« Festi-sôva » : C’est reparti !

Jacaranda

CUA-(3)L’association Tambohobe reprend les choses là où elle les a laissées. Autrement dit, festi-sôva est de retour. Après deux ans de silence, l’association a en  effet décidé de sortir de sa tanière et réaffirme son soutien aux groupes de sôva en organisant la quatrième édition du « festi-sôva », à la tranompokonolona Isotry le 8 novembre. Selon Rabenjamina Willy, Président de l’association « Cette année, 26 groupes se relaieront sur la scène pour dévoiler leurs œuvres qui, pour cette année, tournent autour de la lutte contre la violence et la grossesse précoce,ainsi que la lutte pourla santé et la propreté ».
Créée en 2011, l’association Tambohobe a pour objectif la promotion et la vulgarisation du « Fihavanana » et du « Firaisankina » par le biais de la culture « Sôva », chant a capella faite exclusivement par des hommes. Marquée par une riche polyphonique de voix, la « vakisôva » traduit la richesse de Madagascar en termes de techniques vocales. A part les instruments, les mains jouent un rôle sonore important dans ce chant avec des frappes rythmiques. La vie quotidienne constitue l’essentiel de son répertoire thématique.
Mahetsaka

Share This Post