Vendredi joli

Jacaranda

# Faniah à l’In Square. Une voix de diva, un visage qui en a marqué plus d’un, Faniah avait tout pour réussir une belle carrière artistique. La musique, pour elle, n’est cependant restée qu’une simple passion. Au lieu de s’infliger la pression de la scène et des compositions qui seraient vendable, elle a continué à chanter, comme bon lui semblait, sans penser à faire de la musique commerciale ou autres mais interpréter seulement et s’approprier les succès de ses idoles. Et c’est justement ce qui fait sa particularité et sa force. Ce soir, elle se glissera dans la peau d’artistes et de groupes connus de soul. Pour le traditionnel « intimate evening », les mélomanes auront donc droit à du pur soul.

# Tosy au Lion d’Or. Les inconditionnels de cette téléréalité sur une chaîne privée de la Capitale l’avaient connu plus audacieuse, plus intrépide. Mais à l’époque, elle n’avait pas encore ses propres compositions. Aujourd’hui plus assagie, plus mûre, Tosy a trouvé sa voie et la musique dans laquelle elle voulait évoluer. Elle a même déjà signé son premier album. Et ce soir, c’est ce qu’elle va offrir en résistance à tous ceux qui seront au Lion d’Or. La chanteuse a également invité Nanja et Poun à partager la scène avec elle.

# Feo Gasy au Piment Café. Pas d’Erick Manana à l’affiche mais pas de panique, le reste de l’équipe sera là pour faire passer une incroyable soirée à tous les inconditionnels de « ba-gasy ». « Ramamo », « Any indray andro », « Ilay tany niaviako »… tous les titres avec lesquels on a connu le groupe figureront dans le répertoire. Une soirée qui promet en somme !

# Ndondolah au Paprika. Un Ndondolah n’allait jamais sans une Tahiry. Après que la cousine a décidé de quitter la Grande Ile et qu’elle s’est installée à l’Hexagone, le chanteur est resté loin de la scène… pendant seulement un certain temps, heureusement pour ses fans ! Et ce soir, il revient sur le devant de la scène pour son public. Et il fera la surprise de venir avec une chanteuse qui interprètera sans aucun doute à la perfection les titres qu’il a chantés en duo avec Tahiry. Avis aux amateurs !

# Balita au Jao’s Pub. Oui, ils portent le même nom de scène mais l’un n’a rien à voir avec l’autre. Leur musique est très différente. Si le petit frère de Olombelo Ricky, lui est très soul, le second lui fait bouger les gens avec du kawitry. Et sa musique est plutôt appréciée. En seulement deux semaines, le chanteur, avec son clip « battle kawitry », balancé sur youtube, a été vu plus de 100 000 fois. Un chiffre qui présage une belle carrière ? Le jeune homme, en tout cas, ce soir, va faire ses preuves chez Jaojoby !
Mahetsaka

Share This Post