Tselatra : Trente ans de scène à Antsahamanitra et au Dôme !


Tselatra ne manquera pas de célébrer ses trente ans de scène avec ses inconditionnels. (Photo d’archives)
Tselatra ne manquera pas de célébrer ses trente ans de scène avec ses inconditionnels. (Photo d’archives)

Deux ans après leur grand succès à Antsahamanitra, Eric et sa bande vont y revenir mais cette fois, pour une occasion très spéciale : leur trentième anniversaire.

Dire qu’il n’a pas pris une ride en trente ans serait exagéré. Oui, il a toujours le même punch, gardé la même coupe de cheveux et le même look, mais a quand même pris quelques kilos au fil des années. Ce qui n’a diminué en rien son énergie et ce feeling si particulier qu’on lui reconnaît d’entre tous. On se souvient par exemple de son dernier concert à Antsahamanitra où il se déchaînait sur scène. Il a même appelé son fils à le rejoindre sur scène. Son fils qui visiblement, n’a pas hérité du sens du rythme de son père et ne semblait pas avoir le rock dans le sang, s’est en effet mis à jouer… du classique. Pas tellement au goût des spectateurs qui commençaient à crier mais sans complexe, Eric se mit à encourager son fils et reprit le relais. Deux ans après ce concert hors du commun, où il est resté lui-même et a revisité tous ses tubes, Tselatra va retrouver à nouveau ses inconditionnels.

En grande pompe. Un retour qui n’est pas le fruit du hasard. C’est en effet cette année que le groupe célèbre ses trente ans de scène. Pour l’occasion, Eric et ses compagnons de scène ont donc absolument tenu à retrouver leurs fans comme au bon vieux temps. Le traditionnel concert à Antsahamanitra aura lieu le 7 septembre prochain. S’il y aura des invités ? Eric a tenu à garder le secret et réserve la surprise à tous ceux qui seront du rendez-vous. Ce sera d’autant plus un concert unique, donc à ne rater sous aucun prétexte. Auparavant, les inconditionnels pourront retrouver Tselatra pour un cabaret inédit au Dôme rta ce soir. Les « Kamboty », « Mionona », « Mbola ho avy », « Madame de nuit »… seront au menu.
Mahetsaka

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication