Trio « Miantsaly » : Les disciples de Sylvestre Randafison prennent la relève !


Le trio qui forme « Miantsaly ».
Le trio qui forme « Miantsaly ».

Formé il y a deux ans, le trio « Miantsaly » a décidé de poursuivre ce que le maître de la valiha et ses compagnons de scène ont entamé.
Loka, Hoby et Balita reprennent le flambeau ! Ce vendredi, ils retrouveront les amoureux de musique traditionnelle sur la scène de l’IKM Antsahavola pour rejouer les « Mandany resaka », « Tia karahoaka », « E, velo e ! » ou encore le « Dihin’ny ntaolo ».
Digne héritier de Bernard Razafindrakoto, Rémy et Sylvestre Randafison, le trio décide de poursuivre ce que leurs maîtres ont commencé. Comme ceux qui formaient le trio « Ny Antsaly », eux aussi se donnent pour mission de valoriser la culture et les chansons traditionnelles malgaches. « Les raisons qui nous ont incités à poursuivre cette aventure sont simples. Nous nous sommes rendu compte que l’éducation tient un rôle important dans notre société. Un fait qui ne se reflète plus énormément dans la musique actuelle. En reprenant et en redonnant un second souffle à ces compositions d’antan, nous apportons notre contribution à l’éducation de la jeunesse et à la culture ». On dit souvent qu’un bon musicien sait dévoiler ce qui est caché dans un morceau. Sylvestre Randafison en avait l’art. Lorsqu’on écoute certains de ces morceaux comme « Mandany resaka », il s’adresse à la jeunesse dans un ton ou plutôt un son… moraliste. A travers leur initiative et leur volonté de poursuivre les traces du leader de « Ny Antsaly », Loka et ses compères s’investissent donc d’une mission. Formé il y a deux ans, le groupe n’a cessé de faire connaître, ici et à l’étranger, les richesses musicales de la Grande Ile.
Mahetsaka

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication