Festival Sobahya : Quatre jours de festivités culturelles !

Jacaranda
Les représentants du Cofecso et le Ministre de la Culture, lors de la conférence de presse et présentation du festival à Anosy.
Les représentants du Cofecso et le Ministre de la Culture, lors de la conférence de presse et présentation du festival à Anosy.

Du 21 au 24 août, la culture qui fait la particularité de la région Boeny, spécialement de la commune Katsepy seront mis en avant à travers le festival Sobahya.

C’est parti pour quatre jours successifs de fête ! Cette année, le Cofecso ne faillira pas à la tradition. Du 21 au 24 août aura donc lieu la 11e édition du festival Sobahya dans la commune de Katsepy, région Boeny. « Le premier jour sera surtout marqué par la tenue du tsimandrimandry. Le festival ne sera ouvert officiellement que le lendemain. Les invités et les différentes autorités ne seront là que le 22 août. Les deux jours restants seront animés par le bal, le concert, les différentes démonstrations culinaires, vestimentaires ainsi que les danses et les coiffures qui font la particularité de la région », selon les explications de Mampionona Constant, Président du comité d’organisation. Les objectifs du festival ? Mettre en avant les coutumes Sakalava Maroambitsy afin que des actions soient entreprises pour développer les produits artisanaux dans la commune de Katsepy et promouvoir les potentialités touristiques de la zone. C’est d’ailleurs ce qui a incité le Ministre de la Culture à soutenir le festival. Vaonalaroy Randrianarisoa de déclarer « Cet évènement ne valorise pas seulement la région. Elle met surtout en avant la spécificité de la région. C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas hésité à apporter notre soutien. Nous encourageons également les évènements comme celui-ci ».

Sobahya ? Les gens qui ne viennent pas de la région Boeny se demandent souvent ce que peut signifier le mot Sobahya. C’est comme le lamba. Mais pas n’importe laquelle ! « Pour les Sakalava Antalaotsy du Boeny, le Sobahya est une variété de pagne de couleur rouge, orange dorée ou violette d’une grande valeur. Signe de noblesse, le Sobahya est porté uniquement et occasionnellement par les souverains durant les festivités culturelles », selon toujours les explications du président du Cofecso.
Mahetsaka

Telma Fibre Vibe

Share This Post