guitare électrique et à la batterie. Comment se déroulera la tournée ? Chacun des artistes à l’affiche décideront de qui vont les accompagner et comment seront joués leurs titres. Pour le reste, c’est seulement une question d’organisation », précise Charles Kely.

Wake up Madagascar. Plus qu’un concept et un projet musical, Wake up Madagascar est surtout un moyen pour sensibiliser les gens à la protection de l’environnement et surtout à la lutte contre la déforestation dans la Grande Ile. « En 2011, Razia Said, avec Jaojoby et Claudine ont effectué une sensibilisation dans la région SAVA dont sont originaires les trois artistes. Et moi, j’étais là en tant que professionnel de musique et guitariste de Razia Said. Cette année là, nous avons donc donné un grand concert à Antalaha. Un concert dont le but était surtout de sensibiliser les gens à protéger la forêt, le bois de rose spécialement. Suite à cette sensibilisation, nous avons pu rassembler plus de 5 000 personnes à se joindre au reboisement que nous avons effectué sur place. Nous avons ensuite continué vers Ranomafana et Fianarantsoa. Nous avons même rencontré le maire de Ranomafana et avons même discuté d’un projet avec un sponsor qui nous est venu des USA. Jamie Ambler, à cette époque, nous a accompagnés et enregistrés nos tournées. Une fois de retour aux USA, il a monté le projet Wake up Madagascar. En 2012 eut lieu la première édition et cette année, nous poursuivons notre route ».
Mahetsaka

Share This Post