« Filma an-tsehatra » : Une réussite artistique malheureusement boudée par le public !

Raly et Tsarafara font leur cinéma en même temps que Ariane et Melky entonnent un duo.
Raly et Tsarafara font leur cinéma en même temps que Ariane et Melky entonnent un duo.

Jack Thierry et toute l’équipe de « eto studio » ainsi que les artistes ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Une vraie réussite sur le plan artistique. Le public n’a malheureusement pas été au rendez-vous.

Les doutes Goth se sont confirmés ! Le public n’était effectivement pas au rendez-vous hier. L’organisation et le professionnalisme des artistes et des acteurs n’ont pas suffi à le convaincre de venir. « Pessimiste ? Je dirais plutôt réaliste », disait l’humoriste lors de la conférence de presse de présentation de l’évènement. « Les grandes productions et autres organisateurs d’évènement ont trop habitué le public malgache à la médiocrité que si on lui offre un spectacle bien imaginé avec un bon fond et non seulement une musique qui le fait bouger, il prend peur et se dit que cet évènement là, ce n’est pas pour lui ». Et il avait vu juste !

A moitié rempli. Une histoire drôle avec des acteurs triés sur le volet, des artistes et des groupes les plus en vue du moment, deux scènes, l’une pour la prestation des chanteurs et l’autre pour que les acteurs n’aient pas à débarrasser le plancher chaque fois… Bref, tout a été imaginé au détail près pour un show professionnel. La foule, malheureusement, n’est pas venue en masse, comme l’espéraient Jack Thierry et son équipe. Ce qui n’a pas empêché les artistes à se surpasser. Donnant le meilleur d’elle-même, Raly n’a eu aucun mal à se glisser dans la peau d’une femme sexy qui fait tourner la tête des hommes, notamment Tsarafara et Francis Turbo. Le duo Eric-Honorat n’était pas en reste. Syril, le nouveau personnage incarné par Goth, reste toutefois la vedette. Avec son déguisement, son franc-parler et son sens de l’humour, il séduit tout Coliseum. Les duos inédits entre les artistes, ainsi que le répertoire finement choisi par Jack Thierry ont également fait de ce « Filma an-tsehatra » une vraie réussite sur le plan artistique. A rééditer ! Et cette fois, le public saurait peut-être plus apprécier.
Mahetsaka

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication