Palissandre : Le restaurant a une nouvelle carte… aux trésors

Jacaranda
Un dessert raffiné.
Un dessert raffiné.

Parmi les meilleurs restaurants de la capitale figure en bonne place, le Palissandre qui surplombe la rue Rainandriandahifotsy  (ancienne rue Romain des Fossés).  Sa  table des hautes terres  présente depuis près d’un mois une nouvelle carte qui offre une variété de choix de plats  entre viandes, volailles et fruits de mer.

Les préférés. Bon pied, bon œil, le grand chef Arison  y exprime ses talents en cuisine en toute liberté.  Une cuisine gastronomique alliant un savoir-faire raffiné et les produits locaux pour faire découvrir des mets succulents et savoureux.  L’originalité pratique de la nouvelle carte permet aux convives de composer leur  plat, leur garniture et la sauce qui l’accompagne. Mais au cas où ils n’osent pas s’aventurer, ils peuvent se rabattre sur les préférés du chef où quatre spécialités allant du porc au poisson  en passant par l’agneau les attendent avec  une touche de charme, de créativité et de personnalité.

          Clins d’œil.  Le Palissandre est  un endroit chaleureux. Un joli cadre intérieur doté d’une terrasse offrant une belle vue sur le centre- ville. Une ambiance musicale du terroir.  Un accueil convivial d’une équipe attentionnée, souriante et professionnelle. Aussi après avoir répondu aux petits clins d’œil de la nouvelle carte aux trésors, la jolie conclusion de la ballade gastronomique peut  se traduire par cinq choix de dessert, allant de la crème brûlée  au rouleau de pommes tatin en passant par le cube de chocolat, ganache au pok-pok, parfumé au combava.  Au Palissandre, on découvre et on mange très bien.

Z.R

Share This Post